Équipe de France : Deschamps ouvre en grand la porte à un retour de Benzema

Équipe de France : Deschamps ouvre en grand la porte à un retour de Benzema
SPORT

FOOTBALL – Didier Deschamps, le sélectionneur de l’équipe de France, ne se montre plus fermé à un retour de Karim Benzema chez les Bleus. Mais peu de chances, tout de même, de le voir débarquer en sélection pour les prochains matches des Bleus à la fin du mois...

Didier Deschamps a mis de l’eau dans son vin. Le sélectionneur de l’équipe de France avait traversé une période agitée juste avant l’Euro 2016, à l’issue de laquelle il avait lancé : "Ce qui a été dit est inacceptable. Je ne pardonnerai jamais." En cause : les accusations de racisme d’abord lancées par Éric Cantona, selon lequel c’est à cause de leurs origines si Hatem Ben Arfa et Karim Benzema n’ont pas été retenus pour disputer l’Euro. L’attaquant du Real Madrid avait surenchéri : "Didier Deschamps a cédé sous la pression d’une partie raciste de la France." On pensait alors que l’affaire en resterait là. Qu’on ne reverrait plus Benzema chez les Bleus. Sauf que, ce mercredi, le coach a tenu un discours sensiblement différent des précédents.

Je n'ai pas de rancœur envers Karim Benzema.- Didier Deschamps

"Si j’estime que c’est bien de rappeler Karim, je le ferai, lâche-t-il en effet mercredi dans les colonnes du Parisien. Je fais seulement des choix sportifs, en me demandant s’ils vont dans l’intérêt de l’équipe de France. L’institution est au-dessus de tout. Il s’est passé ce qu’il s’est passé (l’affaire de la sex-tape de Mathieu Valbuena, ndlr), mais je n’ai pas de rancœur envers lui. D’autres joueurs ont pu faire des déclarations déplacées à mon encontre et ça ne m’a pas empêché de les reprendre (références à Lassana Diarra, Adil Rami ou André-Pierre Gignac, ndlr). Une sélection, ce n’est pas ‘lui je l’aime, lui je ne l’aime pas’. Il (Karim Benzema) demeure l’un des meilleurs attaquants français."

Lire aussi

Les Bleus, toutefois, se passent très bien de lui depuis de longs mois maintenant. N’est-il pas déjà trop tard ? "Rien n’est impossible, réplique Didier Deschamps. Lassana Diarra est bien resté cinq ans éloigné des Bleus et puis il est revenu. Nul ne sait de quoi demain sera fait. Il n’y a pas de date limite." Il ne faut donc pas s’attendre à voir Karim Benzema débouler dès l’annonce de la prochaine liste, pour le déplacement au Luxembourg puis la réception de l’Espagne, les 25 et 28 mars. D’abord parce que le buteur traverse actuellement une période de disette avec le Real. Ensuite parce qu’il reste mis en examen. Mais force est bien de constater que la position du sélectionneur a évolué ces dernières semaines.

Lire aussi

En vidéo

Téléfoot, l’After - Et si... Benzema rejouait en Bleu en 2017 ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent