Euro 2018 de handball : France-Espagne, un choc entre ennemis intimes pour une place en finale

SPORT

VIEILLES CONNAISSANCES - Ce vendredi à 18h, les Bleus affrontent l'Espagne en demi-finale de l'Euro 2018. Une équipe avec qui ils entretiennent des affinités mais qu'ils ont à chaque fois éliminée à ce stade de la compétition lors de l'Euro 2014 et du Mondial 2015.

Il n'y aura pas d'amitié qui tienne. Ce vendredi à 18h, l'équipe de France de handball s'en va défier l'Espagne en demi-finales de l'Euro 2018 de handball. Après un parcours sans faute où elle a sorti le pays hôte, la Croatie, lors du tour principal, la troupe de Didier Dinart entend entretenir l'espoir d'un sacre européen tous les quatre ans (après ses victoires en 2006, 2010 et 2014). Pour cela, les Bleus vont devoir se défaire d'un adversaire qu'ils connaissent par coeur.

C'est d'ailleurs l'une des particularités de cette rencontre. Ennemis sur le terrain, les joueurs des deux équipes sont intimes dans la vie. D'un côté, ils sont huit Espagnols à évoluer ou avoir évolué dans le championnat de France. Daniel Sarmiento joue à St-Raphaël, Iosu Goni leoz à Aix, Rodrigo Corrales au PSG, Ferran Sole à Toulouse, Eduardo Gurbindo et David Balaguer à Nantes. Sans compter Valero Rivera et Gonzalo Pérez de Vargas, passés aussi par l'Hexagone. De l'autre, ils sont quatre Français à avoir fait le chemin inverse. Si Cédric Sorhaindo et Dika Mem font tous deux les beaux jours de Barcelone, les "vétérans" Luc Abalo et Nikola Karabatic ont quant à eux choisi de mettre un terme à leur expérience de l'autre côté des Pyrénées. 

Une suprématie tricolore qui ne se dément pas

Longtemps derrière les Espagnols, la France a installé un nouvel ordre mondial avec l'avènement de la génération Karabatic. Depuis une défaite lors du tour préliminaire de l'Euro 2006, les Experts n'ont ainsi plus subi le courroux ibérique. Mieux encore, les Français ont dominé leur voisin dans les matches à valeur ajoutée : finale du championnat d'Europe 2006, quart de finale aux JO de Londres, demi-finale de l'Euro 2014 et plus récemmment demie du Mondial 2015.

Pour la première fois depuis 2014 dans le dernier carré d'un Euro, l'objectif fixé par l'encadrement tricolore avant la compétition, les Bleus vont néanmoins devoir se méfier des finalistes malheureux de 2016. Les hommes de Jordi Ribera ont beau avoir goûté deux fois à la défaite en six rencontres dans ce tournoi, contre le Danemark (25-22) et la Slovénie (31-26), ils ont arraché leur ticket pour le dernier carré en supplantant l'Allemagne (31-27), championne en titre.

En vidéo

COMPTE-RENDU - Euro 2018 de handball : la France a éliminé la Croatie

Des retrouvailles espérées avec le Danemark

Malgré tout, l'adversaire qui se dresse devant les hommes de Dinart dans leur quête de sacre paraît loin d'être insurmontable. Et s'il fallait aux Français une source de motivation supplémentaire avant cette demi-finale contre l'Espagne, elle est déjà toute trouvée. En finale ce dimanche (20h30) à Zagreb, ils pourraient croiser le fer avec le Danemark de Mikkel Hansen, qui les avaient privés du titre olympique à Rio il y a deux ans. Une revanche attendue... à condition, bien entendu, de se qualifier et que les Danois fassent aussi le job contre la Suède.  

Lire et commenter