Fabrice Pellerin : "Je ne suis pas un gourou"

Fabrice Pellerin : "Je ne suis pas un gourou"

DirectLCI
NATATION - Fabrice Pellerin est un entraîneur qui évolue en dehors des sentiers balisés. Educateur dans l'âme, celui qui a révélé à Yannick Agnel et Camille Muffat au plus haut niveau, a développé une méthode qui lui est propre et singulière. Dans un livre, disponible depuis le 21 mars dernier, il l'a raconte en détail et assure qu'elle s'applique même - et surtout - en dehors des bassins.

Fabrice Pellerin, l'entraîneur des nageurs Yannick Agnel et Camille Muffat, est sorti de l'ombre à Londres. Dans le livre Accédez au sommet, le chemin est en vous*, il partage les secrets d'une méthode qui a permis à ses nageurs de ramener 9 médailles des JO de Londres et dont les enseignements peuvent porter leurs fruits au-delà du sport. Rencontre avec un coach atypique qui assure que son livre "s'adresse au grand public".

En quoi consiste la méthode Pellerin ?
La volonté inconsciente de préserver ce que l'on a acquis et celle de ne pas se risquer à le perdre nous amènent à passer à côté de très belles choses. Comprendre et déchiffrer les mécanismes du succès et de l'échec, est fondamental. On est tous porteurs de singularités qui peuvent nous donner cette force supplémentaire. Il faut savoir les laisser vivre.

Vous utilisez aussi la musique ou le cinéma...
Récemment, au beau milieu d'une série, on a fait une pause de 2 minutes pour évoquer le prochain Star Wars. Yannick (Agnel), fan absolu de cette saga, était tout excité. Du coup, il a poursuivi la partie la plus contraignante physiologiquement, avec une énergie folle.

Cette approche "métaphysique" fait de vous un entraîneur à part. Vous sentez-vous proche de Philippe Lucas, un autre personnage ?
On m'a souvent dit que j'étais son antithèse. Philippe [Lucas] porte fièrement sa particularité et ne l'a jamais trahie. Et cette caractéristique l'a amené à la performance. Dans mon style, presque opposé à celui de Lucas, je sors moi aussi de la norme. Et aujourd'hui, je le revendique et j'y puise une énergie incroyable.

Votre discours, singulier, ne fonctionne-t-il pas d'autant mieux que Yannick Agnel est aussi atypique que vous....
C'est vrai. Quand, en pleine règne des combinaisons polyuréthane, Yannick a choisi de ne pas les porter, j'ai fait l'effort de le respecter même si, à titre professionnel et égoïste, je savais qu'avec ça sur le dos, il allait performer. Ce soutien lui a finalement permis de se construire, d'affirmer sa personnalité et donc d'en sortir plus fort. Ce mécanisme peut s'appliquer aussi bien dans le milieu scolaire, professionnel ou même au sein de son couple.

Bon nageur, élève brillant, vous reconnaissez néanmoins dans votre livre, avoir vous-même gâché votre potentiel à cause des mécanismes que vous révélez...
Livrer la part fragile de mon être montre que je ne suis pas un grand gourou qui donne des leçons. Je suis moi-même passé par ces processus-là. Et cela ne m'a pas empêcher, à mes débuts d'entraîneur, de tomber dans les travers de la normalisation de mes nageurs pour standardiser le travail. C'était une erreur.

*Accédez au sommet, le chemin est en vous aux Editions Michel Lafon (15,15 euros)

Plus d'articles