Euro 2014 : les Bleus sont (encore une fois) champions d'Europe !

Euro 2014 : les Bleus sont (encore une fois) champions d'Europe !

SPORT
DirectLCI
HANDBALL – Dans un Euro organisé par et pour le Danemark, les Français n'ont fait qu'une bouchée des coéquipiers de Mikkel Hansen (41-32) pour devenir une 3e fois champions d'Europe.

Indestructibles, inoxydables... Quel qualificatif donné à ces Bleus qui nous étonnent de tant de ressources ? Quoiqu'il en soit, il sera mérité après avoir remporté dimanche un 3e titre continental. Ces Bleus, amalgame entre grognards inoxydables et jeunes loups, ont dominé les débats face à des Danois pourtant annoncés comme les grands favoris de cette compétition. En écrasant le Danemark, pays hôte et tenant du titre, 41 à 32, ils ont rassuré leur monde : non, la dynastie tricolore n'est pas éteinte ! Et déjà de se projeter vers un Mondial 2015 au Qatar dont les coéquipiers de Valentin Porte seront à coup sûr les favoris.   60e : Tout y est, ces Bleus sont vraiment énormes (41-32) ! Chez les Danois, la France est championne d'Europe pour la 3e fois de l'histoire !!!!!!!!!

58e : Sur le banc, tout le monde se prend dans les bras. Ca y est, ON EST CHAMPION D'EUROPE !!!! 

56e :
Onesta fait plaisir à tout le monde et fait rentrer Dumoulin, Fernandez, Nyokas, Anic... tous les remplaçants sont de la fête (39-31). 

51e
: Le Danemark ne défend quasiment plus, on peut l'annoncer sans trembler : C'EST GAGNÉÉÉÉÉ !!

50e : Nouveau but de Narcisse, sur contre-attaque cette fois, et l'écart est de nouveau de 10 buts (35-25).

47e : Valentin Porte ne sait pas que marquer, il sait aussi défendre (33-24). 

42e :
Omeyer effectue un arrêt des fesses (30-23) et écoeure les Danois. 

40e :
29-21, +8, les Français gèrent tranquillement... mais n'arrivent pas à neutraliser Mikkel Hansen. 

32e :
Et Luc Abalo, meilleur ailier droit du tournoi, continue le show (25-17). Pendant que Hansen (7/7) essaie de tenir la baraque danoise. 

C'est reparti à la Jyske Bank Boxen ! La p'tite bière a un goût amer pour les 14.000 Danois présents dans la salle. 

30e : C'est la pause à Herning. Les Bleus concluent le premier acte sur un kung-fu combiné entre Guigou et Porte (23-16). Quelle leçon ! Mais attention au retour des Vikings danois... 

28e :
Luc Abalo réussit tout ce qu'il veut. 

26e : 
Warning, warning, warning !!! Landin reprend un peu ses esprits et Hansen refait parler la poudre. Valentin Porte prend deux minutes (20-13).

22e
: Eure-et-Loir reprezent ! Valentin Porte, numéro 28 (L'Equipe du jour raconte que c'est parce qu'il a "cajolé ses premiers ballons à Chartres" qu'il a choisi ce maillot), est intenable (5/5) ! 

21e : Temps mort français. Onesta essaie d'en placer une pendant que Niko Karabatic donne ses consignes.... à moins que ce ne soit l'inverse. (15-7) 

17e : Les Bleus déroulent tranquillement bien aidés par des Danois tétanisés (4-13). Valentin Porte en profite pour inscrire son 2e but personnel.  

12e
: Grosse défense des Bleus. Sorhaindo intercepte, Karabatic temporise et boum ! Entre les jambes de Landin (4-10).

10e : Temps-mort danois. Et s'ils avaient déjà la pression, les locaux se la mettent un peu plus en subissant en défense pendant que, dans ses buts, Omeyer fait sa loi. 

6e : 
Landin est aux fraises pendant qu'en face, Omeyer cumule les arrêts pour sa 300e sélection (5-2).

4e :
Porte balance un missile mais Hansen répond (3-1)

1er :
Omeyer fait un pastis d'entrée et en attaque Niko Karabatic et Guigou assurent (2-0).

17 h 30 : Onesta est chaud : "on a libéré les chevaux", au micro de Canal+

17 h 28
: on a pu apprécier la voix de baryton de Jérôme Fernandez lors de l'hymne tricolore. 

Les Bleus sont présentés sous les sifflets de la Jyske Bank Boxen de Herning. 

17 h 21 : c'est parti, les acteurs entrent en piste !


AVANT-MATCH Et ils sont là, nos petits Français ! Avant le début de cet Euro, on s'était dit qu'après huit ans de règne quasi-ininterrompu, il allait falloir gérer le passage de témoin... et puis voilà que cette équipe de France, où se mêlent jeunes ( Valentin Porte , Cyril Dumoulin) et anciens (Jérôme Fernandez, Thierry Omeyer...) affiche un niveau étonnant. Ce n'est pas l'indestructible Cédric Sorhaindo qui vous dira le contraire .

Karabatic déjà MVP

Dans le sillage d'un Nikola Karabatic élu MVP du tournoi avant même de jouer le dernier acte, il leur a permis d'atteindre la finale de l'Euro face aux Danois du Parisien Mikkel Hansen. Dimanche à domicile, supporté par une salle qui lui sera entièrement dédiée, l'arrière gauche scandinave tentera de prendre sa revanche trois ans après le revers subi lors du Mondial en Suède. Sauf que les terrains hostiles, les Bleus aiment ça. 

  • Toujours pour nourrir l'optimisme des supporters français, cette petite stat : 8 victoires sur 9.  Depuis leur premier titre mondial en 1995, les Bleus n’ont perdu qu'une seule finale dans les championnats internationaux. Le seul échec à mettre à leur "passif" fut celui des Barjots au Mondial 1993 en Suède.
     
  • L’Espagne, championne du monde en titre, a décroché la médaille de bronze de l’Euro 2014 en battant la Croatie 29 à 28. C’est la cinquième médaille continentale de la sélection ibérique après l’argent obtenu en 1996, 1998 et 2006 ainsi que le bronze en 2000.
     
  • Mikkel Hansen, le Danois, se livre sur le site de la Fédé de hand. Et il n'a pas froid aux yeux. Quand on lui rappelle que l'équipe de France d'Onesta n'a jamais perdu en finale, l'arrière gauche répond : "il y a une première à tout ! Et j’espère que ça sera dimanche pour la France !"


>> Rafraîchir la page 

Sur le même sujet

Lire et commenter