Verratti et Florenzi forfaits, le Covid (re)joue un mauvais tour au PSG avant le Bayern

Marco Verratti et Alessandro Florenzi, positifs au coronavirus et forfaits contre le Bayern Munich.

ALTERNATIVES - En l'absence de Marco Verratti et Alessandro Florenzi, positifs au Covid-19, le PSG doit changer ses plans pour le quart de finale aller de la Ligue des champions contre le Bayern Munich mercredi. Au poste de latéral droit, le club parisien s'avance sans solution de rechange crédible et rassurante.

Le Covid refait des siennes au PSG. Quatre ans avoir s'être liquéfié face au Barça (6-1 après l'avoir emporté 4-0 à l'aller), le club de la capitale a exorcisé la remontada le mois dernier, porté au Camp Nou par un immense Kylian Mbappé. Opposés au Bayern en quarts, les Parisiens pensaient s'offrir une autre revanche, en bonne et due forme, huit mois après leur défaite en finale de la Ligue des champions. Les vice-champions d'Europe, attendus au quasi-complet pour le déplacement à Munich, maintenu malgré les mesures restrictives touchant la France, croyaient même voir les planètes s'aligner en leur faveur. 

Touché au genou droit avec la Pologne, la machine à buts bavaroise Robert Lewandowski ratera cette double confrontation, dont l'aller se joue ce mercredi 7 avril (à 21h, en live commenté sur LCI). "On ne va pas faire la fine bouche. Robert Lewandowski est un grand joueur. Son absence est une 'bonne' nouvelle pour nous, même si je n'aime pas trop me réjouir des blessures des autres", a réagi Kylian Mbappé au micro de Téléfoot. "Kyky" a certainement eu raison de crier "victoire" trop vite. La faute au Covid, qui a déjà fortement impacté le début de saison du club parisien, suite à une virée à Ibiza de certains de ses cadres.

Toute l'info sur

Le parcours du PSG en Ligue des champions

À quelques heures du quart à l'Allianz Arena, le PSG fait face à un potentiel cluster en son sein. Après l'officialisation vendredi du forfait de Marco Verratti, contaminé par le coronavirus pour la deuxième fois en quelques semaines, un autre cas positif a été révélé. Il s'agit d'Alessandro Florenzi qui a, à son tour, contracté la maladie. Rentré plus tôt du rassemblement de la Nazionale, où un foyer infectieux a été détecté pendant la trêve internationale selon Tuttosport, l'Italien avait été placé à l'isolement "par précaution". Finalement testé positif lundi, le joueur prêté par la Roma sera, lui aussi, absent à Munich. 

Tout sauf Kehrer ?

Ces deux forfaits pour Covid, qui n'en excluent pas d'autres d'ici le coup d'envoi mercredi, font voler en éclats les (quelques) certitudes de Mauricio Pochettino. Paredes suspendu et Verratti absent, Danilo Pereira, remis d'un mollet douloureux, devrait récupérer une place au côté d'Idrissa Gueye au milieu. Les clés du jeu parisien devraient être confiées à Neymar, dans une position plus basse qu'à l'accoutumée. Le Brésilien, plus que décevant - et même expulsé pour la 3e fois lors de ses 14 derniers matchs de Ligue 1 - pour son retour sur les terrains face au LOSC (0-1) samedi dernier, a beaucoup à se faire pardonner. 

Lire aussi

Au poste laissé vacant par Florenzi, l'évidence, ou plutôt la solution, saute moins aux yeux. Sauf choix improbable de Pochettino, Thilo Kehrer et Colin Dagba sont en balance pour suppléer l'Italien à droite de la défense. Malgré son inexpérience, un peu tendre diront certains pour jouer un tel rendez-vous, Dagba part avec une petite longueur d'avance. Sur ce coup-là, le joueur formé à Paris est bien aidé, il faut le dire, par la nouvelle performance catastrophique de l'Allemand face à Lille. Impliqué sur le but de Jonathan David, Kehrer a confirmé son incapacité à se hisser au niveau dès que l'adversité s'élève. 

Déjà passé au travers contre Manchester United (3-1), lors du come-back des Red Devils au Parc des Princes en 2019, le joueur recruté 37 millions d'euros à Schalke 04 n'apporte aucune garantie dans un secteur qui sera ciblé par le Bayern Munich, avec pléthore de joueurs offensifs (Coman, Sané, Gnabry...). En août dernier, lors de la finale de la Ligue des champions à Lisbonne, il n'était d'ailleurs jamais parvenu à canaliser Kingsley Coman. Martyrisé, il avait failli provoquer un penalty en première période avant de craquer en lâchant le marquage sur le but victorieux du joueur formé au PSG. Rien de vraiment rassurant...

Vous aimez le sport ? Découvrez le podcast du "club Margotton" où les plus grands athlètes, se livrent au micro de Grégoire Margotton

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Club Margotton, c'est un micro tendu vers l'excellence. Le récit de destins hors du commun. Ils ou elles ont enflammé des stades, repoussé leurs limites... Athlètes, entraîneurs, dirigeants, leurs parcours nous a fait vibrer et ils ont un peu changé nos vies. Ces femmes et ces hommes, pas comme les autres, se livrent au micro de Grégoire Margotton.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Les vaccins Pfizer ont-ils plus d'effets indésirables qu'AstraZeneca ?

Une troisième dose de Pfizer "probablement" nécessaire : la mise au point de Gérald Kierzek

REVIVEZ - La famille royale et le Royaume-Uni ont rendu un dernier hommage au prince Philip

Déconfinement : les pistes du gouvernement

La comédienne britannique Helen McCrory ("Harry Potter", "Peaky Blinders") est décédée à l’âge de 52 ans

Lire et commenter