Evan Fournier : "Remporter l'Euro devant notre public, ça serait quelque chose"

Evan Fournier : "Remporter l'Euro devant notre public, ça serait quelque chose"

EUROBASKET – Lorsque nous avions rencontré Evan Fournier au début de la préparation de l'équipe de France pour l'Eurobasket, l'arrière des Orlando Magic n'avait pas encore l'assurance de faire partie des 12 joueurs sélectionnés pour la compétition. Le joueur âgé de 22 ans sera finalement bel et bien de la partie et il aborde l'Euro qui se disputera en France (5-20 septembre) rempli d'excitation.

Vous entamez votre troisième campagne avec l'équipe de France, vous faites dorénavant partie de la rotation dans ce groupe. Est-ce toujours un plaisir de revenir porter le maillot de son pays quand on évolue toute l'année, loin de la France, en NBA ?
C'est vraiment un réel plaisir d'être là aujourd'hui et j'espère dans les années futures. Ici, avec l'équipe de France, il n'y a pas de business, contrairement en NBA. Aujourd'hui on doit représenter la France, faire gagner l'équipe et forcément il y a une atmosphère différente avec les Bleus. La concurrence malsaine et les fourberies n'existent pas. On est tous contents de se revoir chaque été. Et puis ça va être également l'occasion d'organiser pendant toute la préparation des soirées FIFA et Mario Kart !

Après votre passage à Denver, vous avez rejoint Orlando l'été dernier, où l'expérience s'est plutôt bien passée. Vous êtes-vous fixés des objectifs personnels au sein de cette équipe de France ?
Comme d'habitude, j'espère avoir un rôle grandissant, davantage de responsabilités et de tout simplement montrer ce que je sais faire, sans pour autant que l'équipe ne baisse de niveau, car l'objectif principal reste de gagner.

Jouer cet Euro en France, c'est forcément stimulant ?
Oui, carrément. C'est sûrement la plus grosse échéance de ma carrière, même si elle ne fait que débuter, mais oui, être champion d'Europe devant notre public, ça serait quelque chose. Le fait de jouer avec le soutien des supporters, je trouve que ça amène une certaine excitation. J'aime bien dire ça, car je considère que je n'ai pas forcément de pression en rentrant sur le parquet par exemple. Il y a de la bonne et de la mauvaise pression, bien entendu, mais pendant l'Euro, ça sera de la bonne pression ! J'espère que ça sera le cas.

"Jouer dans une salle de 27 000 personnes, c'est vraiment le truc incroyable"

Depuis l'Allemagne en 1993, aucune équipe hôte n'est parvenue à remporter l'Eurobasket, vous savez que vous serez attendus au tournant.
On sera la nation à abattre je pense ! On va nous attendre, déjà parce que nous sommes une bonne équipe et aussi parce qu'on jouera à la maison, on sera forcément une cible.

Si le premier tour se déroule à Montpellier, la phase finale se disputera dans le Grand Stade de Lille, ça aussi c'est excitant ?
Alors ça, c'est vraiment le truc incroyable. Jouer dans une salle, devant 27 000 personnes... Je ne sais pas si ça sera plein pour les huitièmes de finale par exemple, mais c'est vraiment quelque chose de...(il ne termine pas sa phrase) On a du mal à réaliser. Même en NBA, je n'ai pas dû jouer devant autant de monde.

Vous aviez disputé l'an passé la Coupe du monde aux côtés de Rudy Gobert, après sa belle saison NBA avec Utah, son apport en équipe de France devrait être considérable ?
Il a forcément pris de la confiance compte tenu de sa très bonne seconde partie de saison, il va avoir un rôle grandissant dans cette équipe. Ça sera à lui de confirmer, mais depuis le temps que je le connais, je lui fais vraiment confiance. Ça va le faire. Il a eu son opportunité quand il était à Utah, il a su la saisir directement, et c'est comme ça que ça fonctionne en NBA de toute manière. Puis Rudy est long, il met des dunks, c'est quelque chose d'excitant !

A LIRE AUSSI >> Rudy Gobert : "On veut remporter cette médaille d'or"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

EN DIRECT - Covid-19 : 12.096 personnes hospitalisées dont 2191 en soins critiques

Les discothèques refermées 4 semaines : "complètement disproportionné", réagit le monde de la nuit

Covid-19 : protocole renforcé à l'école, fermetures des discothèques... Le point sur les nouvelles mesures sanitaires

Covid-19 : les discothèques fermées pour 4 semaines, annonce Jean Castex

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.