"Un goût d'inachevé" : déception et colère à la une de la presse après l'élimination des Bleus

France-Suisse : les supporters des Bleus profondément déçus

REVUE DE PRESSE - Les titres de presse ne cachent ce mardi pas leur déception, au lendemain de la défaite des Bleus face à la Suisse. Quand certains adressent des reproches à Kylian Mbappé, qui a manqué un tir au but décisif, beaucoup jettent la pierre à Didier Deschamps.

"Claque", "immense échec", "désillusion"... La déception se lit dans tous les titres de presse suite à la défaite à peine croyable de l'équipe de France, lundi, en huitièmes de finale de l'Euro 2020 face à la Suisse.

"Anéantis", titre ce mardi matin L'Équipe. "La désillusion" pour Le Parisien, qui juge sévèrement l'équipe de France : "Ces Bleus ne méritaient pas d'aller plus loin", selon le titre de son article de tête en deuxième page. "Tombés de haut", annonce La Voix du Nord en Une, quand L'Alsace titre sur "L'incroyable fiasco des Bleus".

Toute l'info sur

Les Bleus éliminés de l'Euro

La déception autour de Kylian Mbappé, "inefficace pendant 120 minutes"

Et, comme toujours avec le foot, la presse a aussi refait le match, cherchant l'erreur, ou plutôt les bourdes successives accumulées au terme de 120 mn d'un match surréaliste et déjà entré dans la légende. Kylian Mbappé, auteur du penalty raté, synonyme de porte de sortie pour l'équipe de France, en prend pour son grade. "L'attaquant termine le championnat d'Europe avec zéro but au compteur. Une terrible désillusion pour les Bleus et le crack de Bondy", estime ainsi Le Parisien. Plus sévère encore, L'Équipe pour qui l'attaquant des Bleus s'est montré "inefficace pendant 120 minutes" avant de rater son penalty. "La désillusion est terrible", selon le journal. "Ses 120 minutes laissent un goût d'inachevé", confirme notre journaliste Yohan Roblin sur LCI. 

La faute aussi à un collectif qui ne s'est jamais vraiment trouvé, selon plusieurs commentateurs. "Aucune malédiction n'est vraiment tombée sur les Bleus qui sont, ce matin, responsables de leur malheur, comme ils l'avaient été de leur bonheur en juillet 2018", juge ainsi L'Équipe. Heureusement, il y a eu aussi des héros dans cette soirée épique, Karim Benzema, bien sûr, le "goleador" auteur d'un magnifique doublé. Mais aussi l'artiste Paul Pogba, dont la frappe "lumineuse" (Le Monde), "enroulée magnifique" (L'Équipe), "un bijou" (Le Figaro), ou le "coup de génie" (Sofoot) a illuminé la soirée. Las, il est aussi l'auteur d'un ballon perdu, impardonnable à ce niveau de jeu, selon L'Équipe, qui a permis à la Suisse d'égaliser.

Didier Deschamps, le "papa la bricole", sur le banc des accusés

Alors face à ces champions du monde qui n'ont pas réussi à briller, difficile de ne pas jeter la pierre, ce mardi, à Didier Deschamps. Le sélectionneur français "a-t-il oublié qu'il avait 26 joueurs ?", s'interroge ainsi Sofoot dans ses premières analyses "à chaud". "Les joueurs qui sont restés en chasuble sur le banc des Bleus auraient pu apporter du jus à cette équipe de France qui en manquait cruellement", juge ainsi le magazine. Et pourtant, les bons joueurs ne manquaient pas, il n'est que de voir la performance de Marcus Thuram dont "les neuf minutes passées sur la pelouse de Bucarest lui ont permis de faire plus de percées que tous ses coéquipiers réunis", juge encore Sofoot.

Quant à L'Équipe, elle estime que "c'est bien Didier Deschamps qui aura perdu la première période dans les grandes largeurs, mais aussi en profondeur avec un 3-4-3 qui aura été un naufrage". "Le sélectionneur a traversé cet Euro en papa la bricole", juge aussi Le Monde.

Lire aussi

Sa part de responsabilité est grande, tant il s'est planté de A à Z sur cette confrontation.- SoFoot à propos de Didier Deschamps

La plupart des commentateurs relèvent les errements de Didier Deschamps, particulièrement en début de match, L'Équipe évoquant une "partition illisible" et SoFoot une "disasterclass". "Sa part de responsabilité est grande, tant il s'est planté de A à Z sur cette confrontation", résume SoFoot. Des errements, symboles d'une équipe "qui n'a jamais trouvé la clé, donnant le sentiment d'une perte d'équilibre", selon Le Parisien.

"Pendant le premier acte, tout l'édifice de 'DD' n'a cessé de tanguer, donnant l'impression permanente d'être perdu, voire au bord de la rupture. Les champions du monde ont fait peine à voir. Vraiment", juge Le Figaro.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Tempête Aurore : 250.000 foyers privés d’électricité, trains fortement perturbés

Tempête Aurore : ce qui vous attend ce soir et cette nuit de la Bretagne à Paris

Tempête Aurore : une "mini-tornade" frappe une commune du Finistère et détruit une maison

Meurtre de Gabby Petito : des "restes humains" retrouvés près d'affaires de son fiancé en fuite

EXCLUSIF - Affaire Maëlys : des invités du mariage où Nordahl Lelandais a enlevé la fillette témoignent

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.