Deux mois après le raté de l'Euro, les Bleus manquent leur rentrée face à la Bosnie (1-1)

Deux mois après le raté de l'Euro, les Bleus manquent leur rentrée face à la Bosnie (1-1)

DÉCEPTION - Malgré un but d'Antoine Griezmann, l'équipe de France a concédé le nul 1-1 ce mercredi soir à Strasbourg face à la Bosnie-Herzégovine. Les Bleus conservent la tête de leur groupe de qualification à la Coupe du monde 2022.

Les Bleus ne retrouvent pas (encore) le sourire. Deux mois après leur élimination prématurée en huitièmes de finale de l'Euro face à la Suisse, les hommes de Didier Deschamps ont manqué leurs retrouvailles avec le public français. À Strasbourg, dans un stade de la Meinau comble pour l'occasion, les coéquipiers d'Antoine Griezmann ont concédé le match nul face à la Bosnie (1-1), dans un match où les Bleus ont une nouvelle fois montré leurs limites. L'équipe de France, huit points sur douze au compteur, conserve toutefois son avance en tête du groupe D des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 au Qatar.

Emmené par un trio d'attaque désormais habituel (Griezmann-Mbappé-Benzema) mais avec un milieu inédit (Lemar et Veretout aux côtés de Pogba), les Bleus ont peiné. Ils ont même frôlé la correctionnelle peu après la demi-heure de jeu, lorsque Jordan Veretout, le milieu de l'AS Roma qui fêtait sa première sélection, est passé tout proche du carton rouge après un enchaînement de fautes.

Puis, ils ont été punis par l'homme fort de la Bosnie, Edin Dzeko. Après une mauvaise passe entre Thomas Lemar et Jordan Veretout à 30 mètres des cages gardées par Lloris, l'attaquant de l'Inter Milan intercepte le cuir et envoie une lourde frappe au sol dans le petit filet du gardien de Tottenham, impuissant (35').

La frayeur fut de courte durée. Quelques instants après l'ouverture du score des hommes en blanc, les Bleus répondent sur corner. Cherché au premier poteau par Kylian Mbappé, Antoine Griezmann rate sa tête. Le ballon heurte Edin Dzeko, encore lui, et rebondit finalement sur le dos du nouvel attaquant de l'Atlético Madrid. Après avoir frôlé la cuisse d'un défenseur, le ballon file dans les cages bosniennes. L'assistance vidéo confirme que la ligne de but a bien été franchie. Les Bleus reviennent au score avant la mi-temps (39').

Mais le début de seconde période vire à la catastrophe. En retard sur Kolasinac, Jules Koundé tacle dangereusement le défenseur d'Arsenal et écope d'un carton rouge (50'). Réduits à dix, les champions du monde en titre continuent de pousser, mais peinent à inquiéter la défense adverse. Friables défensivement lors de l'Euro, les Bleus résistent toutefois aux quelques assauts bosniens et procèdent en contre-attaque.

Lire aussi

Dans le dernier quart d'heure, après les entrées conjuguées d'Anthony Martial et de Kinglsey Coman, les hommes de Didier Deschamps passent à la vitesse supérieure. Paul Pogba aux 25 mètres (77'), puis Kylian Mbappé aux abords de la surface grâce à ses dribbles, tentent de délivrer le stade de la Meinau. Mais rien n'y fait. Français et Bosniens se quittent dos à dos (1-1).

Les Bleus auront l'occasion de se rattraper lors des deux prochaines rencontres, toujours dans le cadre des éliminatoires du prochain Mondial. Ce sera dès samedi (20h45) en Ukraine, puis le mardi 7 septembre (20h45) face à la Finlande, à Lyon.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Crise des sous-marins : Paris annule une réunion entre les ministres de la Défense français et anglais

Afghanistan : le groupe État islamique revendique deux attaques à la bombe contre les talibans

Emmanuel Macron a-t-il "dépensé entre 5 et 7 milliards d'euros en quinze jours" ?

Avant les sous-marins australiens, le cas des F-35 américains préférés aux Rafale par la Suisse

"Cet épisode va laisser des traces" : après la crise des sous-marins, la France peut-elle quitter l'Otan ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.