"Grand professionnel", "talentueux", "plein de vie et d'envie"... Benzema, ce sont les Bleus qui en parlent le mieux

Karim Benzema à l'entraînement, sous les yeux de Thuram, Dembélé et Griezmann, le 31 mai 2021.

ENTHOUSIASME - Après une semaine de rassemblement à Clairefontaine, au contact des Bleus qu'il a retrouvés pour la première fois depuis 2015, Karim Benzema va renfiler le maillot tricolore, ce mercredi 2 juin, contre le pays de Galles. En interne, l'attaquant du Real Madrid a déjà conquis ses nouveaux coéquipiers.

Benzema par-ci, Benzema par-là. Depuis qu'il a été rappelé par Didier Deschamps, le 18 mai, pour disputer l'Euro, plus de cinq ans après avoir porté le maillot tricolore pour la dernière fois, pas un jour ne passe sans que son nom ne soit prononcé à Clairefontaine. Son retour en équipe de France a suscité des réactions de toutes parts. Chacune de ses prises de parole est analysée, chacun de ses gestes est décrypté. Cela devrait continuer au moins jusqu'à l'entrée en lice des Bleus, le 15 juin contre l'Allemagne.

Arrivé au QG des Yvelines le 26 mai, date fixée par le sélectionneur pour lancer la préparation tricolore, l'attaquant du Real Madrid (33 ans) a vite retrouvé ses repères. "Je suis super content d'être là, de revenir à nouveau en équipe de France. Ça se passe très très bien. L'adaptation est parfaite", a-t-il fait savoir quelques jours après le début du rassemblement. "Je m'entends bien avec tout le monde", a tenu à rassurer l'ancien banni. Dans le camp de base des champions du monde, où il n'avait plus mis les pieds depuis 2015, "KB(1)9" n'a pas tardé à faire l'unanimité. "Vous vous doutez que je suis très content de son retour", a garanti Raphaël Varane, son coéquipier à Madrid qui a posté sur Instagram sa première photo au Château, promettant qu'il n'était pas le seul : "C'est aussi le cas de beaucoup de joueurs dans le groupe."

Toute l'info sur

Les Bleus à l’assaut de l’Euro

"Un rêve de gosse", "quelqu'un de fantastique"...

Kylian Mbappé, pressé d'évoluer au côté du Madrilène, s'est affiché avec lui tout sourire, bras dessus dessous. Une joie de fréquenter le numéro 19 partagée collectivement, comme on a pu le voir la semaine passée lors des différentes séances d'entraînement captées par les équipes de la FFF. "Étant supporter lyonnais depuis que je suis tout petit, j'ai forcément suivi ses grandes performances pour gagner les titres de champion de France", a reconnu Corentin Tolisso, formé à l'OL comme son aîné. "On peut dire que c'est un rêve de gosse, même si je ne m'étais jamais dit que je jouerais un jour avec lui donc je suis très fier." 

"Avoir la chance de le côtoyer aujourd'hui, pour moi, c'était comme un rêve", a avoué Presnel Kimpembe, qui l'a affronté avec le PSG. "C'est quelqu'un de très sympathique avec qui on peut parler de tout et n'importe quoi", a loué le défenseur parisien dans un entretien à l'AFP. Au-delà de la fierté des Bleus de jouer avec Benzema, c'est aussi l'homme, rencontré les internationaux, qui fait consensus. "Karim, c'est Karim. C'est un grand professionnel, très talentueux, très aimable, qui parle avec tout le monde, qui fait l'effort de rentrer dans ce groupe", a abondé Marcus Thuram, le fils de Lilian, au micro de RMC Sport. "Même si on pourrait croire que le groupe tourne autour de lui, c'est quelqu'un de fantastique. Je suis très content qu'il soit avec nous. S'entraîner avec lui, c'est magnifique, c'est fantastique."

Lire aussi

S'ils ont des étoiles dans les yeux en parlant de Karim Benzema, les Bleus ont toutefois pris soin de rappeler que "tout ne tourne pas autour" de lui. "On attend de lui qu'il joue son jeu, il n'y a pas plus d'attentes que ce qu'il a fait en club. Il vient pour faire ce qu'il sait faire, prendre du plaisir, défendre le maillot", a assuré Raphaël Varane. "Les attentes sont surtout du côté des journalistes, de l'extérieur", a indiqué Jules Koundé, le petit nouveau du groupe tricolore. "Ici, on n'attend rien de plus de lui que d'être Karim Benzema, le joueur qui marque des buts, fait bien jouer l'équipe, comme il le fait au Real Madrid."

En vidéo

Les confidences de Karim Benzema : "Il y a toujours des regrets"

L'équipe ne doit pas uniquement tourner autour de Karim- Hugo Lloris, gardien et capitaine de l'équipe de France

"Plein de vie et d'envie", selon les mots de Didier Deschamps, il ne faudrait toutefois pas réclamer à Karim Benzema plus qu'à un autre joueur. "Ces derniers temps, il a souvent porté le brassard de capitaine (au Real Madrid, ndlr), ça montre son leadership, ça montre qu'il accepte ces responsabilités-là. Mais après cinq ans d'absence, on ne lui demandera pas au bout d'une semaine de faire la même chose en équipe de France", a affirmé Hugo Lloris, à la veille du premier match de préparation pour l'Euro, ce mercredi 2 juin, contre le pays de Galles (à 21h05 en direct sur TF1 et en live commenté sur LCI.fr). 

"L'équipe ne doit pas uniquement tourner autour de Karim. Si on a de fortes ambitions, il faudra que tout le monde accepte cette responsabilité et soit à son meilleur niveau", a ajouté le gardien, dont le 100e capitanat, chez lui à Nice, sera éclipsé par le retour du Lyonnais sous la tunique tricolore. "Je ne pense pas que Karim va bouleverser l'équilibre de l'équipe. De toute façon, l'objectif sera de trouver l'équilibre entre puissance offensive et solidité défensive. C'est la clé", a rappelé Raphaël Varane. En attendant, mercredi à l'Allianz Riviera, quoi qu'ils en disent, toute la lumière sera projetée sur Karim Benzema.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Même infraction, même sanction" : après la gifle d'Emmanuel Macron, les policiers montent au créneau

Variant Delta : "épée de Damoclès" au-dessus de l’embellie sanitaire en France

Covid-19 : les contaminations repartent à la hausse au Royaume-Uni, la faute au vaccin AstraZeneca ?

Euro : le calendrier détaillé des retransmissions TV de tous les matchs

Covid-19 : ce que l'on sait du cluster de variant Delta détecté à Strasbourg

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.