Arkadiusz Milik, le phare de l'OM dans la tempête ?

Arkadiusz Milik célèbre son premier but avec l'OM, face à Lens (2-2), le 3 février 2021.

DROIT AU BUT - Débarqué cet hiver à l'OM, dans un contexte hautement explosif, Arkadiusz Milik a réussi ses premiers pas dans la peau d'un titulaire. Le Polonais, prêté par Naples, a livré une performance aboutie à Lens, avec un premier but à la clé. Une première plein de promesses qui tranche avec les turbulences du moment.

C'est le genre de nouvelles que l'OM n'espérait plus. Embourbé dans une crise sportive inédite, marquée par de graves incidents à la Commanderie le 30 janvier, suivis trois jours plus tard de l'incroyable épisode "AVB", entraîneur démissionnaire puis entraîneur mis à pied, le club phocéen est confronté à l'une des séquences les plus improbables de son histoire. Dans ce marasme ambiant, où un psychodrame en chasse un autre, Arkadiusz Milik représente une note d'espoir. Recruté dans un contexte qui en aurait désarmé plus d'un, le Polonais, prêté cet hiver par Naples, ne s'est lui pas dégonflé. 

Pourtant, il y aurait eu de quoi. Débarqué le 21 janvier sur la Canebière, le géant de Tychy a vécu une première quinzaine "de fada", à laquelle même ses cinq saisons napolitaines n'auraient pu le préparer. Entré à l'heure de jeu à Monaco (3-2), deux jours après son arrivée, sans pouvoir peser sur le match, le coéquipier de Robert Lewandowski en sélection polonaise a vu l'environnement marseillais s'embrasser. Spectateur impuissant des heurts au centre Robert Louis-Dreyfus, qui ont entraîné le report de ses débuts comme titulaire contre Rennes le soir même, il a assisté dans la foulée au départ d'André Villas-Boas, en raison de "divergences concernant la politique sportive" après le recrutement d'Olivier Ntcham contre son avis. 

Un but et des promesses à confirmer

Sans doute touché, l'ex-Napolitain n'a en tout cas rien laissé paraître. Titularisé pour la première fois à Lens (2-2), mercredi 3 février, Arkadiusz Milik a livré une première prestation convaincante. L'attaquant de 26 ans, associé à Valère Germain dans un système en 4-4-2, a fait parler sa science du placement et son grand gabarit pour peser sur la défense lensoise. Doté d'un sens du but aiguisé, la nouvelle tour de contrôle phocéenne a débloqué son compteur sous ses nouvelles couleurs. Il a bien senti le coup, en se jetant sur une frappe d'Alvaro Gonzalez (45e+3) dans les six mètres. Un but de renard des surfaces pour sa première titularisation. Une grande première à l'OM depuis... Kostas Mitroglou, qui vient d'être libéré de son contrat.

Pas encore à 100%, le Polonais a même été tout proche de se muer en passeur décisif pour Thauvin (49e), qui n'a pas converti son offrande. Son remplacement par Dario Benedetto à l'heure de jeu a coïncidé avec la baisse de régime de l'équipe et l'égalisation de Lens. "C'est l'une des satisfactions. Cela a été une découverte pour moi. Il a beaucoup pesé, a amené un point de fixation intéressant. Cela a permis à Thauvin d'être un peu plus libre, à Payet d'en profiter. C'est un bon apport offensif pour l'OM", a analysé Nasser Larguet, l'habituel directeur du centre de formation, qui assure l'intérim sur le banc olympien. 

Lire aussi

À Marseille, après les déceptions Mitroglou, Benedetto et Luis Henrique, les supporters à fleur de peau voient déjà en Arkadiusz Milik le "grantatakan" tant attendu. Le passé récent montre pourtant qu'il n'est jamais bon de se précipiter, surtout lorsqu'il s'agit de l'Olympique de Marseille. La patience est, dit-on, mère des vertus. Ce n'est que sur la durée que l'on pourra dire s'il a les épaules assez larges pour endosser ce rôle, là où tant d'autres se sont cassés les dents avant lui. Dès dimanche, lors de son premier Classico, il pourra prouver qu'il peut être le phare de cet OM en quête de repères.

Vous aimez le sport ? Alors découvrez le podcast du "club Margotton" où les plus grands athlètes, se livrent au micro de Grégoire Margotton

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Le Club Margotton, c'est un micro tendu vers l'excellence. Le récit de destins hors du commun. Ils ou elles ont enflammé des stades, repoussé leurs limites... Athlètes, entraîneurs, dirigeants, leurs parcours nous a fait vibrer et ils ont un peu changé nos vies. Ces femmes et ces hommes, pas comme les autres, se livrent au micro de Grégoire Margotton.

Des témoignages uniques pour comprendre ces histoires de sport extraordinaires. Un podcast du Groupe TF1.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 nouveaux cas mercredi, du jamais vu depuis novembre

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

Lire et commenter