La feuille de match du 3 juillet : ils veulent tous aller à Wembley !

La feuille de match du 3 juillet : ils veulent tous aller à Wembley !

PLACE AU JEU - Jusqu'au 11 juillet, et alors que les quarts de finale livrent leurs vérités, LCI vous livre le programme de la compétition. Ce samedi 3 juillet, les Anglais à 90 minutes d'un "retour à la maison" tant attendu et des Danois, toujours en mission pour Eriksen.

Le dernier carré de l'Euro se dessine. Il ne reste plus, à Wembley, que deux places dans le salon VIP de la compétition. Les surprenants Danois, opposés à une tout aussi surprenante équipe tchèque, lorgnent un des fauteuils et l'un des deux va rester sur le carreau. 

Ce serait aussi un comble de ne pas voir les Anglais entrer par la grande porte du gentlemen's club londonien. Tout semble cousu de fil blanc pour que, enfin, le "football is coming home". Au Stadio Olimpico de Rome, les Three Lions peuvent atteindre leur première demi-finale depuis 1996. L'histoire semble même un peu trop belle et les Ukrainiens, qu'on n'avait pas vu venir, se verraient bien contrarier les plans. 

Toute l'info sur

Euro 2021 : l'Italie s'offre un 2e sacre

L'affiche à ne pas rater : Danemark-République tchèque

Le quart de finale, organisé dans l'enceinte de Bakou en Azerbaïdjan, oppose sur le papier deux formations qui peuvent faire figure d'outsiders. Mais ces deux nations ont déjà remporté l'Euro : les Danois, transcendés depuis qu'ils ont failli perdre Eriksen, ravivent la flamme de la "Danish Dynamite" de 1992 quand les Tchèques, vainqueur du temps de la Tchécoslovaquie en 1976 et finaliste en 1996 lors de leur première apparition en tant que République tchèque, misent tout sur la solidité de leur bloc.

📺 Le programme du samedi 3 juillet

18h : République tchèque-Danemark (Bakou) uniquement sur beIN SPORTS (sur LCI.fr en live commenté)

21h : Ukraine-Angleterre (Rome) en direct et en clair sur TF1 (sur LCI.fr en live commenté)

Il va faire parler de lui : Félix Brych

Son nom ne vous dit pas grand-chose. Ce n'est pas vraiment étonnant. Mais sachez qu'outre-Manche, comme outre-Quiévrain,  il est sur toutes les lèvres. Félix Brych est l'arbitre du quart de finale entre l'Angleterre et l'Ukraine. En plus d'être allemand, soit de la même nationalité que l'adversaire éliminé par les Anglais au tour précédent, il était aussi aux manettes du match Belgique-Portugal. Et les compatriotes de Thorgan Hazard, qui a pris une "jolie" semelle de Pepe, n'ont pas digéré la gestion de la rencontre par l'expérimenté arbitre allemand. "Il est responsable des blessures des Diables. Il a été beaucoup trop tolérant en début de match et il a perdu pied", écrit l'ancien arbitre belge Marcel Javaux. En Angleterre, on redoute qu'Harry Kane ou Raheem Sterling ne subissent le même sort qu'Eden Hazard ou Kevin De Bruyne, sortis blessés malgré la victoire. 

Le chiffre qui fait la différence : 5/6

La sélection aux Three Lions n'aura "jamais, jamais, jamais une meilleure opportunité de gagner un Euro que celle qu'elle a maintenant". L'analyse de l'Irlandais Roy Keane met la pression sur les épaules des Anglais, mais elle est justifiée : si les coéquipiers de Harry Kane venait à s'imposer face aux Ukrainiens à Rome, ils arracheraient un ticket pour les demi-finales, mais aussi, et surtout, un billet retour pour Londres. À Wembley, ils disputeraient ainsi leur cinquième match "à domicile"... "Et s'ils ont la chance d'aller en finale, ils auront joué six de leurs sept rencontres à Wembley, rappelle l'ancienne gloire de Manchester United. On ne peut pas espérer beaucoup mieux que ça", avait ajouté l'ancien international sur la BBC.

Hors-jeu : à Bakou et à Saint-Pétersbourg, pas de couleurs LGBT

L'UEFA a demandé à ses sponsors principaux, dont le constructeur automobile Volkswagen, de ne pas déployer de banderoles publicitaires aux couleurs arc-en-ciel de la communauté LGBT dans les stades de Bakou et Saint-Pétersbourg, l'UEFA invoquant auprès de l'AFP une mise en conformité avec les législations locales

"En raison des préoccupations de l'UEFA concernant le cadre juridique des sites en Russie et en Azerbaïdjan, l'instance nous a informés qu'il ne serait pas possible d'utiliser de la publicité aux couleurs de l'arc-en-ciel sur les panneaux publicitaires à Saint-Pétersbourg et à Bakou", affirme Volkswagen dans un communiqué transmis à l'AFP.

Jointe par l'AFP, l'UEFA a indiqué qu'elle "soutenait totalement l'affichage de tels messages de tolérance et de respect, comme cela a été fait dans tous les stades pour tous les matches des 8e de finale". "L'UEFA demande à ses sponsors de s'assurer que leur design soit conforme avec les législations locales et ce n'est pas le cas à Bakou et Saint-Pétersbourg", a-t-elle ajouté.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : l'ex-Miss France Vaimalama Chaves éliminée, Bilal Hassani au sommet

EuroMillions : un Français remporte la cagnotte de 220 millions d'euros, un record en Europe

"C’est toi la plus belle étoile" : Aurélie Pons ("Danse avec les stars") annonce la mort de son père

Mort d'un étudiant nantais vacciné : l'autopsie renforce l'hypothèse d'un lien avec AstraZeneca

Femme décapitée à Agde : ex-boxeur et ancien candidat FN, le profil du suspect se dessine

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.