EXCLUSIF TF1/LCI - Michel Platini : "La vraie justice a clarifié la situation"

DirectLCI
EXCLU - Dans un entretien à TF1 diffusé ce samedi au 20H, Michel Platini, l'ancien président de l'UEFA, revient sur la décision de justice qui, en l'état, le blanchit de tout soupçon de corruption : "La vraie justice, celle des gens normaux, clarifie la situation. J'attends que la Fifa prenne ses responsabilités et fasse comme la justice suisse", lâche-t-il, bien décidé à redorer son image.

Michel Platini vient de remporter un match important. Mis hors de cause par la justice suisse dans l'enquête qui, depuis 2015, visait Sepp Blatter et un paiement en liquide sans contrat de près de 2 millions d'euros, l'ancien président de l'UEFA se montre satisfait et soulagé. Ce samedi, dans un entretien diffusé au JT de 20H de TF1, l'ex-numéro 10 des Bleus lance sa contre-attaque : "La vraie justice - celle des gens bien, des gens normaux - clarifie la situation et blanchit mon nom, je suis content, se félicite Platini. J'attends que la Fifa prenne ses responsabilités et fasse comme la justice suisse", lâche encore l'ancien meneur de la Juventus, impatient de redorer son image. 


Remonté depuis que cette affaire l'a empêché de briguer la présidence de l'instance mondiale du football, Michel Platini envisage aussi de pouvoir revenir dans un jeu dont il est exclu jusqu'en octobre 2019, puisqu'il est toujours sous le coup d'une suspension prononcée par la Fifa pour violation du code d'éthique : "Je suis prêt à tout. Ils m'ont fait beaucoup de mal, ils ont voulu m'humilier, me tuer professionnellement. Tous les bruits qu'ils ont colportés les premiers mois  - corruption, blanchiment d'argent, falsification de documents - venaient de Zurich, venaient de la Fifa", affirme-t-il.

Cette annonce a toutefois été tempérée par le Ministère public suisse (MPC). Ce dernier a en effet précisé que dans la procédure visant Sepp Blatter, "si l'on trouve des éléments" plus tard, "le cas Platini" ne sera pas "définitivement terminé".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter