Euro : en attendant la liste de Deschamps, on a imaginé les 26 Bleus qui pourraient en être...

Le sélectionneur Didier Deschamps à l'entraînement des Bleus à Clairefontaine, le 23 mars 2021.

JOUR J - À 28 jours du match d'ouverture de l'équipe de France à l'Euro, Didier Deschamps va dévoiler, ce mardi 18 mai, la liste des 26 joueurs retenus pour tenter de réaliser le doublé Coupe du monde-championnat d'Europe. Pour patienter jusqu'à l'annonce, LCI s'est glissée dans la tête du sélectionneur...

En janvier, il disait déjà connaître "une vingtaine" de joueurs de sa liste de 23, "sauf impondérable". "Une grande vingtaine, 21, 22 et 23", avait surenchéri Didier Deschamps, dans un sourire, au micro de Téléfoot. En mars, pour sa dernière liste avant l'Euro, il avait instillé le doute, indiquant attendre "le dernier moment" pour se décider. 

Deux mois plus tard, le moment est venu. Mardi 18 mai, le sélectionneur de l'équipe de France révélera, autour de 20h20, en simultané sur TF1 et M6, les 26 joueurs retenus - et non plus 23, comme instauré par l'UEFA - pour représenter la France à l'Euro, du 11 juin au 11 juillet. 

Toute l'info sur

Les Bleus à l’assaut de l’Euro

Qui sera convoqué, qui ne le sera pas ? Depuis le sacre en Russie, le patron des Bleus a largement remanié son groupe, avec pas moins de 48 joueurs appelés au cours des douze rassemblements à Clairefontaine. Certains ont émergé, d'autres ont disparu. Pour réaliser le doublé Coupe du monde-championnat d'Europe, 21 ans après l'avoir fait en tant que joueur (1998-2000), "DD" fera ses choix en prenant en compte deux aspects primordiaux, selon lui : la notion de groupe et l'état d'esprit.

Du classique pour garder la cage

Chez les gardiens, il n'y aura pas de surprise. La hiérarchie est clairement établie. Hugo Lloris (Tottenham), le capitaine le plus endurant de l'histoire des Bleus (il a porté le brassard 98 fois), conserve toute la confiance de Didier Deschamps. Il est indiscutable à son poste. 

Sa doublure Steve Mandanda (OM) sera aussi de l'aventure. À 36 ans, le portier olympien, convoqué pour les matchs qualificatifs de la Coupe du monde 2022 contre l'Ukraine (1-1), le Kazakhstan (2-0) et la Bosnie-Herzégovine (1-0) en mars dernier, a laissé entendre qu'il pourrait dire "stop" après l'Euro. "Il y a de grandes chances que l'Euro soit ma dernière compétition internationale", a confié à Onze Mondial le Marseillais, présent en équipe de France depuis 2008. 

Derrière les deux trentenaires, la jeunesse tricolore tape à la porte. Mike Maignan (LOSC) auteur d'une saison à Lille, symbolise la relève. Au poste de numéro 3, le dernier rempart lillois part avec une longueur d'avance sur Alphonse Areola (Fulham). 

Quid d'un quatrième gardien dans la liste élargie ? Lors du dernier rassemblement avant l'Euro, "DD" les avait sélectionnés tous les quatre. Ce ne devrait pas être le cas ce 18 mai. Grâce à l'évolution du règlement de l'UEFA, le sélectionneur pourra faire appel à un nouveau gardien en cas de blessure, "même si un ou deux gardiens de la liste sont encore disponibles", a fait savoir l'instance. De quoi lui laisser une cartouche pour renforcer d'autres secteurs de jeu.

En défense, il y a encore de la place

C'est le cas de la ligne défensive. Biberonné au catenaccio, le terme italien pour "verrou", le capitaine des champions du monde 1998 a construit ses succès sur la solidité de ses équipes, que ce soit en club ou en sélection. Habitué à appeler huit défenseurs, quatre centraux et une paire de latéraux par côté, il pourrait choisir d'appeler un élément supplémentaire. 

Dans son esprit, certains joueurs font figure d'évidence : Lucas Digne (Everton), Lucas Hernandez (Bayern Munich), Presnel Kimpembe (PSG), Clément Lenglet (FC Barcelone), Benjamin Pavard (Bayern Munich), Raphaël Varane (Real Madrid) et Kurt Zouma (Chelsea). Avec ces sept noms déjà couchés sur le papier, deux places resteraient à pourvoir. 

Avec l'élargissement de la liste à 26, Léo Dubois (OL) est quasiment assuré d'être de l'aventure. Ce qui ferait huit tickets attribués sur neuf. Ferland Mendy (Real Madrid), convoqué au printemps, devait être le dernier nom tiré du chapeau. "Honnêtement, l'Euro c'est un rêve et j'espère y être", a-t-il affirmé au quotidien Marca, en février dernier. Performant et régulier en Espagne, où il a même poussé Marcelo sur le banc, l'ancien Lyonnais est toutefois incertain après sa blessure à un tibia. 

Jamais sélectionné, Théo Hernandez (Milan AC), le frère de Lucas, auteur d'une saison pleine avec les Rossoneri, pourrait bien recevoir l'appel qu'il "attend" de l'équipe de France. Dayot Upamecano (Leipzig), un profil plus axial, Jules Koundé (Séville) ou Wesley Fofana (Leicester), récent vainqueur de la Coupe d'Angleterre, peuvent aussi espérer en être.

Un milieu qui ne manque pas d'options

Dans l'entrejeu, Didier Deschamps pourrait tenter d'en injecter une force vive supplémentaire. N'Golo Kanté (Chelsea), Paul Pogba (Manchester United) et Adrien Rabiot (Juventus Turin) seront, sauf forfait de dernière minute, dans le onze de départ pour l'entrée en lice des Bleus, le 15 juin face à l'Allemagne. 

Tanguy Ndombélé (Tottenham), de retour en mars dans la liste élargie, est en ballotage favorable pour les accompagner. "Ses performances se rapprochent de celles qu'il faisait avec Lyon", avait noté le sélectionneur au printemps. Son coéquipier Moussa Sissoko (Tottenham), réserviste à la Coupe du monde, devrait aussi être de la partie, cinq ans après avoir été le Français le plus en vue lors de la finale perdue face au Portugal (1-0).

Un sixième larron devrait être appelé pour partir à la conquête de l'Europe. Ce n'est en tout cas pas les alternatives qui manquent. Il s'agira peut-être de Steven Nzonzi (Rennes). Champion du monde 2018, il a l'avantage d'avoir déjà côtoyé le groupe France. Il sait ce que Deschamps attendra de lui, et inversement. L'ancien de la Roma devance d'une légère tête son partenaire breton Eduardo Camavinga (Rennes), laissé à la disposition des Espoirs en mars et dont les performances sont en berne depuis plusieurs semaines. 

Pour Houssem Aouar (OL), le retard pris semble trop important pour être rattrapé. Longtemps blessé, Corentin Tolisso (Bayern Munich), qui a rejoué 30 minutes le week-end dernier, pourrait avoir la préférence du sélectionneur, qui l'apprécie fortement. Il pourrait être le grand gagnant de cette liste élargie.

Des cadres et des revenants en attaque

Avec Didier Deschamps, rien n'est laissé au hasard. Il ne sélectionnera pas un joueur qu'il n'a jamais testé sur un coup de tête. Ce serait mal le connaître. En attaque, comme dans les autres secteurs précédemment cités, l'entraîneur, passé par Monaco et Marseille, a des convictions. Elles se nomment Kingsley Coman (Bayern Munich), Olivier Giroud (Chelsea), Antoine Griezmann (FC Barcelone) et Kylian Mbappé (PSG). 

Suivent de très près deux joueurs, qui voyageront, eux aussi, à travers l'Europe cet été : Wissam Ben Yedder (AS Monaco), épatant cette saison sur le Rocher, et Ousmane Dembélé (FC Barcelone), l'un des grands gagnants du dernier rassemblement des Bleus, qu'il retrouvait pour la première fois depuis novembre 2018.

Pendant cette trêve internationale, le joueur formé à Rennes n'est pas le seul à s'être mis en évidence. Thomas Lemar (Atlético de Madrid) a, lui aussi, gagné des points. Écarté du groupe France depuis novembre 2019, l'ancien Monégasque a fait un retour remarqué après seize mois d'absence. 

"Maintenant, c'est à moi de tout faire pour ne plus sortir de ce groupe France. On a retrouvé le vrai Thomas Lemar, maintenant je sais que je peux encore donner plus", a-t-il affirmé à Téléfoot, début avril. "L'Euro, c'est un objectif dans ma tête qui m'a permis de me surpasser dans les moments difficiles. C'est un des gros objectifs de cette fin de saison. Si on y va, c'est pour le gagner non ?" Un état d'esprit conquérant qu'a dû apprécier le boss des Bleus. 

Le huitième et dernier ticket devrait revenir à Antony Martial (Manchester United). Après sa blessure au genou gauche contre le Kazakhstan (2-0) en mars, personne ne voyait l'attaquant des Red Devils revenir à temps pour l'Euro. Lui n'a rien lâché, et cela a payé puisqu'il a repris plus vite que prévu le chemin de l'entraînement. 

Si les places sont chères, le Mancunien semble bien placé dans les petits papiers du sélectionneur. "Il fait partie de ces joueurs qui se sont éloignés (de l'équipe de France, ndlr) mais à travers le travail, et parce qu'il l'a voulu, il est revenu à son meilleur niveau", avait-il salué, en novembre dernier, après sa prestation au Portugal (0-1) en Ligue des nations. Suffisant pour qu'il puisse disputer un second Euro après 2016 ?

Lire aussi

La liste probable des 26 Bleus 

Gardiens : Hugo Lloris (Tottenham), Mike Maignan (LOSC), Steve Mandanda (OM).

Défenseurs : Lucas Digne (Everton), Léo Dubois (OL), Lucas Hernandez (Bayern Munich), Presnel Kimpembe (PSG), Clément Lenglet (FC Barcelone), Ferland Mendy (Real Madrid) ou Wesley Fofana (Leicester) ou Théo Hernandez (Milan AC) ou Jules Koundé (Séville) ou Dayot Upamecano (RB Leipzig), Benjamin Pavard (Bayern Munich), Raphaël Varane (Real Madrid), Kurt Zouma (Chelsea).

Milieux de terrain : N'Golo Kanté (Chelsea), Tanguy Ndombélé (Tottenham), Steven Nzonzi (Rennes) ou Corentin Tolisso (Bayern Munich), Paul Pogba (Manchester United), Adrien Rabiot (Juventus), Moussa Sissoko (Tottenham).

Attaquants : Wissam Ben Yedder (Monaco), Kingsley Coman (Bayern Munich), Ousmane Dembélé (FC Barcelone), Olivier Giroud (Chelsea), Antoine Griezmann (FC Barcelone), Thomas Lemar (Atlético), Anthony Martial (Manchester United), Kylian Mbappé (PSG).

Vous aimez le sport ? Découvrez le podcast du "club Margotton" où les plus grands athlètes, se livrent au micro de Grégoire Margotton

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Club Margotton, c'est un micro tendu vers l'excellence. Le récit de destins hors du commun. Ils ou elles ont enflammé des stades, repoussé leurs limites... Athlètes, entraîneurs, dirigeants, leurs parcours nous a fait vibrer et ils ont un peu changé nos vies. Ces femmes et ces hommes, pas comme les autres, se livrent au micro de Grégoire Margotton.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Météo : 21 départements en vigilance orange aux orages, le Rhône en vigilance canicule

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

EN DIRECT - Masque à l'école : il pourra être enlevé à la récréation mais pas dans les classes

Disparition de Delphine Jubillar : Cédric Jubillar, sa mère et son beau-père en garde à vue

Pourquoi Cédric Jubillar a-t-il été placé en garde à vue ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.