OM-PSG : Dimitri Payet, le maestro au sommet de son art

Dimitri Payet a retrouvé le sourire depuis l'arrivée de Jorge Sampaoli à l'OM.

MENACE PERMANENTE - Depuis l'arrivée de Jorge Sampaoli à l'OM, Dimitri Payet a retrouvé des couleurs. Le Réunionnais, métamorphosé physiquement, est au meilleur de sa forme. Il arrive gonflé à bloc et plein de belles promesses, avant le "Classico" face au PSG, dimanche 24 octobre.

On l'annonçait carbonisé, proche de la retraite. On le déplorait en surpoids, bien en deçà des performances, auxquelles il nous avait habitués. L'arrivée de Jorge Sampaoli à l'OM l'hiver dernier a provoqué un électrochoc chez Dimitri Payet. Il s'est repris en main. Alors qu'il traînait une surcharge pondérale, source de tension avec son ancien entraîneur André Villas-Boas, il a travaillé dur pour affiner sa silhouette et perdre ses kilos en trop. Mieux dans ses crampons et, par extension, plus léger dans sa tête, le Réunionnais est revenu à l'essentiel : le terrain. Avec, pour effet, de redonner la pleine mesure de son talent.

Repositionné en 10 par le coach argentin, l'ancien Lillois est plus épanoui que jamais. Dans ce rôle d'organisateur du jeu, il touche beaucoup plus de ballons. Il se sent plus libre de pouvoir exercer son influence sur l'équipe. C'est ce qu'il a toujours aimé et Jorge Sampaoli a compris le personnage. 

"En fait, avec Sampaoli, on s'est parlé une fois et on n'aura pas besoin de le refaire. Il m'a juste demandé d'être moi-même et d'être heureux. Oui, d'être heureux, exactement", a-t-il raconté à L'Équipe, le 14 octobre dernier. "J'ai l'impression qu'il me connaissait déjà en me disant cela." Cela ne lui a sans doute pas échappé que Dimitri Payet n'est jamais aussi performant que lorsqu'il est lui-même. Quand il va bien, l'OM aussi. Et inversement. 

C'est le joueur clé de cette équipe- Jorge Sampaoli, entraîneur de l'OM

"Je considère que Dimitri joue à un très haut niveau. Dans ma carrière d'entraîneur, c'est l'un des meilleurs joueurs avec qui j'ai pu travailler", a d'ailleurs assuré l'ex-sélectionneur du Chili et de l'Argentine, qui sait l'importance de flatter l'égo de l'international tricolore (38 sélections). "Je pense qu'il doit toujours être sur le terrain, mais il peut parfois y avoir un coup, une blessure ou la fatigue. C'est le leader technique de cette équipe. Il crée des étincelles lors des matchs. Il se met des défis très haut et il y arrive. L'équipe a besoin de lui. Pour moi, c'est le joueur clé de cette équipe, qui est si jeune et si inexpérimentée."

Lire aussi

Dorloté ces huit derniers mois, le Payet d'André Villas-Boas, en méforme, mécontent et parfois relégué sur le banc, a laissé place au Payet de Jorge Sampaoli, décisif, souriant et incontournable. À bientôt 35 ans (il les aura le 29 mars prochain), l'ancien Vert est dans la forme de sa vie. Il fait des joueurs les plus en vue en Ligue 1. Par ses qualités, il éclaire le jeu de l'OM. En 540 minutes disputées en championnat cette saison, le capitaine phocéen s'est déjà montré irrésistible (5 buts et 4 passes décisives). Avec, en point d'orgue, le récital contre Lorient (4-1) au Vélodrome, où il a distribué trois caviars.

Payet décisif toutes les 68 minutes

Une habitude, peut-on dire. Selon les statistiques compilées par Squawka Football, Dimitri Payet a créé 383 occasions en 9165 minutes de jeu depuis la saison 2017-2018. Personne ne fait aussi bien que lui en Europe ces quatre dernières années. Il devance le milieu de Manchester City Kevin De Bruyne (366 en 9147 minutes) et le joueur de la Lazio Rome Luis Alberto (364 en 10.957 minutes). La star du PSG Lionel Messi (350 en 11.799 minutes) et le meneur de jeu du FC Séville Papu Gomez (348 en 10.439 minutes) referment ce Top 5 honorifique. Ce côté ultra-décisif n'est donc pas nouveau chez lui, mais il est exacerbé.

Depuis le début de la saison, son impact sur le jeu olympien ne peut être démenti. Ses statistiques sont époustouflantes, comme le rappelle L'Équipe. Décisif toutes les 68 minutes, son meilleur ratio en carrière, le "Marseillais à vie" - qui a prolongé jusqu'en 2024 - marque 0,83 but et délivre 0,5 passe décisive par match. Il affiche un pourcentage 82% de passes réussies, son plus haut total, avec 4,3 "dernière passe" avant un tir par rencontre. C'est simple, il n'a jamais fait mieux depuis ses débuts chez les professionnels en 2005, à Nantes. 

Avant le "Classico" face au PSG, dimanche 24 octobre (à 20h45, en live commenté sur LCI.fr), il n'est donc pas étonnant de voir l'OM sur le podium. Avec un grand Payet, il pourrait y rester longtemps.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : 13 cas détectés parmi les passagers qui ont atterri aux Pays-Bas

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

EN DIRECT - Crise des migrants : les ministres européens réunis ce dimanche sans leur homologue britannique

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.