En dépit du projet de Super Ligue, l'UEFA valide sa réforme de la Ligue des champions

En dépit du projet de Super Ligue, l'UEFA valide sa réforme de la Ligue des champions

NOUVELLE FORMULE - Malgré la création d'une Super Ligue dissidente, qui doit faire concurrence directe à sa compétition phare, l'UEFA a validé ce lundi la nouvelle mouture de la C1, à partir de 2024. Parmi les nouveautés : un passage à 36 clubs, un mini-championnat et une place qualificative supplémentaire pour le foot français.

Le projet de Super Ligue n'a pas fait vaciller l'UEFA. Au lendemain de l'annonce par douze clubs de la création future d'une compétition privée dissidente, l'instance européenne a adopté la réforme de sa Ligue des champions à l'horizon 2024. Réunis lundi 19 avril à Montreux, en Suisse, "le comité exécutif a approuvé le format" de la future C1, avec un passage à 36 clubs (contre 32 actuellement) répartis dans quatre chapeaux de neuf équipes, et amenés à disputer un mini-championnat à la place de la traditionnelle phase de poules, a détaillé le secrétaire général adjoint Giorgio Marchetti en conférence de presse.

Dans la nouvelle mouture, votée à l'unanimité, chaque club qualifié jouera dix matchs, contre six actuellement, face à dix adversaires différents. Fini donc les matchs aller-retour. Au terme de ces rencontres, les huit premiers du classement général valideront leur billet pour les huitièmes de finale. Les formations, classées entre la 9e et la 24e position, disputeront un barrage en aller-retour pour rejoindre les huit premiers qualifiés. Les phases finales se dérouleront selon la formule actuelle, avec un système de match aller-retour. Pour remporter la Ligue des champions, il faudra désormais disputer 17 matchs (et même jusqu'à 19, si l'équipe doit passer par les barrages suivant le mini-tournoi) contre 13 cette saison. 

Toute l'info sur

La "Super Ligue", le projet dissident des géants du foot européen

Lire aussi

Les modalités de cette réforme n'impacte pas le "Big Four" européen (Angleterre, Allemagne, Espagne et Italie), qui conserve quatre places d'office au travers des championnats domestiques. Les vainqueurs de la Ligue des champions et de la Ligue Europa restent eux automatiquement qualifiés. Cette nouvelle formule est, en revanche, avantageuse pour les clubs français. Un ticket de plus sera attribué à la cinquième nation européenne la plus en réussite sportivement, en l'occurrence la France, qui aura donc trois représentants minimum assurés dès 2024. Une revendication de longue date du camp tricolore. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - La catastrophe se poursuit en Inde, près de 4000 décès et 412.000 contaminations au Covid-19 en 24 heures

Avignon : un policier tué par balles dans le centre-ville, le tireur en fuite

Météo estivale pour quasiment tout le monde ce week-end, des pointes à 32°C attendues !

Les brocantes et vide-greniers sont-ils maintenus ? Le 20H vous répond

Avignon : qui était le policier abattu ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.