En signant au Los Angeles Galaxy, Zlatan Ibrahimovic a baissé son salaire... de 95 %

DirectLCI
CHUTE SENSIBLE - Dans son nouveau club américain, le Suédois gagne entre 1 et 1,2 millions d'euros par saison. C'est 16 fois moins que les quelque 19,2 millions annuels qu'il percevait à son arrivée à Manchester United à l'été 2016.

Il ne pourra pas être taxé d'être allé aux États-Unis pour l'argent. Alors qu'il touchait 18 millions d'euros au Paris Saint-Germain (2012-2016) puis 19,2 millions à Manchester United (avant que les Red Devils ne lui propose un nouveau contrat assorti d'un salaire à 6,8 millions par an après sa rupture des ligaments croisés), Zlatan Ibrahimovic a connu une baisse spectaculaire de ses émoluments en l'espace de quelques mois. 


Le joueur âgé de 36 ans gagne désormais entre 1 et 1,2 millions d'euros à Los Angeles, comme le révèle Marca, soit une réduction de 95%. La raison : la réglementation de la MLS, la ligue américaine de football. Celle-ci interdit aux équipes de dépasser une limite de salaire de 3,8 millions de dollars par effectif. Et si les clubs américains sont parfois autorisés à rémunérer davantage leurs joueurs, cela n'a pas pu être possible dans le cas du Suédois.

J'ai voulu venir aux États-Unis et y jouer mon jeuZlatan Ibrahimovic

"Après avoir été en Europe, avoir remporté 33 trophées, joué dans les meilleures équipes du monde et joué avec les meilleurs joueurs du monde, j'ai voulu venir aux États-Unis et y jouer mon jeu", a notamment affirmé Ibrahimovic pour justifier son choix lors d'une conférence de presse organisée par son nouveau club. 

Selon Sports Illustrated, celui qui passé notamment par l'Ajax d'Amsterdam, la Juventus Turin, l'Inter Milan et le FC Barcelone s'est vu offrir de la part d'écuries chinoises un contrat d'un montant total d'un peu plus de 80 millions d'euros (soit 30 fois plus que ce qu'il gagne en Californie), étalés sur plusieurs années. Mais "Ibra" a toujours refusé, préférant privilégier son rêve américain.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter