Fed Cup : pourquoi les Bleues vont galérer face aux Tchèques

SPORT
TENNIS - Opposées en finale aux doubles tenantes du titre samedi et dimanche à Strasbourg, les filles de la capitaine Amélie Mauresmo ne sont vraiment pas favorites. Sarah Pitkowski, ancienne n° 29 mondiale et quart de finaliste de la Fed Cup 1998, nous explique pourquoi, pour elle, "c'est du 70/30 pour les Tchèques".

Pliskova et Kvitova, c'est du costaud

N° 6 et n° 11 mondiale, les stars de la République Tchèque sont quasiment injouables cette année en Fed Cup. Duo extrêmement rodé, elles étaient de la campagne victorieuse l'an dernier, Karolina Pliskova et Petra Kvitova sont, en plus, parfaitement secondées par Barbora Strycova (n° 20) mais aussi Lucie Hradecka qui, même si elle n'est que 170e en simple, est redoutable en double... "C'est l'équipe la plus homogène du circuit, nous explique Sarah Pitkowski. Il n'y a pas vraiment de point faible, et même si Kvitova peut s'éteindre pendant plusieurs mois durant la saison, si elle est en pleine bourre, elle peut développer un jeu incroyable". Et le problème pour les Bleues, c'est que l'intéressée reste sur une probante victoire au Masters bis le week-end dernier...

Mladenovic et Garcia, c'est pas encore ça

Annoncée très jeune comme des futures grandes du tennis féminin mondial, Kristina Mladenovic (23 ans/n° 41) et Caroline Garcia (23 ans/n° 23) sont certes devenues les leaders de l'équipe de France, mais plafonnent dans leur carrière respective. N°2 mondiales en double, elles ont remporté Roland-Garros et fait finale à l'US Open cette année, les deux jeunes femmes sont par contre plus à la peine en simple. "Elles ont d'ailleurs un peu le même profil, détaille encore Pitkowski. Elles évoluent dans des projets familiaux très forts, épaulés par la Fédération, mais dont elles devraient peut-être s'émanciper pour passer des caps et faire partie des toutes meilleures". Derrière, alors qu'elles sont censées assurer les premiers simples et le double, difficile de dire qu’elles pourront compter sur leurs coéquipières : Pauline Parmentier (30 ans/73e) découvre le très haut niveau sur le tard et Alizé Cornet (26 ans/46e) a une histoire contrariée avec la Fed Cup, elle qui n'a jamais remporté un simple en six matches dans cette compétition.

Elles jouent à la maison, mais...

Face à des Tchèques donc largement favorites, le public strasbourgeois pourrait faire la différence et pousser les filles d'Amélie Mauresmo vers ce qui serait un exploit. Problème, on ne sait pas trop si les Français ont complètement pardonné à Mladenovic et Garcia le psychodrame des JO de Rio (où pour expliquer leur élimination en double au premier tour, elles avaient invoqué un imbroglio vestimentaire et avaient sèchement critiqué la FFF). "Je ne me fais pas trop de souci quant à la réaction du public, il va pousser derrière les Bleues, affirme encore Pitkowski. D'ailleurs, cette histoire des Jeux pourrait provoquer chez Mladenovic et Garcia un sentiment de revanche envers la Fédé (qui les avait sanctionnées avant de la blanchir pour qu'elles puissent participer à cette finale, ndlr). Car même si elles sont moins fortes que leurs adversaires, elles vont tout donner. Car ce sont de vraies bagarreuses". Deux "chipies" potentiellement "sauveuses de la patrie" comme les a récemment qualifiées l'AFP.

En vidéo

Mladenovic, Garcia et Paire suspendus en raison de leur comportement à Rio

Lire aussi

Sur le même sujet

Lire et commenter