Belgique-Portugal : Lukaku-Ronaldo, un choc de titans

Romelu Lukaku et Cristiano Ronaldo seront au centre de l'attention lors de Belgique - Portugal ce dimanche.

FACE-À-FACE - Le Belge Romelu Lukaku et le Portugais Cristiano Ronaldo seront les deux armes offensives de choix de leur sélection lors du huitième de finale entre la Belgique et le Portugal, ce dimanche à 21h.

C'est l'affiche de ce dimanche. La Belgique, première nation FIFA et première du groupe B, a tiré le gros lot en huitième de finale. Face à elle se dresse le Portugal, tenant du titre et l'un des autres favoris de la compétition. Dans ce match, une attention particulière sera accordée aux deux attaquants phares des deux sélections, Romelu Lukaku pour la Belgique, et Cristiano Ronaldo pour le Portugal. Retour sur le profil de ces deux buteurs qui portent leur sélection en cinq points clés.

Toute l'info sur

Euro 2021 : l'Italie s'offre un 2e sacre

1 - Deux physiques hors du commun

Les deux joueurs sont des monstres physiques, chacun dans leur genre. Avec son mètre 91 et ses plus de 90 kg, Romelu Lukaku est une armoire. Le Belge est imperturbable dans les duels et il impose un combat de tous les instants aux charnières adverses. Dos au but, il est difficilement contrôlable, à l'image de son but face à la Finlande digne du jump hook d'un pivot de basket. 

En vidéo

Finlande - Belgique (0 - 2) : Voir le but de Lukaku en vidéo

Prise de balle dos au but, contrôle vers l'intérieur, frappe. La protection de balle parfaite empêche toute réaction du défenseur. Malgré cette carcasse, Lukaku est en outre un joueur véloce qui surprend sur les contres par sa vitesse et la précision de son jeu de jambes. 

Les qualités physiques de Cristiano Ronaldo se passent de commentaires.  L'hygiène de vie du joueur de la Juventus, au grand dam des marques de soda, en fait la référence en termes de condition physique.

Affûté, le Portugais d'1,86m pour 80 kilos reste extrêmement rapide, malgré ses 36 ans. Pour marquer contre l'Allemagne, il a parcouru 92 mètres en 14 secondes, avec une pointe à plus de 30 km/h. Doté d'une détente sèche affolante (plus de 70 centimètres sur certains sauts...), le Portugais est également un des meilleurs joueurs du monde de la tête, depuis plus de dix ans.

2 - Les statistiques : la légende Ronaldo, la référence Lukaku

Il paraît difficile pour le Belge d'exister dans cette catégorie, et pourtant. Avec 63 buts en 96 sélections, Lukaku est de loin le meilleur buteur de l'histoire des "Diables Rouges" devant Eden Hazard... et ses 32 buts. Ce total en fait une référence du football international. Il a notamment dépassé Ronaldo (l'autre) en marquant contre la Finlande lundi. Son total de 3 buts dans cet Euro le place comme le deuxième meilleur buteur de la compétition à égalité avec plusieurs autres joueurs. À 28 ans, le Belge est parti pour atteindre les sommets.

En vidéo

Portugal - France (2 - 2) : Voir le 2ème but de Cristiano Ronaldo en vidéo

Avec son doublé contre l'Allemagne, Cristiano Ronaldo est dorénavant le codétenteur du nombre de buts en sélections avec 109 réalisations, record qu'il partage avec l'Iranien Ali Daei. Il est le meilleur buteur de l'histoire dans les grandes compétions internationales (Euro + Coupe du monde) avec 21 buts.  Dans cet Euro, il est seul meilleur buteur avec 5 buts (dont 3 penaltys). 

Ce que fait Lukaku est exceptionnel, mais "CR7" est dans une catégorie à part.

3 - Le rôle dans l'équipe : un capitaine et un nouveau leader

Meilleur joueur de sa sélection, Cristiano Ronaldo en est le capitaine et l'emblème depuis 2007. On ne calcule plus le nombre de fois où il a sauvé son équipe de la catastrophe, comme lors de ce barrage Suède-Portugal de 2013 où il signait un triplé pour qualifier son pays pour la Coupe du monde 2014, effaçant le doublé d'Ibrahimovic (2-3). Le meilleur exemple de son impact sur son équipe réside cependant dans la finale de l'Euro 2016.  

Sa blessure en première mi-temps suivie de son remplacement ne l'a pas empêché de galvaniser ses coéquipiers, les encourageants depuis son banc à accrocher ce titre face à la France. Si la sélection lusitanienne compte d'autres cadres (Pepe, Rui Patricio) et d'autres joueurs de talent (Bernardo Silva, Diogo Jota), elle reste l'équipe de Cristiano Ronaldo.

En vidéo

Romelu Lukaku sur Christian Eriksen : "J'ai beaucoup pleuré"

Le constat est radicalement différent en Belgique où Romelu Lukaku était jusqu'à peu considéré comme un second couteau de luxe derrière les têtes de gondole Eden Hazard ou Kevin de Bruyne. Pourtant, le Belge a montré toutes ses qualités de leader dernièrement en l'absence des deux joueurs, perturbés par des pépins physiques. 

Depuis la retraite de Vincent Kompany, il s'est installé comme un patron dans le vestiaire, haranguant ses coéquipiers sur la pelouse ou prenant la parole dans le vestiaire. Longtemps déconsidéré, Lukaku a progressé jusqu'au statut de star mondiale, et il se comporte comme tel. 

4 - En club, l'Italie est à leur botte

Le match se joue à Séville mais un petit parfum d'Italie va flotter sur la rencontre. Ces deux joueurs évoluent en effet chez les grands rivaux du championnat italien. Ronaldo a rejoint la Juventus de Turin il y a trois ans, alors que Lukaku évolue à l'Inter Milan depuis deux saisons. 

Une fois n'est pas coutume, les deux partagent les honneurs en Serie A. Depuis l'arrivée du Belge, chacun a remporté un titre (2020 pour Ronaldo, 2021 pour Lukaku). Cette saison, Ronaldo a pris le titre de capocannoniere (meilleur buteur) avec 29 réalisations, mais Lukaku a été élu meilleur joueur du Championnat. Sur les deux ans, Ronaldo a marqué 60 buts en championnat, Lukaku 47. Entre eux, seul Ciro Immobile (56 buts) fait de la résistance.

5 - Palmarès : le cavalier seul de Ronaldo

Sur ce point, aucune comparaison n'est possible. Avec 5 Ligues des champions, autant de Ballons d'or, trois titres de champion d'Angleterre, deux titres de champion d'Espagne, deux titres de champion d'Italie, sans compter toutes les coupes, supercoupes et tutti quanti en club, en plus de l'Euro 2016, en sélection, Cristiano Ronaldo est un OVNI du ballon rond. 

Lire aussi

Les titres de champion de Belgique et de champion d'Italie de Lukaku ne font pas le poids. Mais "Big Rom'" - un de ses surnoms - a les dents longues, une volonté de fer et une équipe en pleine bourre. Dimanche, ce sont bien les Belges qui partent favoris. Une première étape pour, pourquoi pas, garnir cette armoire à trophées encore un peu vide.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : l'ex-Miss France Vaimalama Chaves éliminée, Bilal Hassani au sommet

EuroMillions : un Français remporte la cagnotte de 220 millions d'euros, un record en Europe

Mort d'un étudiant nantais vacciné : l'autopsie renforce l'hypothèse d'un lien avec AstraZeneca

"C’est toi la plus belle étoile" : Aurélie Pons ("Danse avec les stars") annonce la mort de son père

Femme décapitée à Agde : ex-boxeur et ancien candidat FN, le profil du suspect se dessine

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.