Angleterre-Allemagne, une intense rivalité du foot européen en 5 dates

Angleterre-Allemagne, une intense rivalité du foot européen en 5 dates

HUITIÈME DE FINALE - L'Angleterre retrouve l'Allemagne ce mardi à Wembley pour un nouveau match à élimination directe entre les deux équipes. Retour sur une rencontre marquante du football européen en cinq matchs cultes.

Ce samedi, Harry Kane a eu une requête assez particulière envers ses supporters en amont du match Angleterre - Allemagne ce mardi à 18h. L'attaquant anglais a demandé à ses fans de ne pas chanter "Ten German Bombers", un chant qu'aiment entonner les supporters anglais lorsqu'ils rencontrent les Allemands. 

Une requête qui s'explique par les paroles de cette chansonnette : "Il y avait 10 bombardiers allemands en l'air (...) et la RAF (Royal Air Force) en a descendu un, il y avait 9 bombardiers allemands en l'air (...) et la RAF en a descendu un" ainsi de suite jusqu'à zéro. Cette référence à la Seconde Guerre mondiale dans un chant de supporters illustre la singularité de la rivalité avec l'Allemagne outre-Manche, autant que son caractère excessif.

Toute l'info sur

Euro 2021 : l'Italie s'offre un 2e sacre

Lire aussi

En effet, plus encore que des pays comme l'Écosse ou la France, l'Allemagne est l'ennemi numéro 1 en football pour les Anglais. Et même si l'inverse est moins vrai pour les Allemands, qui regardent plutôt du côté des Pays-Bas, cette rencontre garde un sel tout particulier. Retour sur l'histoire de ce classique en cinq dates marquantes.

30 juillet 1966 : l'acte fondateur

Tout avait pourtant bien commencé pour l'Angleterre. Le 30 juillet 1966, déjà à Wembley, l'Angleterre accueille l'Allemagne pour la finale de son Mondial. Devant près de 100.000 spectateurs, la controverse démarre. En prolongations, Geoffrey Hurst redonne l'avantage aux Anglais par ce qui restera comme le but le plus contesté de l'histoire du football. Sur sa frappe, la balle heurte la transversale et replonge vers la ligne. Le but est validé.

Encore aujourd'hui, personne ne sait s'il était valable. L'Angleterre l'emporte finalement 4-2 pour empocher son premier Mondial, l'Allemagne remâche son ressentiment : la controverse du "Wembley Tor" (le but de Wembley) est née.

14 juin 1970 : le "Kaiser" change la donne

Quatre ans plus tard, le vent tourne. Au Mexique, les équipes se rencontrent en quart de finale et, jusqu'à là 66e minute, tout roule encore pour les Anglais. Ils mènent 2-0 quand Franz Beckenbauer, le "Kaiser" réduit le score. Seeler égalise à la 82e minute, et, en prolongations, Gerd Müller renvoie les Anglais à leurs chères études.

Aucun des acteurs ne le sait, mais ce match démarre une disette de victoire des Anglais en matchs à élimination directe face aux Allemands, qui court toujours aujourd'hui.

4 juillet 1990 : "Et à la fin, les Allemands gagnent"

Cela devient dur pour les Anglais. Pour leur troisième match à élimination directe face aux Allemands, ils retrouvent leurs rivaux en demi-finales de la Coupe du monde 1990. Menés, ils égalisent en fin de match par Gary Lineker pour offrir une troisième prolongation en autant de confrontations de ce type. 

Sauf que les Allemands l'emportent aux tirs au but et se qualifient pour la finale. Quelques jours plus tard, ils remportent le titre mondial. Philosophe, Gary Lineker constate les dégâts dans une phrase restée dans la légende : "Le football est un sport simple : 22 hommes courent après un ballon pendant 90 minutes et à la fin, les Allemands gagnent". Pour les inventeurs du jeu anglais, les scénarios deviennent répétitifs.

26 juin 1996 : celui que Gareth Southgate voudrait oublier

Six ans plus tard, demi-finales encore, de l'Euro encore. Prolongations... encore, et victoire des Allemands aux tirs au but... encore.

 

C'est d'autant plus cruel pour les Anglais que le match se jouait à Wembley, trente ans après la Coupe du monde victorieuse. Il n'y aura donc pas de titre pour les Paul Gascoigne, Alan Shearer et autre Gareth Southgate. L'entraîneur actuel des Three Lions reste en effet comme l'infortuné tireur du tir au but de la défaite arrêté par Andreas Köpke.

27 juin 2010 : "La revanche de Wembley"

Quarante-quatre ans après, les Allemands prennent leur revanche. En huitième de finale du Mondial 2010, l'Allemagne mène très vite 2-0. Sauf que l'Angleterre réduit le score à 2-1, et qu'après un tir lointain, Frank Lampard lève les bras. Sa frappe lourde s'est écrasée sur la transversale de Manuel Neuer avant de retomber de manière très claire dans le but allemand, puis de ressortir. Son but n'est pas accordé. L'Angleterre s'incline finalement 4-1. Bild fanfaronne : "La revanche de Wembley". Certaines choses ne s'oublient pas.

Sauf que l'action est beaucoup plus évidente que celle de 1966, et les technologies de l'époque plus développées. L'outrage relance le débat sur la vidéo, qui finira par être adoptée. Mais les Anglais, eux, attendent toujours d'éliminer les Allemands.

Lire aussi

On vous rassure tout de même, l'Angleterre a battu les Allemands, mais pas dans le cadre de match à élimination directe. En 2001, ils avaient même infligé un 5-1 aux Allemands à Munich. Reste que les titres sont allés aux Allemands, et que les Anglais aimeraient que cela change.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Femme décapitée à Agde : un homme de 51 ans interpellé et placé en garde à vue

À cause de l'épidémie de Covid, les cas de tuberculose explosent

VIDÉO - Fourgonnette "garée" sur un Abribus en Bretagne : voici la clé du mystère

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand dans un mouchoir de poche

"C’est toi la plus belle étoile" : Aurélie Pons ("Danse avec les stars") annonce la mort de son père

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.