Euro 2020 : fatigue physique et fraîcheur mentale, les clés pour triompher le 11 juillet ?

Euro 2020 : fatigue physique et fraîcheur mentale, les clés pour triompher le 11 juillet ?

INTERVIEW - Après une saison à rallonge marquée par la pandémie de Covid-19, la victoire finale à l'Euro 2020 pourrait se jouer dans la tête et dans les jambes. Le préparateur physique Fabien Richard nous éclaire.

Cristiano Ronaldo, Luka Modric, Georginio Wijnaldum, et désormais Antoine Griezmann ou Kylian Mbappé... Aucun de ces joueurs, parmi les meilleurs que compte le continent, ne soulèvera l'Euro le 11 juillet prochain. À l'issue d'une saison à rallonge, commencée pour certains dès juin 2020, la fraîcheur fera-t-elle la différence ? Les sélections possédant de nombreux joueurs évoluant dans les clubs engagés en Ligue des champions partent-elles avec un déficit physique, à l'aube d'entamer les quarts de finale ? Fabien Richard, préparateur physique de plusieurs grands joueurs, dont Sadio Mané ou Riyad Mahrez, répond à LCI.

Toute l'info sur

Euro 2021 : l'Italie s'offre un 2e sacre

Après une saison particulière marquée par le Covid-19 et au cours d'un Euro qui se déroule dans onze pays différents, la fraîcheur physique va-t-elle être la clé pour la suite de la compétition ?

Ce n'est pas certain, car la fraîcheur physique dépend vraiment des joueurs, des saisons réalisées, et du sérieux qu'ont ces joueurs au niveau de la récupération. Mais il est vrai que certains ont terminé très tard leur saison. Les joueurs des clubs comme le PSG, qui ont été loin en coupe d'Europe, ont eu des saisons de dingues. Sur la fraîcheur physique, cela joue énormément. Mais cela ne fait pas tout. Par exemple, je n'ai pas trouvé Karim Benzema en-dedans physiquement lors de cet Euro, alors qu'il a connu une grosse saison.

Avec la fatigue accumulée depuis un an, les nations qui comptent moins de joueurs évoluant dans les plus grands clubs partent-elles avec un avantage ?

Pas forcément. Les Belges sont passés en quarts de finale, comme les Italiens, les Espagnols... Et pourtant, ils jouent tous dans de grands clubs. En outre, certaines équipes, comme la Suisse, ont beaucoup voyagé au cours de la compétition (deux allers-retours en Azerbaïdjan notamment, ndlr). Ces sélections ont certes un déficit, mais elles peuvent le compenser.

En équipe de France, tous les joueurs n'étaient pas au même niveau physique - Fabien Richard, préparateur physique

Comment ?

Selon moi, la fraîcheur mentale va être la clé pour la suite de la compétition. Elle peut permettre de surmonter la fatigue, car l'aspect physique est vraiment corrélé avec la fatigue mentale des joueurs. On ne parle pas encore de burn-out dans le football, mais la fraîcheur mentale, en fin de saison, certains joueurs ne l'ont plus.

Toutes les équipes qualifiées pour les quarts de finale disposent d'au moins trois jours de récupération. Est-ce un délai suffisant pour qu'elles soient toutes au même niveau physique ?

Trois jours, c'est vraiment le minimum. À partir de maintenant, toutes les sélections vont être axées sur la récupération. Mais certains joueurs ont connu une saison extrêmement éprouvante. Regardez simplement le nombre de blessés en équipe de France : en 2018, il n'y en avait aucun. Là, ça pète.

Lire aussi

Justement, lundi, on a vu les Bleus accuser le coup physiquement face à la Suisse... Comment l'expliquer ?

En tant que professionnel du métier, je ne parle pas ce que font les collègues. Mais en regardant les matchs, j'ai trouvé un Pogba fort, un Benzema extraordinaire. Aujourd'hui, tout le monde tape sur Mbappé, mais regardez le nombre de courses effectuées par l'attaquant parisien... En revanche, ce qui est certain, c'est que tout le monde n'était pas au même niveau physique. Benjamin Pavard n'a pas fait, physiquement, une grosse compétition. Mais toutes les équipes sont comme nous, avec des joueurs qui évoluent dans de grands clubs. Ce qui fait la différence, désormais, c'est vraiment la fraîcheur mentale.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : l'ex-Miss France Vaimalama Chaves éliminée, Bilal Hassani au sommet

EuroMillions : un Français remporte la cagnotte de 220 millions d'euros, un record en Europe

Covid-19 : quand thés dansants et parties de belote virent aux clusters en Loire-Atlantique

Femme décapitée à Agde : ex-boxeur et ancien candidat FN, le profil du suspect se dessine

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.