Dunga ouvre la porte à Thiago Silva mais...

Dunga ouvre la porte à Thiago Silva mais...

DirectLCI
FOOTBALL – Dunga, le sélectionneur du Brésil, a légèrement ouvert la porte à un retour de Thiago Silva en Seleçao dont il est absent depuis la Copa America. Mais seulement sous certaines conditions...

Sa main face au Paraguay en quart de finale de la Copa America avait été l'erreur de trop pour Thiago Silva. Raillé pour sa supposée faiblesse mentale pendant la Coupe du monde 2014 au Brésil, notamment lors du huitième de finale face au Chili lors duquel il avait décidé de ne pas participer à la séance de tirs au but, le défenseur brésilien a été plus ou moins boycotté par Dunga depuis cette fameuse erreur contre le Paraguay. Le sélectionneur avait notamment appelé Gil, ancien joueur de Valenciennes, en défense centrale afin de remplacer Thiago Silva.

"Je veux des hommes, pas des enfants"

Depuis le début de saison, les trêves internationales se déroulent donc au Camp des Loges pour "O Monstro" qui a su s'accommoder de la prise de position tranchée de son entraîneur. Cependant, ce dernier n'a pas complètement fermé la porte à l'ancien capitaine de la Seleçao qui aligne les prestations de haut niveau sous le maillot du Paris Saint-Germain. "Nous testons une série de joueurs, certains expérimentés, d’autres plus jeunes. Thiago Silva a une chance de revenir en Seleçao. Mais cela ne sert à rien d’insister dans les journaux, de mettre la pression, ça ne changera rien pour moi", a-t-il déclaré dans un entretien accordé à Fox Sports.

A LIRE AUSSI >> Ibrahimovic au PSG jusqu'en 2017 ?

Chassez le naturel, il revient au galop, Dunga a tout de même pris le soin de remettre sur le tapis les habituels reproches effectués à l'encontre de Thiago Silva. Et la porte qui s'était entrouverte s'est finalement refermée tout aussi rapidement... "L’erreur est humaine, tant que vous assumez l’erreur. Il doit assumer et revenir. Mais avant de réclamer le brassard, il faut jouer. Et c'est moi qui décide. Je veux des hommes, pas des enfants." Tacle appuyé, les deux pieds décollés. Un geste digne du grand Dunga.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter