Belgique-Russie : Thierry Henry, le Diable bleu

Belgique-Russie : Thierry Henry, le Diable bleu

RETROUVAILLES - Deux ans et demi après avoir quitté la Belgique, Thierry Henry est de retour sur le banc de la sélection pour l'Euro 2020. Le champion du monde 98, "très apprécié au sein du groupe", a été accueilli les bras ouverts par les "Diables rouges".

Il a le cœur bleu, mais la tête rouge. Après un premier passage de 2016 à 2018, au poste d'adjoint du sélectionneur Roberto Martinez, Thierry Henry a réintégré l'encadrement des "Diables rouges" à l'occasion de l'Euro. Le 30 mai dernier, la Fédération belge (RBFA) a pris de court toute la presse locale, en annonçant le retour aux affaires du meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France  (51 buts en 123 sélections). Libre de tout engagement, le Français de 43 ans a été rappelé pour être le bras droit de l'ancien manager d'Everton, dont le staff s'était affaibli avec le départ de Graeme Jones après le Mondial russe.

Présent dans le staff à la Coupe du monde, terminée à la 3e place, "Titi" avait lâché son poste en octobre 2018, après deux années passées comme T3 (2e adjoint), puis T2 (1er adjoint). La légende d'Arsenal (228 buts) s'était installée sur le banc de l'AS Monaco. Sur le Rocher, sa première expérience en tant que numéro 1 avait rapidement tourné à la catastrophe. Il avait été évincé trois mois seulement après son arrivée. Cela n'avait pas entamé sa volonté de réussir en tant que coach. En novembre 2019, il avait retrouvé un banc au Canada, à l'Impact Montréal, qu'il a quitté fin février 2021 pour se rapprocher de ses enfants. 

Toute l'info sur

Euro 2021 : l'Italie s'offre un 2e sacre

Un honneur et un privilège d'être appelé- Thierry Henry, entraîneur-adjoint de l'équipe de Belgique

"C'est un honneur et un privilège d'être appelé à prêter main-forte à Roberto et au reste du staff. Il s'agit de la continuité d'une histoire inachevée pour laquelle nous donnerons tout pour qu'elle soit couronnée de succès", a déclaré Thierry Henry, qui a réservé ses premiers mots au site officiel de la RBFA. Un retour qui a ravi Roberto Martinez, qui a joué un rôle dans cette affaire. "Son expérience des compétitions et son savoir-faire en matière de football international constituent une grande valeur ajoutée pour notre équipe", a commenté le Catalan. "Thierry connaît presque l'intégralité des joueurs et du staff et il nous a paru naturel de poursuivre l'histoire commencée lors de la campagne qualificative pour la Coupe du monde 2018."

"Titi" aux bons souvenirs des Belges

Depuis son départ des "Diables Rouges", la Belgique ne lui avait pas vraiment trouvé de remplaçant. Le très discret Shaun Maloney a certes endossé la fonction d'adjoint, mais il n'a pas pris la place laissée vacante par le champion du monde 98. Ainsi, "Titi" a été accueilli à bras ouverts par le collectif belge. Débarqué au camp d'entraînement à Tubize, mercredi 9 juin, à trois jours du premier match de l'Euro face à la Russie, ce samedi 12 juin (à 21h, en live commenté sur LCI.fr), il a eu le droit au traditionnel bizutage : des petites tapes sur la tête au milieu du groupe. "Il s'est déjà adonné à une chanson lors de son premier passage, mais je pense qu'il devrait encore en chanter une", s'est amusé l'attaquant Yannick Ferreira Carrasco.

Lire aussi

Il faut dire que l'ancien Bleu n'a laissé que des bons souvenirs aux Belges, qui n'ont jamais caché leur plaisir de collaborer avec lui. "Thierry a cette expérience qui me permet de sans cesse progresser. Son départ va laisser un vide", avait regretté en 2018 Romelu Lukaku, qui était encadré par l'ex-Barcelonais, chargé de tirer le meilleur des attaquants de la sélection. "Très apprécié au sein du groupe", selon La Dernière Heure, il avait prodigué des "conseils qui valent de l'or" et apporté l'esprit de la gagne. 

"C'est une légende, un immense joueur et c'est une bonne chose d'avoir quelqu'un comme lui dans le groupe pour soigner les détails", avait confié Adnan Januzaj avant le Mondial russe. Son expérience et sa proximité avec les joueurs ont convaincu la Belgique de retenter l'expérience. Celle-ci pourrait même se prolonger après l'Euro. En chœur, la RTBF, Le Soir et d'autres titres de la presse belge voient en Thierry Henry le successeur annoncé de Roberto Martinez. Crédible ? Seul l'avenir nous le dira.

Suivez toute l'actualité de l'Euro et des Bleus sur notre live permanent

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Catalogne, Pays-Bas, Royaume-Uni... Comment expliquer la baisse de l'épidémie chez nos voisins ?

Variant Delta : avec deux doses, les vaccins Pfizer et AstraZeneca presque aussi efficaces que contre l’Alpha

EN DIRECT - Olivier Véran : "Le pass sanitaire, nous y mettrons fin à la minute où nous le pourrons"

La maladie de Charcot, le dernier combat de Jean-Yves Lafesse

Manifestations contre le pass sanitaire samedi dans toute la France: à quoi s'attendre?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.