Muet face au but, critiqué par la presse anglaise… Que se passe-t-il avec Harry Kane ?

Description du sujet digitial

INQUIÉTUDE - Le numéro 9 de l'équipe d'Angleterre est particulièrement ciblé par les médias outre-Manche. Ses prestations depuis le début de l'Euro et ses statistiques inquiètent, alors que les "Three Lions" doivent battre la République tchèque ce mardi soir pour terminer à la première place.

Solide défensivement mais à la peine en attaque, l'Angleterre a du mal à entrer totalement dans sa compétition. Les hommes de Gareth Southgate, deuxièmes du groupe D avant la dernière journée face à la République tchèque, n'impressionnent guère, et n'ont inscrit qu'un seul but en deux rencontres. Un homme symbolise toutes les difficultés en attaque : Harry Kane.

Toute l'info sur

Euro 2021 : l'Italie s'offre un 2e sacre

Le buteur de Tottenham, capitaine des "Three Lions", n'a tenté sa chance qu'à trois petites reprises en 156 minutes sur la pelouse de Wembley. Peu trouvé - 27 passes en deux matchs, dont 18 réussies - il peine à mener l'attaque d'une sélection pour laquelle il a pourtant déjà inscrit 34 buts (en 55 sélections). Transparent dans le jeu, sans danger sur les défenses croates puis écossaises, Harry Kane interroge.

Aucun but dans un Euro

Pour lui, cette absence de buts ressemble pourtant à une anomalie. À 27 ans, le natif de Londres enchaîne les saisons aux statistiques effarantes. Malgré une saison décevante pour les Spurs (7e du championnat), Harry Kane a inscrit 23 buts et délivré 14 passes décisives en 35 rencontres. Depuis 2014, l'avant-centre a même trouvé plus de 160 fois le chemin des filets en Premier League. Alors forcément, lorsque son compteur de buts lors du championnat d'Europe reste vierge, l'inquiétude grandit dans le camp anglais.

Lire aussi

Déjà en 2016, lors du précédent Euro, le capitaine anglais avait eu beaucoup de mal à se montrer décisif pour les "Three Lions". À tel point qu'il avait terminé la compétition en huitième de finale avec aucun but ni passe décisive au compteur. Deux ans plus tard, lors du mondial russe, le numéro 9 anglais avait cette fois été plus efficace : six réalisations en autant de rencontres, dont un triplé face au Panama.

Pour Harry Kane, la mésaventure de l'Euro semble donc se répéter à nouveau. Et la presse anglaise ne l'épargne pas. "Kane pain" ("la douleur Kane"), a notamment titré le Daily Telegraph au lendemain du nul contre l'Écosse. "L'Angleterre a un problème avec Harry Kane", a même déclaré l'ancien international Robbie Fowler dans les colonnes du Mirror, pour qui l'attaquant anglais doit avoir un rôle plus "altruiste". La BBC se demande également si Gareth Southgate doit titulariser l'avant-centre de Tottenham ce mardi soir.

Kane espère "atteindre son apogée au bon moment"

Le joueur lui-même peine encore à expliquer ses deux premières prestations décevantes. "Ces deux matchs ont été difficiles pour moi mais je n'ai pas eu de problème particulier", explique l'attaquant anglais. "J'ai abordé ces deux rencontres en me sentant aussi bien que durant la saison. Il faut essayer d'atteindre son apogée au bon moment."

L'Angleterre, qui doit impérativement battre la République tchèque pour terminer première du groupe D et ainsi s'offrir un huitième de finale à domicile, aura sans doute besoin, cette fois, d'un Kane des grands soirs. Malgré les critiques, Gareth Southgate devrait lui renouveler sa confiance. "C'est notre joueur le plus important", a déclaré dimanche le sélectionneur anglais. "Il est fondamental, non seulement grâce aux buts qu'il marque, mais aussi dans le jeu de construction et tout ce qu'il apporte." Reste désormais à le prouver sur le rectangle vert.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : doit-on s'isoler si l'on est déclaré "cas contact" et pleinement vacciné ?

EN DIRECT - Covid-19 : comme Air France, la SNCF va lier votre billet au pass sanitaire

Alors que la France est "en retard", le Royaume-Uni s'est emparé du problème du Covid long

Le tableau des médailles des JO de Tokyo : la France stagne, après l'or en aviron

Vaccination : il y a désormais "une décorrélation entre les hospitalisations et les diagnostics", affirme Olivier Véran

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.