Euro : victoire miraculeuse des Françaises face à l’Espagne

SPORT

HANDBALL - Dans un match plein de suspense, la France a battu l'Espagne (23-22), lors du premier match du tour principal de l'Euro, samedi en Suède. Grâce à un but de Pineau dans les toutes dernières secondes de ce choc, les Françaises conservent leurs chances se qualifier pour les demi-finales de la compétition.

Cardiaques s’abstenir. Françaises et Espagnoles ont livré une bataille rude et pleine de suspense, samedi, à l’occasion du premier match du tour principal de l’Euro de handball féminin qui se déroule en Suède. Très longtemps menées au score, les joueuses d’Olivier Krumbholz se sont imposées dans les toutes dernières secondes du match, sur un tir victorieux d’Allison Pineau. Un scénario forcément cruel pour les "Guerreras", qui avaient une balle de match et ont commis une reprise de dribble en attaque. Ce succès permet aux Bleues de conserver toutes leurs chances de qualification pour les demi-finales de cet Euro.

Retournement de situation

Mais que ce succès a été dur à accrocher pour les Bleues. Bousculées en attaque, les coéquipières d’Estelle Nze-Minko avaient également du mal en défense à contrôler la joueuse de Ferencvaros, Nerea Pena. Peu à peu, les Espagnoles ont réussi à faire le trou, notamment grâce à la gardienne Silvia Navarro. Malgré quatre buts de retard à la mi-temps, les filles d’Olivier Krumbholz n’ont rien lâché et sont revenues petit à petit au score, dans le sillage d’Allison Pineau et Alexandra Lacrabère (6 buts) en attaque et Laura Glauser (6 arrêts) entrée dans les buts après le repos. A treize minutes de la fin de la rencontre, les Bleues avaient même réussi à refaire totalement leur retard en égalisant (18-18).

Lire aussi

    En supériorité numérique, les Françaises avaient même l’opportunité de passer devant les "Guerreras", mais les nombreuses pertes de balles gâchaient les offensives des Bleues. Ce sont même les Espagnoles qui reprennaient le large à quelques minutes de la fin de la rencontre. Mais la volonté de fer des vice-championnes olympiques de Rio faisait la différence. Revenue à 22-22, grâce à un jet de sept mètres de Pineau à dix secondes du buzzer, les Françaises prenaient l’avantage définitif grâce à un but de l’arrière de Brest. “On était presque heureux de faire match nul. Mais elles ont perdu bêtement la balle (sur la dernière action de la rencontre, ndlr). On a su s’accrocher et cela a fini par passer au courage”, a expliqué Olivier Krumbholz à la fin du match au micro de BeIn Sports. Prochain défi pour les Bleues, lundi, contre la Suède, qui jouera à domicile. Chaud devant.

    Et aussi

    Lire et commenter