France-Bulgarie : N'Golo Kanté, l'incontournable sourire des Bleus

France-Bulgarie : N'Golo Kanté, l'incontournable sourire des Bleus

BIEN-AIMÉ - Préservé à Nice, N'Golo Kanté s'apprête à retrouver sa place dans le onze de départ des Bleus, mardi contre la Bulgarie, à une semaine du début de l'Euro contre l'Allemagne. Apprécié par ses partenaires pour sa science du jeu, son calme et son humilité, le champion d'Europe confirme son statut d'indéboulonnable.

On vous met au défi de trouver quelqu'un qui dira du mal de N'Golo Kanté. C'est simple : tout le monde l'adore. Mascotte de l'équipe de France depuis le sacre tricolore en Russie à l'été 2018, le plus discret des champions du monde fait l'unanimité, partout où il laisse une trace de ses crampons. "Chouchou" des supporters, qui ont composé une chanson à sa gloire sur l'air des Champs-Élysées de Joe Dassin, il jouit d'une popularité inégalée. Sa notoriété écrasante lui vaut d'être plébiscité devant le capitaine Hugo Lloris, le revenant Karim Benzema et les médiatiques Antoine Griezmann et Paul Pogba.

Dans le cœur des fans des Bleus, "NG" parvient même à détrôner Kylian Mbappé (24% d'opinion favorable contre 23%), selon un sondage Odoxa pour RTL et Winamax, paru samedi 5 juin. En octobre 2018, quelques mois après la Coupe du monde, LCI écrivait à propos de l'infatigable milieu de poche (1m68) : "Il cultive un étonnant paradoxe, à savoir être d'un pion essentiel du système Deschamps et vivre un peu en marge des Bleus. Finalement, ce sont sa discrétion et sa simplicité qui en font un personnage attachant, plébiscité par le public tricolore." Deux ans et demi plus tard, à la veille de l'Euro, il n'y a ni une ligne ni un mot à changer. L'ancien Caennais, révélé à Leicester, ne cherche pas la lumière. C'est la lumière qui est attirée par lui. 

Toute l'info sur

Les Bleus à l’assaut de l’Euro

Meilleur joueur de la finale de la Ligue des champions, remportée par Chelsea, après s'être déjà distingué lors des demi-finales aller et retour contre le Real Madrid, N'Golo Kanté avait préféré mettre en avant le collectif plutôt que de s'attarder sur sa performance individuelle. "C'est secondaire, le principal, c'est ce qu'on a fait. On s'est battus, la récompense, c'est la victoire. C'est le résultat de beaucoup d'efforts et le travail de tout un groupe", avait-il insisté, au micro de RMC Sport. Modeste, comme toujours.

Un Bleu "apprécié" et "fidèle à lui-même"

Une humilité tout sauf feinte qui, au-delà de l'admiration des amateurs de football, vaut au candidat non déclaré au prochain Ballon d'Or les louanges du vestiaire des Bleus. "Il est fidèle à lui-même", a indiqué son capitaine Hugo Lloris, lundi 7 juin, à la veille du dernier match de préparation contre la Bulgarie (ce mardi 8 juin, à 21h10, en live commenté sur LCI.fr). "Il est vraiment apprécié par tout le monde. En tant que joueur, son professionnalisme, son talent, ses qualités de récupérateur...", a-t-il énuméré. "Il est capable de tout faire. C'est un élément moteur de l'équipe. Il a une place très importante dans l'équipe." 

Lire aussi

"Il va m'en vouloir. J'ai dit que je ne parlerais pas de lui. N'Golo, tout le monde le connaît, c'est une très grande personne sur et en dehors du terrain, un très grand joueur", a confié Thomas Lemar, le week-end passé, depuis Clairefontaine. Les succès passés et récents ne sont pas montés à la tête de celui qu'il a côtoyé à Caen de 2013 à 2015. "C'est une personnalité que j'apprécie, car je le connais depuis plus longtemps que les autres. Il n'a pas changé depuis nos débuts ensemble."

Je suis juste quelqu'un de normal- N'Golo Kanté, milieu de l'équipe de France

Resté simple dans la vie, comme lorsqu'il a passé une soirée improvisée chez un fan à Londres, au cours de laquelle il a mangé du riz au curry et joué quelques parties de Fifa, "NG" incarne, dans l'imaginaire collectif, la gentillesse. Une image de gentil garçon qu'il trouve "exagérée". "C'est vrai que parfois on peut avoir une image un peu trop belle. Je suis juste quelqu'un de normal, un joueur parmi tant d'autres", a-t-il assuré, dimanche 6 juin. De la mesure, c'est tout ce qu'il réclame. 

"Il n'y a pas à dire que je suis le plus gentil, le plus sympathique, je suis juste un joueur comme les autres. Parfois, c'est en faire trop. Ça n'a pas lieu d'être, j'aime bien m'entendre avec mes coéquipiers, avoir des bons rapports avec les gens que je croise dans la rue ou dans le foot", a-t-il expliqué. "Il ne faut pas en faire toute une histoire. Parfois, c'est exagéré et ce n'est pas nécessaire."

Même quand il triche, lui ça peut passer- Paul Pogba, milieu de l'équipe de France

"Est-ce qu'on en fait trop sur N'Golo ? Je pense que ça le flatte, bien sûr", a résumé Olivier Giroud, qui évolue à ses côtés du côté de Chelsea. "Il n'aime pas trop les compliments, il préfère faire profil bas, on le connaît tous. C'est quelqu'un qui peut avoir quelques défauts, surtout quand on joue aux cartes. Il aime tellement gagner que ça lui arrive de contourner un peu les règles. (rires)

Un penchant pour la tricherie déjà révélé par Paul Pogba. Après l'avoir chanté à la Coupe du monde 2018, "La Pioche" est récemment revenu sur cette facette méconnue de son coéquipier en Bleu. "C'est un mauvais perdant. Il triche beaucoup. Il triche énormément", a-t-il raconté au micro de beIN SPORTS. "Moi je suis honnête, je dis la vérité. Il triche. Mais lui dit : 'Non, je ne triche pas, j'utilise la ruse'. C'est un petit malin le N'Golo et ça passe en fait. Même quand il triche, lui, ça peut passer."

Adulé par les siens, adoré par ses adversaires

Car, là encore, sa personnalité profondément humaine désarçonne. "Tu es obligé de l'aimer. Je crois que c'est le joueur de foot le plus aimé de l'histoire du football. Tu ne peux pas le détester", a poursuivi Paul Pogba. "Il est humble, gentil, professionnel. Il ne va jamais se plaindre, ne va jamais rien dire. Il a tout." 

Ses coéquipiers ne sont pas les seuls sous son charme, ses adversaires aussi. Kai Havertz, le milieu allemand avec qui il joue à Chelsea et qu'il affrontera, le 15 juin, est dithyrambique à son sujet : "C'est une grande personne et un grand joueur. Je suis toujours content quand il est sur le terrain. Vous pouvez faire beaucoup d'erreurs, il récupère toujours le ballon. Il est rapide, adroit et toujours en jambes." "Quand vous le regardez, vous êtes obligé de sourire", a-t-il avoué. Il est comme ça, N'Golo Kanté.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Même infraction, même sanction" : après la gifle d'Emmanuel Macron, les policiers montent au créneau

Variant Delta : "épée de Damoclès" au-dessus de l’embellie sanitaire en France

Covid-19 : les contaminations repartent à la hausse au Royaume-Uni, la faute au vaccin AstraZeneca ?

Euro : le calendrier détaillé des retransmissions TV de tous les matchs

Covid-19 : ce que l'on sait du cluster de variant Delta détecté à Strasbourg

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.