Dossier médical volé de Schumacher : vers une coopération franco-suisse

Dossier médical volé de Schumacher : vers une coopération franco-suisse

ENQUÊTE - Depuis dimanche, les autorités françaises avancent sur la piste du voleur des informations médicales de l'Allemand, tout laisse penser qu'un ambulancier ayant fait le trajet Grenoble-Laussane serait impliqué. La police helvète devrait désormais prendre part à l'investigation.

Kagemusha, l'individu qui détient des informations médicales sur Michael Schumacher, aurait donc un lien avec l'un des ambulanciers . Ceux-là même qui ont effectué le transfert de Michael Schumacher depuis Grenoble jusqu'à Lausanne.

Dimanche, les médias suisses avançaient que le document détenu par le voleur n'était en réalité qu'un double du rapport de synthèse, et non le dossier médical de l'ex-pilote dans son intégralité. Environ onze ou douze pages rédigées par le médecin personnel et qui devaient être transmises aux médecins du CHUV de Lausanne.

"L'enquête se poursuit et est loin d'avoir abouti"

C'est d'ailleurs durant le transfert vers la Suisse que ces informations sur la santé du septuple champion du monde de F1 auraient été prises en photo par l'un des ambulanciers, a vant d'être proposées contre 50 000 euros à des rédactions françaises, suisses et allemandes. Alors que les preuves mènent les autorités françaises de l'autre côté de la frontière, la police hexagonale a donc contacté ses homologues helvètes, et même allemands, pour mettre en place le processus d'entraide.

"Aucune personne n'a été identifiée comme étant l'auteur des faits", a déclaré le magistrat, Jean-Yves Coquillat. Et de préciser : "L'enquête se poursuit et est loin d'avoir abouti". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 5900 malades en réanimation

Quels sont les scénarios pour rouvrir les terrasses et les lieux culturels le 15 mai ?

Affaire Mia : pourquoi l'alerte enlèvement a-t-elle été levée aussi rapidement ?

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

Lire et commenter