Etat de santé de Schumacher : "Sa famille ne dit pas toute la vérité"

Etat de santé de Schumacher : "Sa famille ne dit pas toute la vérité"
SPORT
DirectLCI
FORMULE 1 - Alors que le septuple champion du monde gravement accidenté lors d'une chute de ski il y a trois ans est toujours en convalescence, Willi Weber, l'ancien manager de Schumi, vient de faire une sortie fracassante dans la presse allemande.

Il veut briser le silence. Trois ans après le terrible accident qu'a subi Michael Schumacher sur une piste de Méribel le 29 décembre 2013, c'est toujours un épais mystère qui entoure l'état de santé de l'ancien pilote de F1. Rumeurs en tout genre, démenties ou non par son entourage, on ne sait en fait pas vraiment comment va Schumi. Le dernier point médical, effectué sous la contrainte afin de contredire une information de Bild affirmant que le septuple champion du monde (1994, 1995, 2000, 2001, 2002, 2003 et 2004) pouvait "à nouveau marcher", date de septembre dernier et n'est pas entré dans plus de détails. Tout juste sait on que Schumacher poursuit une convalescence longue et douloureuse à son domicile suisse depuis septembre 2014 et sa sortie du coma. 

Parfois, je me prends à rêver quand le téléphone sonne que c'est Michael qui m'appelle, mais cet espoir est vite déçu"Willi Weber

Une opacité qui a visiblement trop duré pour Willi Weber, l'ancien manager de Schumacher, qui a déclaré au magazine Bunte : "Il est temps de faire preuve de transparence pour les millions de supporters de Michael qui mériteraient d'être informés sur sa condition". Et celui qui a lancé la carrière du Baron rouge (son surnom lorsqu'il dominait la discipline chez Ferrari) en F3 et l'a accompagné jusqu'à la fin des années 2000 d'estimer que "la famille Schumacher ne dit pas toute la vérité et je le regrette". Une sortie qui devrait faire du bruit, et même peut-être provoquer une réaction de Sabine Kehm, son actuelle manager, qui s'attelle à tenter de protéger le clan Schumacher de la pression et des spéculations médiatiques. 

Un protectionnisme qui maintient d'ailleurs aussi à distance Willi Weber, et qui le regrette. "Je suis un peu amer, parce que cela fait longtemps qu'on ne tient plus compte de mon avis pourtant amical, a-t-il encore confié à l'hebdomadaire allemand. Parfois, je me prends à rêver quand le téléphone sonne que c'est Michael qui m'appelle, mais cet espoir est vite déçu".

En vidéo

Le dossier médical de Schumacher proposé à la vente

Sur le même sujet

Lire et commenter