Adrien Rabiot, latéral gauche d'adoption

Le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps revient sur le match des Bleus et se projette sur le prochain match des Bleus, face à la Suisse en 1/8 de finale.

JOKER - Ce mercredi face au Portugal, Adrien Rabiot a dû entrer à la position inhabituelle de latéral gauche. Un recours rendu nécessaire après les blessures de Lucas Hernandez et Lucas Digne. Le milieu de terrain a répondu présent.

Adrien Rabiot a sans doute marqué des points auprès de Didier Deschamps ce mercredi. Lui qui avait été écarté de la sélection entre 2018 et 2020 suite à son refus de faire partie de la réserve lors de la Coupe du monde 2018 a montré face au Portugal qu'il était prêt à faire des sacrifices pour l'équipe. Rentré en position de latéral gauche à la 52e minute après la blessure de Lucas Digne, tout juste entré en jeu à la place de Lucas Hernandez, le milieu de terrain de la Juventus a livré une prestation solide. 

Toute l'info sur

Les Bleus éliminés de l'Euro

Assuré, présent dans les duels et sérieux défensivement, Rabiot (26 ans) s'est montré capable de verrouiller son couloir gauche, là même où le duo Bernardo Silva - Semedo avait pourtant posé des problèmes à ses prédécesseurs. Il n'a pas hésité non plus à se projeter vers l'avant, se rendant disponible pour quelques combinaisons avec Mbappé et Benzema. Cet échantillon de match à une position inédite se révèle donc positif pour celui qui avait déjà réalisé une bonne prestation à gauche, mais en tant que milieu, face au Portugal en novembre 2020. 

Assuré et rassurant

Le seul moment où le manque d'expérience de Rabiot à ce poste s'est fait ressentir n'a pas vraiment prêté à conséquence. À la 78e minute, le milieu a raté... une touche, essuyant une remarque amusée de Karim Benzema. Pour le reste, il n'y a rien à redire de la partition rendue par celui qui, avant de quitter le banc, avait assuré au staff qu'il se sentait prêt à relever ce défi. Le Rabiot qui se plaignait du froid à son entrée en jeu en Bulgarie en 2017 semble loin.

Lire aussi

Cet intérim réussi est d'autant plus intéressant que le futur des Bleus à ce poste reste trouble. La blessure de Digne paraît sérieuse et le statut de Lucas Hernandez pose question. Gêné par un problème au genou lors de la préparation, le latéral du Bayern avait démarré le match face à la Hongrie sur le banc.  Sa sortie dès la mi-temps, à la Puskas Arena, semble indiquer que sa gêne persiste. En l'absence d'autre latéral gauche de métier dans le groupe des Bleus, la pige d'Adrien Rabiot à ce poste pourrait bien continuer.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le nombre de patients hospitalisés a plus que triplé en une semaine

Extension du pass sanitaire : les points que le Conseil constitutionnel pourrait censurer

Covid-19 : traités "comme des animaux", le cauchemar de Français bloqués dans un hôtel insalubre en Sicile

"On attend juste que le soleil se couche" : en Grèce, "la pire canicule" depuis 30 ans

Covid-19 : que signifie concrètement le plan blanc, activé en Corse, Paca et Occitanie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.