Équipe de France : "Tout n'a pas été facile", reconnaît Jules Koundé

Jules Koundé félicité Karim Benzema après son but face au Portugal (Euro 2020).

LUCIDITÉ – Jules Koundé a réagi, ce jeudi, à sa première titularisation avec les Bleus ce mercredi face au Portugal. Aligné au poste inhabituel de latéral droit, auteur de la main qui a conduit au premier penalty des Lusitaniens, le défenseur préfère retenir le positif.

C’était un soir de premières pour Jules Koundé ce mercredi à Budapest face au Portugal (2-2). Le Français a connu sa première titularisation en sélection. Il a également découvert le poste de latéral droit au niveau international. Principalement aligné en défense centrale avec Séville, le joueur de 22 ans a réalisé une prestation mitigée dans le couloir droit qu’il occupe rarement en club. 

Un bilan qu’il accepte et qu’il met sur le compte du manque d’expérience. En conférence de presse ce jeudi, le Français a dressé une appréciation lucide de sa prestation. Il semble prêt à retenter sa chance.

Toute l'info sur

Les Bleus éliminés de l'Euro

Les Bleus ont verrouillé le côté droit

"Tout n'a pas été facile, que ce soit collectivement ou individuellement" a reconnu Koundé. "Défensivement, je me suis bien senti. Offensivement, cela a été plus compliqué, c'est moins naturel dans mon jeu. J'ai quand même réussi à prendre du plaisir" a-t-il ajouté.

Le défenseur était associé ce mercredi à Corentin Tolisso qui évoluait à un poste de milieu droit également inhabituel pour lui. Tolisso est habituellement un milieu axial. Cette doublette a effacé le côté droit du jeu, tant défensivement qu’offensivement. "On a plutôt travaillé défensivement, on l'a plutôt bien fait. On n'a pas été mis en difficulté. Nous n'étions pas à nos postes de prédilection" a rappelé Koundé, lucide sur sa prestation.

Un besoin de "répétition" pour s'améliorer

Conscient de ses difficultés, le Sévillan n’a pas paru embarrassé par ce repositionnement, évoquant la nécessité de "s'adapter au mieux à ce que demande le sélectionneur" avant de se projeter vers l’avenir à ce poste. "Offensivement, c’est là que se situe ma marge de progression. Latéral, c’est un poste complètement différent de défenseur central, ça nécessite un apport offensif qui doit être conséquent (…) c’est un point que je dois améliorer et ça passe par la répétition, et par le fait de trouver des automatismes avec l’équipe", a-t-il exposé.

Lire aussi

Dans la même veine qu'un Adrien Rabiot dépannant au poste de latéral gauche, Jules Koundé est donc prêt à travailler pour s'adapter aux besoins de son sélectionneur. Cela ne sera pas de trop si les blessures continuent à perturber le clan français.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

Une voiture percute une terrasse de bar à Paris : un mort, six blessés 

Quatrième vague : jeunes, non-vaccinés, femmes enceintes... Quel est le profil des patients hospitalisés ?

Variant Delta : les personnes vaccinées pourraient autant le transmettre que les non-vaccinées

EN DIRECT - JO de Tokyo : Les volleyeurs français peuvent rêver de quarts de finale

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.