F. Manaudou et Stravius commencent fort

SPORT
DirectLCI
NATATION - Début ce lundi des 31e championnats d'Europe de natation à Budapest. Le bilan de la première matinée est assez bon pour la France.

Depuis ce lundi matin, les championnats d'Europe de natation ont débuté à Berlin. Côté Français, après une moisson exceptionnelle de 21 médailles récoltées il y a quatre ans à Budapest, l'heure est à la mobilisation. Victime de nombreux départs en retraite ces deux dernières années (Hugues Dubosq, Alain Bernard, Camille Muffat, Clément Lefert et Amaury Leveaux), la délégation tricolore espère tout de même faire honneur à sa réputation.

Agnel éliminé du 400 m, Manaudou facile en 50 m

Premier coup dur pour Yannick Agnel, lors des séries du 400 m, avec un 11e temps, il est privé de finale. Il pourra néanmoins se rattraper lors du 200m, dont il sera le favori. Parmi les 42 autres nageurs engagés, Jérémy Stravius s'est brillament qualifié pour les demies, en compagnie de Benjamin Stasiulis (2e et 3e temps des séries). Florent Manaudou a également fait grosse impression en réalisant le second temps de la demi-finale du 50 m nage libre en 23,06s.

Le relais français du 4 X 100 m s'est lui aussi qualifié pour la finale de ce lundi soir, après avoir réalisé le second meilleur temps derrière la Russie. Seul rescapé de 2010, Fabien Gilot va tenter de motiver ses partenaires : Mehdy Metella, Grégory Mallet et Clément Mignon, afin de faire aussi bien que l'argent décroché il y a quatre ans. Peut-être que certains éléments seront remplacés par Stravius et par Agnel d'ici 19h22 (heure de la finale), en tout cas, les Français ont de grandes ambitions : "On a déjà dans un coin de notre tête le plan stratégique de ce soir", évoquait Gilot à l'issue des séries.

Enfin, Giacomo Perez-Dortona (100 m brasse) s'est lui aussi, donné le droit d'accéder à la finale. Mélanie Henique et Marie Wattel iront en demies du 50 m papillon.

Lire et commenter