Lille, Paris ou Monaco : les scénarios pour déterminer le champion de France

De gauche à droite : Burak Yilzmaz (LOSC), Kylian Mbappé (PSG) et Wissam Ben Yedder (ASM).

UN FINAL EN APOTHÉOSE - Avant la 38e et dernière journée de Ligue 1, dimanche 23 mai, le LOSC, leader, le PSG et l'ASM, peuvent encore prétendre au titre de champion de France. Paris et Monaco sont en embuscade, en cas de faux-pas de Lille.

Ils sont mathématiquement encore trois. Trois à être candidats au titre en Ligue 1. Après la 37e journée, qui a vu Lille piocher contre Saint-Étienne (0-0), Paris et Monaco assurer contre Reims (4-0) et Rennes (2-1), la Ligue 1 va nous offrir un final palpitant. Bien malin celui qui peut donner, à cette heure, le nom du champion de France cuvée 2020/2021. Avant la 38e et dernière journée, dimanche 23 mai (à 21h, en live commenté sur LCI.fr), un point seulement - le plus petit écart depuis 19 ans - sépare le LOSC, leader avec 80 points, de son dauphin, le PSG (79 points). L'AS Monaco (77 points), finaliste malheureuse de la Coupe de France, complète le podium provisoire, sur lequel elle pourrait trôner sur les coups de 23h.

Dans cette course au titre haletante, tout se jouera lors du bouquet final. Les Lillois, en tête avant la dernière journée, sont maîtres de leur destin. En déplacement à Angers, ils seront toutefois sous la pression du PSG, et a minima de l'ASM. Pour s'éviter toute mauvaise surprise, après avoir régné une bonne partie de la saison sur l'Hexagone, les "Dogues" devront arracher la victoire face au SCO. "C'est une finale", a prévenu le coach lillois Christopher Galtier. S'ils empochent les trois points au stade Raymond-Kopa, ils afficheront 83 unités au compteur. Peu importe les résultats de leurs poursuivants, le titre leur sera assuré. Le quatrième de leur histoire, le premier depuis 2011. Tout autre résultat les obligera à regarder derrière eux. 

Le LOSC champion en cas de...

- victoire à Angers.

- nul à Angers et nul ou défaite du PSG à Brest.

- défaite à Angers, défaite du PSG et victoire sans combler la différence de buts, nul ou défaite de Monaco.

Lire aussi

Paris et Monaco restent à l'affût

Il pouvait tout perdre, il pourrait finalement tout gagner. Brillant sur la scène européenne, stoppé en demi-finale de Ligue des champions, un an après avoir perdu en finale, le PSG a été à la peine, c'est peu de le dire, sur le plan national. Les huit défaites en championnat, un record sous l'ère QSI, témoignent de l'inconstance du club parisien. Malgré cette irrégularité, à 90 minutes du terme de la saison, les Parisiens peuvent encore être champions de France, quatre jours après avoir écarté le spectre d'une saison blanche en remportant leur 14e Coupe de France face à l'AS Monaco (0-2), mercredi 19 mai, au Stade de France.

Grâce à sa large victoire contre Reims (4-0) et le nul de Lille face à l'ASSE (0-0), lors de la 37e et avant-dernière journée, les hommes de Mauricio Pochettino ne comptent qu'un point de retard sur le leader nordiste. Pour espérer ravir leur 10e couronne nationale, les coéquipiers de Kylian Mbappé devront remplir leur partie du contrat : s'imposer sur la pelouse de Brest, 16e de Ligue 1, à un point du barragiste Nantes. Une victoire à Francis-Le Blé, combinée à un nul ou une défaite du LOSC, suffirait à faire le bonheur du club de la capitale. Un nul ne serait toutefois pas rédhibitoire dans la course au titre.

Le PSG champion si...

- victoire à Brest et nul ou défaite du LOSC à Angers.

- nul à Brest et défaite du LOSC à Angers.

En théorie, l'ASM est toujours dans le coup. Troisièmes de Ligue 1, avant la dernière journée, les hommes de Niko Kovac comptent deux points de retard sur le PSG et trois sur le LOSC. Mathématiquement, rien n'est donc fait. Toutefois, en pratique, le club de Rocher a une montagne qui se dresse face à lui. Il devra compter sur un improbable alignement des planètes pour glaner son premier Hexagoal depuis 2017. Les coéquipiers de Wissam Ben Yedder, appelé en équipe de France pour disputer l'Euro, devront l'emporter contre le promu Lens (6e), encore à la lutte avec l'OM (5e) pour l'Europe. 

Leur victoire à Bollaert devra s'additionner aux défaites de Lille (à Angers) et de Paris (à Brest). À égalité de points avec les "Dogues", il leur restera encore à combler leur différence de buts plus que défavorable (+40 pour le LOSC contre +34 pour l'ASM) pour leur passer devant. "Le titre, ce serait un gros, gros, gros  miracle", a convenu l'entraîneur monégasque Niko Kovac, vendredi 21 mai, en conférence de presse. "Tout est possible au football, mais je pense que ça se jouera entre Lille et Paris."

L'AS Monaco championne de France si...

- victoire à Lens (en rattrapant sa différence de buts) et défaites du LOSC à Angers et du PSG à Brest.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Macron et Biden promettent de restaurer la "confiance", abîmée par la crise des sous-marins

EN DIRECT - Covid-19 : 59 décès en 24 heures, 1656 patients toujours en soins critiques

Covid-19 : à moins d'un mois de sa mise en place, le déremboursement des tests vire au casse-tête

Covid-19 : l'épidémie devrait redémarrer "cet automne", prévient Arnaud Fontanet

Crise des sous-marins : la surprenante lettre envoyée par l'Australie à la France

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.