Euro : Marco Verratti, l'indispensable rouage d'une Italie en plein renouveau

Description du sujet digitial

PORTRAIT - Remis de sa blessure au genou, Marco Verratti est tout proche d'effectuer son retour à la compétition. Une bonne nouvelle pour une "Squadra Azzurra" qui aura besoin de son "Petit Hibou" pour viser loin dans cet Euro.

Pari gagnant pour Roberto Mancini. Sélectionné malgré sa lésion du ligament collatéral médial contractée en fin de saison, Marco Verratti est sur le point de donner raison à son sélectionneur. Le milieu du Paris SG a reçu le feu vert du staff médical de l'équipe d'Italie après avoir été écarté des terrains pendant cinq semaines. "Le protocole de retour de Verratti continue comme prévu, sans problèmes", a déclaré dimanche 13 juin le docteur Andrea Ferretti. Mieux, ces deux derniers jours, le natif de Pescara a participé normalement aux entraînements de la Nazionale ces deux derniers jours. Contre la Suisse, il pourrait renouer avec la compétition, ne serait-ce qu'en cours de rencontre. Un retour bienvenu pour une Squadra Azzurra dont il est devenu l'une des pièces maîtresses. 

Toute l'info sur

Euro 2021 : l'Italie s'offre un 2e sacre

Marco Verratti et la Nazionale, c'est d'abord l'histoire d'un amour incompris. Vivant sa première sélection un soir d'août 2012, le "Petit Hibou" subit alors de plein fouet le déclin d'une génération qui n'a pas su réinventer son football. Seul rayon de soleil d'une campagne mondiale ratée sur le plan collectif en 2014 et plaque tournante d'un PSG aux ambitions débordantes, l'ancien joueur de Pescara peine pourtant à s'imposer sur la durée de l'autre côté des Alpes. Irrégulier, parfois blessé, souvent mal entouré, il ne parvient pas à briller sous le maillot azzurro. Pas à la hauteur de son talent, en tout cas. Acharnement du sort, il manque l'Euro 2016 à cause d'une pubalgie ... et le Mondial 2018, l'Italie chutant lors des qualifications. 

Le grand coup de balais de Mancini

Échaudée par cette humiliation, l'Italie change tout. Le 14 mai 2018, Roberto Mancini prend en main les rênes de la Nazionale, succèdant à un Gian Piero Ventura démis de ses fonctions. Dès son arrivée, l'ancien entraîneur de Manchester City fait souffler un vent de fraîcheur sur la sélection. Dans la foulée, il donne les clés de son entrejeu au duo Marco Verratti - Jorginho pour insuffler une philosophie de jeu plus moderne basée sur un pressing intense, beaucoup de mouvement et de la verticalité. 

Très technique, doté d'une qualité de passe au-dessus de la moyenne et d'un jeu long délicieux, Verratti donne (enfin) la pleine mesure de son talent dans ce nouveau système tactique, régulant à la perfection le jeu des Transalpins. Surtout, le collectif solide et homogène dans lequel il évolue lui permet d'exprimer son audace emplie de justesse et le football décomplexé qu'on lui connaît du côté du PSG. Les chiffres ne trompent pas : depuis l'arrivée de Mancini, le milieu de terrain de poche a connu 15 titularisations en autant de sélections. Il a même marqué deux buts, lui qui n'avait trouvé le chemin des filets qu'à une reprise lors de ses 25 précédentes capes. 

Lire aussi

Le fruit de cette révolution ? Une campagne des éliminatoires à l'Euro menée d'une main de maître (10 victoires en 10 matchs) et un statut de cador européen retrouvé. L'Italie de Verratti, qui a tout de même connu plusieurs pépins physiques, reste sur une série de ... 28 matchs sans défaite, s'offrant notamment le scalp des champions d'Europe portugais en septembre 2018 (1-0) et quelques cartons contre le Liechtenstein (0-5 en octobre 2019) ou l'Arménie (9-1 en novembre 2019). Auteurs d'une entrée en lice convaincante contre la Turquie (3-0), sans leur talentueux milieu, les Italiens veulent désormais recommencer à rêver. Grazie Mancini, grazie Verratti. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 25.000 nouveaux cas en 24h, 22 décès enregistrés

Catalogne, Pays-Bas, Royaume-Uni... Comment expliquer la baisse de l'épidémie chez nos voisins ?

Variant Delta : avec deux doses, les vaccins Pfizer et AstraZeneca presque aussi efficaces que contre l’Alpha

Variant Delta : où se contamine-t-on le plus ?

"Nous sommes passés de Socrate à Francis Lalanne" : le discours cinglant d'un sénateur contre les anti-vaccins

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.