Ligue 1 : joueurs et staff du Stade de Reims acceptent une "baisse significative" de leur salaire

Célébration de Xavier Chavalerin et Yunis Abdelhamid après un but du du Stade de Reims contre le Stade Brestois.

LETTRE OUVERTE - L'ensemble des joueurs et des membres du staff du Stade de Reims vont réduire radicalement leurs émoluments jusqu'en juin prochain. Une manière d'aider le club champenois touché de plein fouet par la crise du coronavirus.

Un geste face à la crise. Dans une lettre ouverte publiée ce lundi, l'ensemble des joueurs et membres du staff du Stade de Reims ont annoncé une réduction de leur salaire pour les prochains mois. Cette initiative pourrait permettre au club champenois de garder la tête hors de l'eau "à l'heure où le football français traverse une crise économique sans précédent". 

"Parce qu'il nous faut tous agir, parce que le football est l'exemple même de l'expression collective, nous avons échangé avec la direction du club et avons tous - absolument tous les joueurs, comme les membres du staff - consenti spontanément à une baisse significative de nos salaires". L'ensemble du groupe professionnel a approuvé ce lundi une baisse généralisée des salaires. Cette concession durera de "janvier à juin 2021" pour permettre au club et à ses salariés de faire face à la crise liée au coronavirus et au conflit sur les droits télé. Les rémunérations "sont à Reims, pour la plupart, inférieures à ce qui est pratiqué en Ligue 1. Si elles ne font pas de nous des 'millionnaires qui courent après un ballon' contrairement aux clichés, elles nous permettent d'être des privilégiés", estiment les signataires du courrier qui souhaitent "agir en hommes responsables, respectueux et solidaires d'un club familial".

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

La direction du club n'a pas encore communiqué sur le montant de cette baisse. Elle a toutefois précisé que "le même pourcentage" sera appliqué "pour tous les joueurs de l'effectif professionnel". Le directeur général du club Mathieu Lacour est également revenu sur les conditions de cet accord : "Nous avons fait une réunion il y a quinze jours, où le président a présenté la situation du club, les pertes colossales liées au Covid-19. Les joueurs l'ont bien compris. Ils ont tous accepté sans aucune contrepartie cette diminution de salaire" et "signé un avenant à leur contrat". Et le dirigeant de compléter : "les membres du staff technique sont aussi concernés, ils ont tous accepté cette baisse, sur le même principe".

Sauvegarder les emplois des salariés du club

Les joueurs expliquent également les raisons de leur renoncement. "Absence de public et de recettes commerciales, droits TV à la baisse : comme tout le monde nous lisons la presse et ces sujets nous préoccupent. Ils nous concernent et nous touchent tous parce qu'ils peuvent menacer les emplois de salariés du club", soulignent-ils.

Sportivement, le Stade de Reims est à la peine cette saison. Le club de Jean-Pierre Caillot est actuellement 14e du championnat avec 28 points. Si imperméable la saison dernière, la défense rémoise a déjà encaissé 32 buts en 24 matchs. 

À noter que le 30 janvier dernier, le RC Lens (L1) avait également annoncé avoir trouvé un accord pour une baisse généralisée des salaires.

Vous aimez le sport ? Alors découvrez le podcast du "club Margotton" où les plus grands athlètes, se livrent au micro de Grégoire Margotton

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Le Club Margotton, c'est un micro tendu vers l'excellence. Le récit de destins hors du commun. Ils ou elles ont enflammé des stades, repoussé leurs limites... Athlètes, entraîneurs, dirigeants, leurs parcours nous a fait vibrer et ils ont un peu changé nos vies. Ces femmes et ces hommes, pas comme les autres, se livrent au micro de Grégoire Margotton.

Des témoignages uniques pour comprendre ces histoires de sport extraordinaires. Un podcast du Groupe TF1.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 nouveaux cas mercredi, du jamais vu depuis novembre

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

Lire et commenter