Euro : cinq choses que vous ignorez sur la République Tchèque

Patrick Schick, l'attaquant tchéque  (qui évolue au Bayer Leverkusen) a inscrit le 14 juin, un lob splendide. Peut-être déjà le plus beau but de la compétition !

RÉVÉLATION - La République Tchèque est une des surprises des quarts de finale de cet Euro. Avant leur match contre le Danemark samedi à 18h, nous vous livrons cinq détails savoureux pour mieux connaître cette équipe.

La République Tchèque n'est pas l'équipe la plus réputée de ce championnat d'Europe. Pourtant, après leur qualification convaincante contre les Pays-Bas (2-0), les Tchèques ont une bonne occasion de retrouver les demi-finales ce samedi contre le Danemark (à 18h, en live commenté sur lci.fr). Un stade qu'ils n'ont plus atteint depuis 2004. 

Toute l'info sur

Euro 2021 : l'Italie s'offre un 2e sacre

Retour en cinq anecdotes sur une des surprises de cette édition 2020 de l'Euro.

1 - Un palmarès tchèque ou slovaque ?

Pour un pays existant officiellement depuis 1993, la République Tchèque a un palmarès étoffé et étonnant. Dans leur armoire à trophées, on trouve notamment le championnat d'Europe 1976, obtenu sur un tir au but décisif célébrissime d'Antonin Panenka. La raison de cette incongruité réside dans les méandres de la dissolution de la Tchécoslovaquie au début des années 1990. 

Au cours de négociations complexes sur les modalités de séparation de l'ex-membre du bloc soviétique en deux entités - la République Tchèque et la Slovaquie - les Tchèques ont notamment obtenu la filiation de leurs équipes avec celles de l'ancienne Tchécoslovaquie. Résultat, le mirobolant palmarès de la Tchécoslovaquie ainsi que ses droits acquis au moment de la dissolution sont revenus à la République Tchèque. Ce n'est pas Panenka, aujourd'hui citoyen tchèque, qui s'en plaindra.

2 - Patrik Schick, pas assez de cœur pour la Juventus

Avant de crever l'écran lors de cet Euro (4 buts), le buteur Tchèque Patrik Schick avait fait parler de lui lors de la saison 2016-2017 à la Sampdoria de Gênes en inscrivant 13 buts, à seulement 21 ans. Ses performances avaient attiré l'œil de la Juventus de Turin. Le géant italien avait mis 30 millions d'euros sur la table pour s'offrir ses services et tout semblait rouler avant que le transfert ne capote. La raison ? Schick n'a pas raté une, mais deux visites médicales à Turin pour des problèmes cardiaques évoqués. "Une farce", selon le président de la Samp' Massimo Ferrero, même si une inflammation a ensuite été confirmée, puis soignée.

Ces problèmes ne l'ont pas empêché de signer derrière à l'AS Rome pour 37 millions d'euros, de quoi remettre du baume au cœur à son président. Mais pas au joueur, qui est resté bloqué derrière Edin Dzeko à Rome. Il a fallu attendre ses transferts à Leipzig puis au Bayer Leverkusen pour le voir développer de nouveau son potentiel. Sans qu'aucun problème cardiaque ne soit depuis signalé.

3 - Jaroslav Šilhavý, plus expérimenté qu'à première vue

Jaroslav Šilhavý connaît sa première compétition internationale en tant que sélectionneur, mais il n'est pas novice pour autant. En 2004, la Tchéquie se présente à l'Euro au Portugal avec une équipe solide sublimée par la présence au milieu de terrain du Ballon d'or 2003, Pavel Nedved. Les Tchèques livrent un Euro mémorable. Coincés en poule avec la Lettonie, les Pays-Bas et l'Allemagne, les partenaires de Nedved se sont qualifiés avec trois victoires en trois matchs dont un exceptionnel 3-2 face aux Pays-Bas restés dans la mémoire. Après avoir écrasé le Danemark en quart de finale (3-0), les Tchèques se sont présentés comme les favoris de la compétition en demi-finales. Avant de tomber, comme tant d'autres (France, Portugal) devant le verrou défensif grec (1-0).

Ce que l'histoire n'a pas retenu, c'est que Jaroslav Šilhavý faisait partie du staff lors de cette aventure.  Il avait donc une certaine expérience des compétitions internationales au moment d'être désigné sélectionneur en 2018. Affronter le Danemark en quart de finale lui rappellera des bons souvenirs.

4 - Tomas Soucek, "Lost in translation"

Le milieu de terrain Tomas Soucek, 26 ans, fait partie des belles histoires de cette sélection tchèque. Formé au Slavia Prague, Soucek a mis plusieurs années à s'imposer dans le prestigieux club de la capitale tchèque. Après ses débuts professionnels en 2015, il lui a fallu attendre trois ans pour percer, mais son ascension a depuis été constante. Élu meilleur joueur de la saison 2019-2020, Soucek a été prêté avec option d'achat à West Ham début 2020. À Londres, Soucek est un des piliers de l'effectif de David Moyes, et son option d'achat a été levée.

Pourtant, tout n'a pas été simple pour lui au moment de découvrir Londres en plein milieu de la pandémie de coronavirus. Lors d'un entretien donné à Idnes, Soucek a confié une anecdote amusante sur ses premiers mois. "Un jour, je quittais un parking. Il n'y avait aucune voiture donc j'ai fait un beau virage à droite et je me suis rendu compte d'un coup que j'étais du mauvais côté de la route (...) J'ai eu peur, mais je ne l'ai pas refait" a-t-il raconté. Et pour cause, il a précisé prendre majoritairement le métro, où personne ne le reconnaissait dans ses premiers mois. En football comme dans la vie, Soucek joue simple.

5 - Tomas Holes, frangin bruyant

"Nous nous excusons pour le bruit vers 23h. Pour vous expliquer, mon frère a marqué à la 90e minute contre Arsenal en quarts de finale de la Ligue Europa", ont pu lire les voisins du frère du joueur tchèque Tomas Holes en avril dernier.

L'autre Tomas du milieu de terrain tchèque a une trajectoire - et une petite histoire - non moins surprenante. À 28 ans, il était encore inconnu il y a un an avant d'exploser avec le Slavia Prague, puis avec la sélection. Décisif avec le Slavia en Ligue Europa, il a réédité la performance en ouvrant le score face aux Pays-Bas en huitième de finale. Sa tête à la 68e minute a libéré son équipe qui évoluait en supériorité numérique, les menant vers les quarts de finale (2-0, score final). Et tant pis pour les oreilles des voisins. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Femme décapitée à Agde : un homme de 51 ans interpellé et placé en garde à vue

À cause de l'épidémie de Covid, les cas de tuberculose explosent

VIDÉO - Fourgonnette "garée" sur un Abribus en Bretagne : voici la clé du mystère

EN DIRECT - Covid-19 : nouvelle baisse du nombre de patients hospitalisés

Après l'audition de Cédric Jubillar, ses avocats déposent une nouvelle demande de remise en liberté

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.