France-Kazakhstan : en route pour le Mondial 2022 au Qatar ?

France-Kazakhstan : en route pour le Mondial 2022 au Qatar ?

VOIE ROYALE - Récente vainqueuse de la Ligue des nations, l'équipe de France a déjà un pied au Qatar. Une victoire face au Kazakhstan, samedi 13 novembre, serait, pour les Bleus, synonyme de qualification pour la Coupe du monde 2022 avant la fin des éliminatoires.

Un automne en bleu-blanc-rouge ? Un mois après avoir renversé l'Espagne (1-2), en finale de la Ligue des nations, devenant par ailleurs la première nation à compter au moins une Coupe du monde, un Euro et donc une Ligue des nations, l'équipe de France peut clore en beauté une année 2021 mitigée. Éliminés prématurément de l'Euro, sortis par la Suisse (3-3, 5 t.a.b à 4) dès les huitièmes de finale, les champions du monde peuvent garantir leur place pour le Mondial au Qatar, avant la fin des éliminatoires, après avoir profité des résultats de la Finlande et de l'Ukraine lors de la trêve internationale d'octobre.

Premiers de leur groupe de qualifications, avec 12 unités au compteur, les protégés de Didier Deschamps ont plus que jamais leur destin en mains. Ils ne sont plus qu'à deux points de pouvoir assurer la défense de leur titre acquis en 2018 en Russie. Un succès contre le Kazakhstan, déjà éliminé avec trois points en six matchs, samedi 13 novembre (à 20h45), au Parc des Princes, leur permettrait d'ores et déjà de valider leur qualification pour la grand-messe au Qatar. Avec 15 points, 14 suffissent, ils ne pourraient plus être rejoints en tête de la poule D, que ce soit par leur premier poursuivant l'Ukraine, qui compte trois longueurs de retard avec un match de plus, la Finlande, derrière à quatre points, et la Bosnie, à cinq unités. 

Toute l'info sur

La Coupe du monde 2022 au Qatar

Cela ne dépend que de nous- Didier Deschamps, sélectionneur de l'équipe de France

"On connaît nos obligations et ça passe par une victoire. Tout reste à faire", a lancé Hugo Lloris, le capitaine des Bleus, à la veille de l'avant-dernière journée des éliminatoires. "Il faut se tenir prêt parce qu'on ne sait jamais à quoi s'attendre et encore plus face à des équipes qui n'ont rien à perdre." "(Les qualifications, ndlr), c'est toujours une longue route, parfois périlleuse, l'essentiel, c'est d'y être (à la Coupe du monde). Cela ne dépend que de nous", a ajouté le sélectionneur Didier Deschamps. "En gagnant, on sera qualifiés sans attendre le déplacement en Finlande", mardi 16 novembre, à 20h45, en direct sur TF1.

Lire aussi

Un match nul face aux Kazakhs ne serait pas rédhibitoire. Il pourrait même leur suffire, à condition que la Bosnie et la Finlande, qui s'affronteront à 15h, se neutralisent. Ce partage des points suffirait au bonheur de l'équipe de France. Attention toutefois à ne pas se voir trop beaux avant de finir le travail. Dans le cas de figure, où les Bleus venaient à s'incliner face au Kazakhstan, ils devraient, en revanche, faire un résultat en Finlande, lors de la dernière journée, pour être assurés d'aller au Qatar l'hiver prochain.

La France qualifiée samedi si...

- Victoire contre le Kazakhstan.

- Nul face au Kazakhstan et nul entre la Bosnie-Herzégovine et la Finlande.

La France qualifiée mardi si...

- Nul contre le Kazakhstan (avec un vainqueur entre la Bosnie et la Finlande) puis en Finlande.

- Défaite face au Kazakhstan puis victoire en Finlande. 

- Défaite contre le Kazakhstan puis nul en Finlande. La Bosnie-Herzégovine ne gagne pas ses deux derniers matchs ou ne dépasse pas les Bleus à la différence de buts (+1 contre +5 pour la France).

- Défaite face au Kazakhstan puis en Finlande. La Finlande n'impose pas en Bosnie, qui ne bat pas l'Ukraine.

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.