Incidents OL-OM: match à rejouer à huit-clos, un point de retrait ferme pour Lyon

Incidents OL-OM: match à rejouer à huit-clos, un point de retrait ferme pour Lyon

DÉCISION - Après les incidents lors du choc OL-OM, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel a annoncé ses sanctions, ce mercredi soir. Le match sera rejoué à Lyon et l'OL écope d'un point de retrait ferme au classement.

Les sanctions sont tombées. Ce mercredi 8 décembre, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) a décidé de retirer un point à l'Olympique lyonnais après les incidents ayant marqué le match Lyon-Marseille du 21 novembre, mais aussi de rejouer la rencontre à huit-clos.

Pendant ce match, le capitaine marseillais, Dimitri Payet, avait reçu une bouteille d'eau en pleine tête alors qu'il s'apprêtait à tirer un corner devant le virage occupé par des ultras lyonnais, où aucun filet de protection n'était installé. Le match, interrompu à 0-0 après seulement quatre minutes de jeu, n'avait jamais repris, au terme d'un imbroglio mêlant arbitre, clubs et représentants de l'État.

Toute l'info sur

Incidents lors d'OL-OM : le football français à nouveau couvert de honte

Avec son point en moins, l'Olympique Lyonnais possède désormais 22 unités au classement de Ligue 1, soit autant que le FC Nantes (13e). La date de la prochaine rencontre au Groupama Stadium, à huis clos, reste encore à déterminer. 

"Tout acte de violence à l'encontre d'un acteur du jeu, surtout un joueur majeur, expose à une sanction en perte de points", a déclaré lors d'une conférence de presse le président de la commission de discipline, Sébastien Deneux. Et d'ajouter : "Nous considérons que l’OL est responsable des agissements de ses supporters."

Lire aussi

Peu après l'annonce de la décision, la réaction de l'OL ne s'est pas faite attendre. "L’Olympique prend acte de la très lourde sanction (...) La commission de discipline a fait le choix de céder à l’émotion, mais aussi aux pressions venues de toutes parts", dénonce le club dans un communiqué, publié ce mercredi soir.

Pour le groupe de Jean-Michel Aulas, qui se réserve le droit de faire appel, "il est aujourd’hui incompréhensible de voir une escalade dans les sanctions où chaque nouveau club convoqué se retrouve avec le "casier disciplinaire" de ceux qui l’ont précédé."

L'OL estime par ailleurs à plus de trois millions d'euros la perte financière engendrée par un match à huis clos.

"Incompréhensible"

Mais la décision rendue mercredi ne convainc pas non plus l'OM, dont les avocats espéraient une peine "évidemment supérieure à deux points dont un avec sursis".

"Tout va bien jusqu'à ce que quelque chose de grave arrive… Continuez comme ça. Honte", a ainsi tweeté le défenseur marseillais Alvaro Gonzalez. Le maire de la ville, Benoît Payan, a de son côté jugé la décision "incompréhensible". "Les valeurs du football ne sont absolument pas respectées ce soir. Nous avons des raisons d’être en colère", a-t-il écrit sur Twitter.

Plus tôt dans la soirée, Jacques Cardoze, nouveau directeur de la communication de l'Olympique de Marseille, avait fustigé une "parodie de justice". Des propos "condamnés" par l'autre Olympique dans son communiqué.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pass vaccinal : la fleur faite aux non-vaccinés

EN DIRECT - Levée des restrictions : jauges, masque, télétravail, discothèques, école... les annonces de Jean Castex

Covid-19 : 525.527 cas positifs en 24 heures, nouveau record de contaminations en France

Covid-19 : la nouvelle hausse des contaminations en France provoquée par le BA.2, un sous-variant d'Omicron ?

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 20 janvier

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.