Football : au Brésil, la Cour suprême autorise la tenue de la Copa América

Image d'illustration prise en novembre 2019.

JUGES - Une majorité de magistrats de la plus haute juridiction du Brésil a rejeté les recours déposés par deux partis de gauche et un syndicat pour l'annulation d'un tournoi de football continental qui débutera dimanche.

Les fans du ballon rond vont sans doute exulter en Amérique latine et au-delà. La Cour suprême du Brésil a autorisé, jeudi, le déroulement de la "Copa América" de football dans ce pays de 210 millions d'habitants où près de 480.000 personnes sont mortes du Covid-19. Les juges ont néanmoins réclamé l'adoption d'un protocole sanitaire strict malgré cette autorisation.

La Copa América devait à l'origine se tenir il y a un an, en Colombie et en Argentine, avant d'être reportée à cause de la pandémie. Pour les remplacer la Confédération sud-américaine (Conmebol) a choisi, à la surprise générale, le deuxième pays le plus endeuillé au monde où la situation sanitaire est encore plus préoccupante que celle de l'Argentine, avec la menace d'une troisième vague dans les prochaines semaines.

Pas de blanc-seing assurent les juges de la Cour suprême

"Le rejet des recours ne signifie pas que les autorités compétentes ne doivent pas prendre les décisions nécessaires au niveau sanitaire et de sécurité pour faire respecter les protocoles en vigueur", a déclaré, lors de son vote, le juge Marco Aurelio Mello. Sur la même ligne, le juge Ricardo Lewandowski a demandé au gouvernement du président d'extrême droite, Jair Bolsonaro, de présenter un plan détaillé des mesures de prévention avant le début du tournoi.

"La façon dont l'organisation de la Copa América dans notre pays a été annoncée, aussi soudainement, révèle à première vue que cette décision a été prise sans base scientifique, technique ou stratégique", a cependant déploré Ricardo Lewandowski, estimant qu'il n'était pas du ressort de la Cour suprême d'annuler la Copa América.

Le 31 mai, au moment d'annoncer que le Brésil serait le nouveau pays-hôte de la Copa América, la Conmebol avait remercié le président Bolsonaro pour avoir "ouvert les portes de son pays pour l'événement sportif le plus sûr au monde". Reste à savoir l'ampleur des conséquences sanitaires de l'organisation d'un tel événement, dans un pays où la vaccination est encore loin des niveaux atteints dans les pays occidentaux.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Nouvelle vague orageuse ce dimanche : 28 départements en vigilance orange

VIDÉO - Pluies "tropicales", grêlons, tornades : les images de la France frappée par les orages

VIDÉO - RER inondé à Evry, toit arraché à Alfortville... vent violents et pluies diluviennes sur l’île-de-France

La machine à laver, le véhicule mal garé, le podomètre : ces éléments qui ont fait basculer l'affaire Jubillar

Covid-19 : malgré la vaccination, qui sont les nouveaux contaminés ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.