Incidents lors de Nice-Marseille : le match rejoué sur terrain neutre et à huis clos

Incidents lors de Nice-Marseille : le match rejoué sur terrain neutre et à huis clos

SANCTION - La commission de discipline de la Ligue de football professionnel a annoncé, mercredi, que le match entre Nice et Marseille, interrompu le 22 août, sera finalement rejoué sans spectateurs.

Une sanction rarissime dans l'histoire du football français. Interrompu le 22 août dernier sur le score de 1 à 0 en faveur de Nice, à la 75e minutes, le match entre l'OM et l'OGC Nice va devoir être entièrement rejoué. Il n'avait pu reprendre après que des supporters ont envahi la pelouse et frappé certains joueurs, les joueurs marseillais avaient dans la foulée refusé de reprendre la partie. Tout devra finalement être refait à huis clos et en terrain neutre, en a décidé la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP).

Toute l'info sur

Nice-Marseille, le match de la honte

Une décision à la mesure des graves incidents qui se sont produits. Le joueur marseillais Dimitri Payet, qui s'apprêtait à tirer un corner, a été la cible des supporters ultras niçois. Touché au dos par une bouteille d'eau en plastique, ce dernier avait renvoyé le projectile vers le public, provoquant en retour la fureur de supporters niçois qui ont envahi la pelouse. Une bagarre générale entre supporters a ensuite éclaté, idem entre les joueurs des deux équipes et les membres de l'encadrement des deux clubs.

Un point en moins pour Nice

La commission de discipline a décidé en réponse d'infliger à Nice un retrait de deux points au classement de la Ligue 1, dont un avec sursis. La commission a enfin condamné l'OGC Nice à trois matches à huis clos total, dont celui à rejouer contre l'OM et celui déjà purgé face à Bordeaux dans le cadre des mesures conservatoires prises juste après les incidents.

Des joueurs et membres du staff de l'OM sanctionnés

Pablo Fernandez, un adjoint de l'entraîneur argentin de l'OM Jorge Sampaoli, a lui été suspendu jusqu'à la fin de la saison pour avoir donné un coup de poing à un supporter niçois entré sur la pelouse. 

Le défenseur de l'OM Alvaro Gonzalez, qui a jeté des ballons en direction du public niçois, a été suspendu pour deux matches ferme. Dimitri Payet, autre joueur marseillais, a reçu une suspension d'un match avec sursis.

Lire aussi

"Cette décision est à la hauteur de la gravité des incidents qui ont eu un retentissement absolument exceptionnel et qui concernent, tout de même, une atteinte caractérisée à l'intégrité physique des joueurs de football, ce qui est évidemment totalement inacceptable", a justifié lors d'une visio-conférence de presse le président de la commission de discipline Sébastien Deneux. Une manière de clore l'un des chapitres les moins glorieux du football français.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Crise des sous-marins : Paris annule une réunion entre les ministres de la Défense français et anglais

Afghanistan : le groupe État islamique revendique deux attaques à la bombe contre les talibans

Emmanuel Macron a-t-il "dépensé entre 5 et 7 milliards d'euros en quinze jours" ?

Avant les sous-marins australiens, le cas des F-35 américains préférés aux Rafale par la Suisse

"Cet épisode va laisser des traces" : après la crise des sous-marins, la France peut-elle quitter l'Otan ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.