Football : les joueurs anglais victimes d'insultes racistes et de cris de singe en Hongrie

Le joueur anglais Raheem Sterling victime de cris racistes de la part des supporters hongrois.

CRIS RACISTES - Les joueurs anglais ont été victimes de comportements racistes lors du match qualificatif pour le Mondial 2022 contre la Hongrie jeudi soir à Budapest. Des comportements déjà observés pendant l'Euro 2020.

C'est un nouveau dérapage pour les supporters hongrois. Jeudi, en marge du match Hongrie-Angleterre, remporté par les Anglais 4-0 et comptant pour les éliminatoires de la coupe du monde 2022, les supporters hongrois sont de nouveau accusés de cris racistes. 

Les Three Lions ont été hués dès le coup d'envoi du match au moment de poser le genou à terre, symbole de la lutte contre le racisme. Mais tout s'est accéléré en seconde mi-temps, juste après l'ouverture du score par Raheem Sterling. Les joueurs anglais ont reçu des gobelets, mais surtout des insultes racistes et des cris de singe.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a réagi, ce vendredi matin, à ces cris racistes dénonçant des abus "totalement inacceptables". "Il est totalement inacceptable que des joueurs anglais aient fait l'objet d'abus racistes en Hongrie la nuit dernière", a déclaré le chef de gouvernement sur Twitter. Il enjoint la FIFA à "prendre des mesures fortes contre les responsables pour garantir que ce genre de comportement honteux soit éradiqué pour de bon"

Le ministre des Affaires étrangères hongrois lui a répondu quelques heures plus tard en marge des négociations sur le sort des réfugiés afghans qui se tiennent en Slovénie. Mais Péter Szijjártó s'est défendu d'une façon assez étrange. Il a posté sur son compte Facebook, une vidéo de la finale de l'Euro 2020 entre l'Italie et l'Angleterre. On y voit les supporters anglais siffler l'hymne italien. "Les joueurs anglais se plaignent de l'atmosphère hostile à Budapest. Ont-ils (les officiels anglais, ndlr) fait le même genre de déclaration à ce moment-là ?" Une déclaration surprenante qui ne devrait pas apaiser la tension entre les deux pays.

Ce n'est pas la première fois que les supporters hongrois, et en particulier la Brigade des Carpates font parler d'eux. Pendant l'Euro l'été dernier, ils avaient déjà été pointés du doigt pour leurs comportements racistes en marge des matchs contre le Portugal et la France.

Un comportement qui avait obligé l'UEFA à sévir. La Hongrie a été condamnée à disputer deux matchs à huit-clos. Le match de ce jeudi était organisé dans le cadre d'une compétition FIFA, ce qui explique la présence du public à la Puskas Arena.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Le Covid-19 pourrait altérer la matière grise du cerveau même chez les cas bénins

Covid-19 : les tests deviendront payants le 15 octobre seulement pour les non-vaccinés, annonce Jean Castex

Taux d'incidence du Covid-19 : où en est l'épidémie en France ?

Ségolène Royal échoue à se faire élire au Sénat

Les filles de Barbès

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.