Euro 2014 : battre le pays hôte, la France l'a déjà fait !

Euro 2014 : battre le pays hôte, la France l'a déjà fait !

DirectLCI
HANDBALL - L'équipe de France est devant un défi de taille : battre, chez lui, le Danemark, favori de la compétition et soutenu par 14.000 fans aussi bruyants que patriotes, en finale de l'Euro 2014. Impossible? En tout cas, l'équipe de France l'a déjà fait par le passé.

Tunisie, 3e place du Mondial 2005 : la naissance
Sans coup d'éclat depuis 4 ans et l'arrivée d'Onesta (6e à l'Euro 2002 et 2004, 3e au Mondial 2003), l'équipe de France tangue, son sélectionneur avec. Battus en demi-finale par la Croatie (35-32), les Bleus sont à un croisement, entre retraite annoncée de certains Costauds (Richardson, Kervadec, Anquetil) et arrivée d'une nouvelle génération. Sans Jacskon, blessé, la France coiffe la Tunisie, chez elle, et rentre avec une médaille de bronze. Le début des Experts, qui remporteront l'Euro un an plus tard.

Croatie, finale du Mondial 2009 : l'apothéose
Auréolée de son premier titre olympique obtenu à Pékin (2008), la France s'élance dans le Mondial 2009 en tant que favorite… comme la Croatie, chez elle. Les deux équipes se retrouvent en finale après s'être croisées au tour principal (victoire 22-19 des Slaves). Sûr de lui, Claude Onesta demande à ses joueurs de ne pas prendre les commandes du match trop tôt, craignant un retour des Croates, portés par leur public. La défense est impeccable, la partition parfaite. Nikola Karabatic, élu meilleur demi-centre du tournoi, et les Bleus s'imposent sans sourciller (24-19). Et climatisent la salle, garnie de quelque 16.000 Croates en pleurs.

Suède, demi-finale du Mondial 2011 : costauds
Absente de tout podium international depuis 2001, la Suède nouvelle génération revit sur ses terres lors du Mondial 2011. Sous l'impulsion de leur maître à jouer Dalibor Doder, élu meilleur demi-centre de la compétition, les Suédois se hissent en demi-finale face à la France, tenante du titre. Devant 13.000 spectateurs acquis à la cause adverse, les Bleus ne se manquent pas malgré une fin de match tendue. Et vont défendre leur trophée en finale.

Suède, finale du Mondial 2011 : l'exemple à suivre
Juste après la demi-finale, les Français tombent sur le deuxième ''local'' de l'édition, le Danemark, séparé de Malmö par quelques kilomètres, en finale. Comme en demie, les champions en titre doivent faire face à un environnement acquis à la cause adverse, une véritable armée rouge de 13.000 Danois. Omeyer ne touche pas une bille, Hansen martyrise la défense française, Karabatic est un peu seul pour lui répondre et la France doit aller en prolongations (31-31). Le gardien français retrouve de sa superbe alors que Luc Abalo poursuit ses prouesses sur son aile et la France aligne un deuxième titre mondial d'affilée après un match incroyable (37-35). L'exemple à suivre ce dimanche.

Allemagne, demi-finale du Mondial 2007 : l'exception
Non, la France n'a pas toujours gagné contre le pays hôte. En 2007, les champions d'Europe en titre affrontent l'Allemagne en demi-finale du Mondial qui se dispute outre-Rhin. Egalité à la fin des 60 minutes. Egalité après la première prolongation. Menée d'un but à quelques secondes de la fin, la France parvient à marquer par Guigou… but finalement refusé par les arbitres, qui reviennent à une faute précédente. La France crie au scandale et l'Allemagne remporte le titre le lendemain. Une cicatrice toujours visible.
A noter que le binôme Raluy-Sabroso, qui vient d'Espagne (que la France a éliminée en demi-finale…), avait arbitré la finale de 2011 remportée aux prolongations par les Bleus.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter