France-Galles : les belles promesses de Karim Benzema

France-Galles : les belles promesses de Karim Benzema

FOCUS - Karim Benzema était au centre des attentions, mercredi, sur la pelouse de l'Allianz Riviera de Nice. Comment l'attaquant français s'est-il comporté au sein du trio offensif inédit aligné face au pays de Galles ?

"Attaque de rêve", "trio magique", "meilleur trident offensif du monde"... les superlatifs s'empilaient avant même que le coup d'envoi ne soit donné, mercredi soir, à l'Allianz Riviera. Le retour de Karim Benzema, cinq ans après sa "der", disputée ici à Nice, avait fait briller les yeux des amateurs avant même les premières foulées de l'attaquant madrilène sur le front de l'attaque tricolore. Si les promesses sont belles, la cohabitation entre Mbappé, Griezmann et le "revenant" est, évidemment, scrutée avec attention. Et ça ne fait que commencer. 

Dans le fameux "4-4-2 en losange", l'ancien Lyonnais a facilement trouvé ses marques, échangeant les zones avec intelligence avec Mbappé. C'est d'ailleurs le Merengue qui se retrouve rapidement à la réception d'un centre propre de Pogba et parvient à bien décroiser sa tête, obligeant Ward, le portier gallois, à la parade (4e). 

Toute l'info sur

Les Bleus à l’assaut de l’Euro

L'entente est subtile, élégante et profite surtout de l'activité énorme de Griezmann. Benzema joue juste, n'en fait jamais trop, ne force pas le destin. Il est sur le coup, dans le trafic après une tête de Pogba dangereuse, et c'est lui qui obtient le penalty (25e). L'histoire - renaissante - semble cousue de fil blanc. Mais à 9 mètres des cages, "KB19" veut s'appliquer, peut-être trop et finit par manquer de puissance. Ward se détend du bon côté et repousse le tir. Partie remise, mais l'essentiel est finalement ailleurs. 

Pas de but, mais...

Si Mbappé a assuré la marque (35e), Benzema et ses deux acolytes permutent sans accroc : illustration à la 41e quand chaque membre du trio joue la bonne note dans un jeu à une touche de balle, accélère et s'offre une belle occasion. À la pause, Didier Deschamps loue "la grande liberté offensive pour ceux qui sont devant, [qui] ne les empêche pas de s'adapter", au micro de TF1. Évidemment, quand Griezmann et Mbappé combinent avec malice et que "Grizou" y va de son magnifique but (48e), Benzema veut aussi le sien. 

Lire aussi

À onze contre dix, face à un bloc gallois très regroupé, il décroche davantage, descend plus souvent pour chercher les ballons. Mais en dépit de la frustration, l'ancien Lyonnais n'a manifesté aucun signe d'agacement. C'est même avec le sourire qu'il félicite l'opportuniste Dembélé (3-0, 79e) après un enchaînement amorti poitrine-frappe sèche repoussé par le poteau dans les pieds du Barcelonais. Il faut bien le reconnaître : Benzema a quand même un peu pesté. Et pour cause, Ward - encore lui - a détourné son dernier coup de tête puissant. Mais le joueur aujourd'hui âgé de 33 ans est sage et, malgré la chance qui ne lui a pas souri, a continué à participer au jeu, altruiste, dégageant aussi une forme d'assurance.  

Pour son retour, après cinq ans d'absence, Karim Benzema est resté sur le terrain pendant quatre-vingt-dix bonnes minutes, étrennant jusqu'au bout son nouveau rôle au sein de ce trio offensif inédit. Il a aussi bien pris ses marques avec tout ce que - ou presque - l'équipe de France compte d'attaquants. "Il a été malheureux, mais il a été bien présent avec son aisance technique, s'est réjoui le sélectionneur après le match. En tant qu'attaquant, un but lui aurait fait plaisir,  moi aussi, mais s'il les garde pour après...." Dès mardi face à la Bulgarie au Stade de France ? 

Retrouvez la série inédite du podcast Club Margotton

🎧 "Le jour où", revivez les plus grands moments des Bleus

A l'occasion de l'EURO 2021, Grégoire Margotton vous propose de revivre les plus grands moments de l'Equipe de France en championnat d'Europe. Dans "Le jour où", retrouvez les Bleus qui ont marqué l'Histoire : Youri Djorkaeff, Bixente Lizarazu, Didier Deschamps, Frank Leboeuf, Bacary Sagna, Dimitri Payet, Jean-Pierre Papin, Bruno Bellone, Luis Fernandez ou encore Alain Giresse.

Plongez dans leur histoire, leurs doutes, leurs joies, leurs échecs et leurs triomphe. Revivez quarante ans de football et d'émotion.

Retrouver le podcast sur votre plateforme d'écoute préférée 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Même infraction, même sanction" : après la gifle d'Emmanuel Macron, les policiers montent au créneau

Variant Delta : "épée de Damoclès" au-dessus de l’embellie sanitaire en France

Covid-19 : les contaminations repartent à la hausse au Royaume-Uni, la faute au vaccin AstraZeneca ?

Euro : le calendrier détaillé des retransmissions TV de tous les matchs

Covid-19 : ce que l'on sait du cluster de variant Delta détecté à Strasbourg

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.