FC Barcelone-PSG : avant le match retour ce soir, Paris se la joue "force tranquille"

FC Barcelone-PSG : avant le match retour ce soir, Paris se la joue "force tranquille"
SPORT

LIGUE DES CHAMPIONS – Jamais le PSG, habitué des déplacements au Camp Nou, n’avait eu à défendre un avantage de quatre buts face à un Barça remonté comme une pendule. Face à cette situation inédite, les Parisiens jurent qu’ils ne calculeront rien ce mercredi soir, lors du 8e de finale retour.

"Tout va très vite dans le football", aimait à répéter, dans ses sempiternels élans de sagesse, Lilian Thuram. Difficile de lui donner tort. Avant le match aller, il n’y avait pas grand-monde pour imaginer le PSG battre le FC Barcelone. Avant le match retour de mercredi soir, que les Parisiens abordent fort d’une victoire 4-0 le 14 février au Parc des Princes, c’est une qualification des Catalans qui apparaît désormais comme une issue invraisemblable. 

Et pour cause : jamais aucune équipe n’a franchi un tour à élimination directe de Ligue des champions en ayant concédé une défaite aussi lourde lors de la première manche. Si le Barça s’efforce d’y croire (à ce stade, on le comprend), la question est donc surtout de savoir comment Paris va gérer un avantage paradoxalement presque trop grand.

Lire aussi

La recette préconisée par l’entraîneur, Unai Emery, est limpide. Ce mardi, en conférence de presse de veille de match, Blaise Matuidi l’a rabâchée : "Ils ont le devoir de marquer vite mais on ne se préoccupera pas de l’adversaire. On est concentrés sur nous, sur notre jeu, sur comment les mettre en difficulté, dans la lancée du match aller. (…) On aborde ce match avec confiance, mais aussi un grand respect pour le Barça." Cette dernière idée, le coach parisien l’a développée ainsi : "La confiance que j’ai envers mon équipe est la même qu’avant l’aller, et notre respect envers le Barça doit être encore plus grand qu’avant l’aller."

Blaise Matuidi : "On va essayer de marquer des buts"

Concrètement, on sait que, pour l’occasion, les Catalans troqueront leur habituel 4-3-3 pour un 3-4-3. C’est-à-dire un joueur de moins en défense et un milieu supplémentaire. "Ils vont changer de tactique pour avoir la possession du ballon au milieu, ça comporte des risques mais ça paye, on a vu leurs derniers résultats (des victoires 6-1 contre Gijon et 5-0 face au Celta Vigo, ndlr). Sauf que nous aussi, on est forts au milieu, et on voudra le ballon, promet Blaise Matuidi. Et quand on ne l’aura pas, on ira les chercher,  sur tous les fronts, pas seulement au milieu. On est préparés pour ça." L’international français a ajouté, plus explicitement : "On a su les mettre en difficulté à l’aller, il va falloir le refaire, mais différemment. On va essayer de marquer des buts. On ne va pas changer de philosophie maintenant."

Toute l'info sur

Le parcours du PSG en Ligue des champions

Lire aussi

Pour Unai Emery, il s’agit, dans un autre contexte, de "vraiment chercher le prolongement du match aller". Interrogé sur la clé tactique du match, il a balayé cet aspect d’un revers de main : "L’idée est de jouer avec personnalité. Nous devons être prêts pour tout dans les 90 minutes, pour attaquer et les faire souffrir, et pour souffrir nous-mêmes, dans les un contre un, les petits duels défensifs, et dans les duels à onze contre onze, ceux de toute l’équipe." Dit autrement : ce sera, surtout, une affaire d’état d’esprit. "Avant l’aller, je sentais le groupe différent des saisons précédentes dans cette compétition et j’ai toujours ce feeling, cette même confiance, je la sens encore dans l’équipe, mais sans en avoir trop bien sûr, a aussi lâché Blaise Matuidi. En fait, ce n’est que du bonheur. Avant la confiance, il y aura déjà beaucoup de plaisir d’être là, et aussi beaucoup d’envie."

En vidéo

Le document : Barça-PSG, terminer le travail !

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

EN DIRECT - Covid-19 : moins de 5000 contaminations en 24 heures, une première depuis septembre

Vers la fin de l’attestation de déplacement pour Noël ?

Allègement du confinement : les questions en suspens avant l'allocution d'Emmanuel Macron

"L’eau ça mouille… " : quand Monoprix ridiculise les restrictions dans les rayons

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent