F1 : Jules Bianchi est sorti du coma artificiel et a été transféré en France

F1 : Jules Bianchi est sorti du coma artificiel et a été transféré en France

FORMULE 1 - Contre toute attente, le jeune pilote français accidenté début octobre au Japon vient de sortir du coma artificiel dans lequel il était plongé. Jules Bianchi a même quitté l'hôpital de Yokkaichi pour rallier Nice a expliqué sa famille dans un communiqué paru mercredi.

C'est un peu la bonne surprise du jour. Alors que les témoignages alarmistes se multipliaient depuis plusieurs semaines, on a appris mercredi en fin d'après-midi que Jules Bianchi était sorti du coma artificiel dans lequel il était plongé depuis son terrible accident de Formule 1, le 5 octobre dernier au Japon.

Bianchi est "toujours inconscient" mais "respire sans aide"

Mieux, l'état du jeune pilote français (25 ans), a été jugé assez stable pour lui permettre de quitter dans la nuit de mardi à mercredi l'hôpital de Yokkaichi afin d'être transféré au CHU de Nice, sa région d'origine. Dans un long communiqué publié par sa famille on apprend aussi qu'il a fait "un pas important" même s'il reste dans un état toujours qualifié de "critique" par ses médecins.

Placé en soins intensifs, Bianchi est "toujours inconscient" mais arrive désormais "à respirer sans aide et ses signes vitaux sont stables". Des nouvelles encourageantes, donc, même si le pilote Marussia n'est pas encore sorti d'affaire.

EN SAVOIR +
>> Pour Bianchi, "c'est plus grave que l'accident de Schumacher"
>> Vidéo : les images du terrible accident de Jules Bianchi
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

EN DIRECT - Date de fin du confinement, couvre-feu, commerces... Suivez les annonces d'Emmanuel Macron

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

Christophe Dominici, légende du XV de France, retrouvé mort à l'âge de 48 ans

EN DIRECT - États-Unis : la victoire de Joe Biden également certifiée en Pennsylvanie

Lire et commenter