Euro 2014 : les Bleus ne vont pas faire l'impasse contre la Suède

Euro 2014 : les Bleus ne vont pas faire l'impasse contre la Suède

DirectLCI
HANDBALL - L'équipe de France joue un dernier match sans enjeu, mercredi, face à la Suède (18 heures), avant de se projeter sur les demi-finales qui débutent vendredi. Mais les Experts ne vont pourtant pas prendre ce match à la légère.

''On a besoin de toute l'équipe, à tout moment.'' C'est avec ces mots que Nikola Karabatic a pesté, mardi, après la facile victoire de l'équipe de France face à la Biélorussie . Une rencontre où certains remplaçants, selon lui, n'ont pas apporté ce qu'ils auraient dû bien qu'ils aient eu du temps de jeu. Alors mercredi, dans une rencontre sans enjeu face à la Suède (la France est déjà qualifiée, la Suède éliminée), ils n'auront pas intérêt à se manquer.

Car si le sélectionneur Claude Onesta entend bien faire souffler un peu plus ses cadres avant la demi-finale, il a une dynamique à entretenir. ''Ce match n'est pas une formalité, il faut l'utiliser comme une étape supplémentaire vers les demi-finales, prévenait-il une fois la qualification acquise. On va essayer de le rendre intéressant et de jouer avec beaucoup de sérieux pour accumuler un peu plus de confiance.''

Suivre l'exemple des Experts

Déjà vus la veille, Guillaume Joli , Igor Anic, Mathieu Grébille, Kévynn Nyokas et William Accambray devraient à nouveau avoir leur chance face aux Scandinaves, de même que Cyril Dumoulin dans les cages. ''Quand une équipe n'a rien à perdre en face, il faut toujours jouer sérieusement, prévient Grébille. Ce sera important de bien jouer pour rester dans le rythme.''

On voit mal, alors, une Suède groggy de son élimination prématurée inquiéter les Bleus, qui doivent enchaîner leur sixième victoire en autant de rencontres. On pourrait, aussi, assister à un match semblable à celui de mardi, parfois très poussif et joué sur un faux rythme. A leur plus belle époque, les Experts ne brillaient pas dans tout le temps mais perdaient rarement. Un bon exemple à suivre pour la nouvelle génération.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter