Messi quitte le Barça : a-t-il toujours le niveau pour rebondir dans un grand club ?

Messi quitte le Barça : a-t-il toujours le niveau pour rebondir dans un grand club ?

STUPEUR ET TREMBLEMENTS - À 34 ans, l'iconique joueur blaugrana devrait faire ses valises pour une destination encore inconnue. Se pose alors la question de son niveau sportif : l'Argentin est-il toujours le roi du ballon rond ?

Ce que la planète foot prenait pour un énième bras de fer entre la direction du Barça et le clan Messi a pris une tournure inattendue ces dernières heures : le FC Barcelone - où l'Argentin est arrivé à 13 ans pour y passer toute sa carrière - a annoncé le départ de son emblématique numéro 10.

La Pulga, régulièrement élevé au rang de meilleur joueur de l'histoire du ballon rond, devrait donc s'envoler vers un autre club du gotha européen, dont les couleurs sont encore loin d'être connues. Mais avant de faire le bonheur des fans du PSG, de Manchester City ou de toute autre équipe aux finances confortables, une question brûle les lèvres : le joueur de 34 est-il toujours le génie qu'on a connu ?

672 buts et 305 passes décisives en 778 matchs

Car le cas de l'ex-Barcelonais rappelle celui d'un autre monument du football. En 2018, celui qu'on aime à comparer à Messi, Cristiano Ronaldo, tentait un saut vers l'inconnu. Madrilène jusqu'au bout des crampons, le Portugais s'envolait pour l'Italie et la Juventus de Turin. Trois ans plus tard, son palmarès est loin de ses standards : une Supercoupe d'Italie et un titre de champion de la Grande Botte.

Les inconditionnels du sextuple Ballon d'or rappelleront que sous les couleurs blaugrana, ce dernier a scoré 672 fois et distillé 305 passes décisives en seulement 778 matchs. Un bilan monumental et un palmarès qui l'est tout autant : Messi en Catalogne, c'est 35 trophées, dont 4 Ligues des Champions et 10 Liga.

Une baisse de régime en 2019/2020

Mais ces dernières années, on a davantage vu l'Argentin marcher, attendre le ballon et s'économiser pour puiser au mieux dans ses ressources physiques. Résultat : un jeu réinventé et des statistiques qui s'en ressentent.

Il y a trois ans encore, sur la saison 2017/2018, Lionel Messi c'était 45 buts et 20 passes décisives toutes compétitions confondues. Des statistiques semblables à celles affichées l'année suivante : 51 buts et 22 passes décisives. Mais en 2019/2020, la baisse de régime saute aux yeux. Le numéro 10 fait trembler les filets à "seulement" 31 reprises et délivre 27 passes décisives. Certains le disent sur la fin.

Lire aussi

Pourtant, sur le dernier exercice, Messi est toujours là. À 34 ans - rappelons-le encore -, il inscrit 38 buts toutes compétitions confondues, pour 14 passes décisives. Il est de nouveau le meilleur buteur de Liga, avec 30 réalisations. Certains objecteront que le génie d'un mètre soixante-dix n'a pas permis aux siens de remporter la Ligue des Champions, ou même le championnat espagnol. Dans un cas comme dans l'autre, les résultats sont décevants : le Barça s'arrête en huitièmes de finale sur la scène européenne, et termine à la troisième place en Liga, se contentant d'une Coupe du roi pour seule consolation.

La machine barcelonaise, qu'on dit grippée depuis plusieurs saisons, aurait-elle sombré en même temps que son joyau sud-américain ? Messi se chargera de répondre au cours de l'été.

La consécration nationale tant espérée

Le 10 juillet dernier, sous ses couleurs argentines, il obtient enfin ce qu'il a tant cherché : une consécration nationale. Après quatre finales de tournois majeurs perdues avec l’Albiceleste, il remporte la Copa America face au Brésil de son ex-coéquipier barcelonais Neymar. 

Si le seul buteur du match final se nomme Ángel Di María - que Messi pourrait retrouver cette saison s'il choisit le PSG -, La Pulga peut se targuer d'avoir œuvré pour les siens. Au sortir de la compétition, il est meilleur buteur, avec 4 réalisations, meilleur passeur (5 offrandes décisives), meilleur dribbleur... En somme, un tournoi à l'image de l'Argentin.

Oui, après 20 ans d'une carrière catalane où il a enchaîné les courses et les efforts physiques, Lionel Messi s'est réinventé pour tenir compte des années qui passent. Mais son sens du jeu, sa qualité de passe et son mental d'acier font toujours de lui l'indétrônable roi du royaume football. Reste à savoir, désormais, dans quelle cour il règnera.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : Wejdene éliminée, Bilal Hassani arrive en tête du classement

"Indemnité inflation" : Emmanuel Macron défend son refus de baisser les taxes sur le carburant

EN DIRECT - Covid-19 : une prime exceptionnelle de 400 euros pour les employés des restaurants universitaires

Alec Baldwin réagit après avoir tiré et tué Halyna Hutchins sur le tournage de "Rust"

Procès des attentats du 13-Novembre : "En réalité, il était déjà mort mais l'information n'avait pas été transmise"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.