Falcao, Bordeaux, Cavani... 10 choses à retenir sur la 3e journée de Ligue 1

SPORT

LIGUE 1 - Avec trois victoires en autant de rencontres, les Bordelais sont actuellement seuls en tête du championnat. D'autres faits marquants ont ponctué cette 3e journée de Ligue 1, les voici en détails.

1 : Des buteurs en panne d'inspiration

Avec le modique total de 14 buts en 10 rencontres, la 3e journée se sera distinguée par sa faible moyenne de buts marqués, un record depuis la 10e journée du championnat 2000-2001. En l'absence d'Ibrahimovic (blessé), de Vincent Aboubakar (parti à Porto), les habituels buteurs de la Ligue 1 ont guère fait parler la poudre. Il n'y a que Falcao, André-Pierre Gignac et Cheick Diabaté qui ont été prolifiques ce week-end.

2 : Sagnol soigne son entrée

Willy Sagnol est entré dans l'histoire des Girondins de Bordeaux. En remportant ses trois premiers matchs de la saison (victoire à Montpellier, contre Monaco et à Nice), il devient l'unique nouvel entraîneur du club, à avoir obtenu un départ aussi canon. Dimanche prochain, il tentera la passe de quatre lors de la réception de Bastia, encore un club du sud de la France...

3 : Première victoire pour Bielsa et pour Makélélé

Il aura fallu attendre la 3e journée pour voir enfin les Marseillais de Marcelo Bielsa obtenir leur première victoire. Grâce à l'unique but de Gignac à Guingamp (1-0), l'OM a lancé son championnat, tout comme le Bastia de Claude Makélélé, vainqueur de Toulouse à Furiani, grâce à un penalty transformé par Ryad Boudebouz.

4 : La défense lilloise reste de fer

On en avait l'habitude l'an passé, les Nordistes possèdent une défense de fer. Même lorsque leur stoppeur Marko Basa est sorti sur blessure face à Lorient (2-0), les Lillois de René Girard sont parvenus à garder leur cage inviolée. Cela fait trois matchs que ça dure, ce qui engendre naturellement la meilleure défense, chez les Dogues.

5 : Hubert Fournier galère avec l'OL

Déjà que son effectif est limité quantitativement parlant, l'entraîneur lyonnais fait face à une cascade de blessures en ce début de saison. Concernés jeudi par le tour préliminaire de la Ligue Europa, les Rhodaniens se sont inclinés à Gerland face au promu lensois (0-1). Incapables de se montrer réalistes devant le but adverse, les Lyonnais ont peu rassuré en défense, ou ils ont été systématiquement pris en contre : "Je constate que nous n'avons pas les capacités pour répéter les efforts tous les trois jours, ni l'effectif. ", analysait-il à chaud, dimanche après la défaite.

6 : Sans Ibrahimovic, le PSG piétine toujours autant

Dès que le buteur suédois reste à quai, le Champion de France donne d'inquiétants signes de faiblesse offensive. Vendredi soir à Evian, le PSG est resté muet (0-0), ce qui porte la moyenne de buts à 1,25 but marqué en son absence, contre 2,10 buts marqués dès qu'il est sur la pelouse. Edinson Cavani, encore une fois, n'a pas su faire oublier le colosse déjà deux fois meilleur buteur du championnat en deux années de présence.

7 : Caen réalise un sans-faute à l'extérieur

Sans complexe, les promus normands réalisent un excellent début de saison à l'extérieur. Déjà victorieux à Evian (3-0) lors de la 1ere journée, ils ont remis le couvert samedi soir en s'imposant à Reims (2-0). Ils possèdent du coup, la meilleure défense loin de leurs bases. Lors de la 2e journée, ils avaient injustement été battus par Lille (0-1), à la suite d'une erreur d'arbitrage qui avait entraîné un penalty suite à une faute imaginaire sur Divock Origi. Orgueilleux ces Normands !

8 : Et de cinq penalties supplémentaires

La saison 2014-2015 est parti sur des chapeaux de roue, concernant le nombre de penalties sifflés depuis l'entame. Lors de la 3 journée, les arbitres en ont sifflés cinq supplémentaires, rendant le total à 16 penalties en 30 matchs, un record depuis 2000. Diabaté (Bordeaux) et Boudebouz (Bastia) ont réussi leur tir, le sort fut tout autre pour Lejeune (Metz), Erding (St-Etienne) et pour Gakpé (Nantes), qui ont échoué dans leur tentative.

9 : Bordeaux réalise la passe de trois à Nice

Comme en 2012-2013 et en 2013-2014, Bordeaux est revenu de Nice avec les trois points (victoire 3-1). Menés dès la 11e minute suite à une superbe inspiration d'Alexy Bosetti, les Girondins ont patiemment attendu leur tour et ont inscrit trois buts en 23 minutes. Le milieu défensif Grégory Sertic, comme l'an passé, y est allé de son but. Son premier de l'année en Ligue 1.

10 : Les deux derniers de Ligue 1 ont glané un point... contre le champion

C'est la statistique anecdotique de la 3e journée. Reims (19e) et Evian-Thonon-Gaillard (20e) ont réussi à obtenir ce modeste point lors de la réception du PSG, actuel double tenant de la Ligue 1. Si Reims avait réussi à marquer deux fois (2-2) lors de la 1re journée, les Savoyards eux, sont restés muets vendredi dernier (0-0).

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter