Fed Cup : Mary Pierce nommée capitaine adjointe de Yannick Noah

SPORT

FED CUP – Promu capitaine de l’équipe de France de Fed Cup, Yannick Noah a décidé d’intégrer Mary Pierce dans son staff et de la nommer capitaine adjointe des Bleues.

Son nom avait déjà été évoqué afin de prendre la succession d’Amélie Mauresmo à la tête de l’équipe de France de Fed Cup, avant que la Fédération française de tennis ne fasse le choix de nommer Yannick Noah capitaine. Finalement, Mary Pierce va bel et bien figurer dans le staff des Bleues, finalistes de la dernière édition, puisque la FFT a annoncé ce mercredi sa promotion au poste de capitaine adjointe.

"J'ai été honorée et touchée que Yannick me fasse cette proposition. C'est un honneur et un privilège de représenter la France. Je suis très contente et j'ai hâte de commencer l'aventure avec toute l'équipe", a-t-elle déclarée sur le site officiel de la FFT. Double vainqueur de la Fed Cup (1997 et 2003), l’ancienne numéro 3 mondiale a par ailleurs détaillé les contours de sa mission qu’elle débutera en février prochain à l’occasion du premier tour contre la Suisse à Genève. Un rôle qui se rapprochera de celui de Cédric Pioline en Coupe Davis.

Pierce espère faire changer d'avis Garcia

"Je suis capitaine adjointe. Je vais être les yeux de Yannick sur les grands tournois. Je commente les tournois du Grand Chelem pour la télévision. Je serai donc en Australie. Je vais en profiter pour aller voir jouer les joueuses françaises et leur parler, explique Mary Pierce. Mais ce seront des conversations très relax. Et je ferai un retour à Yannick sur ce que j'aurais perçu. Je n'ai pas encore eu le temps de parler individuellement avec les joueuses, mais ça va se faire évidemment. Elles savent désormais quel sera mon rôle."

La nouvelle capitaine adjointe a également évoqué le cas de Caroline Garcia, désireuse de faire l’impasse sur la Fed Cup afin de se consacrer à sa carrière personnelle. Si Yannick Noah a pris acte de la décision de la joueuse, Pierce ne désespère pas de la faire changer d’avis. "Peut-être que notre duo de choc va la faire changer d'avis (sourire) ! Yannick et moi, nous sommes quand même les deux derniers français vainqueurs de Roland-Garros. Pour une joueuse, c'est une opportunité en or de pouvoir profiter de notre expérience.
" Voilà une première mission de taille.

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter