Barça-PSG : du football à la voile en passant par le golf, ils ont aussi réussi une "remontada"

SPORT

RENVERSANT - Battu 4-0 à l'aller par le PSG, le Barça était très loin des quarts de finale de la ligue des Champions. Et pourtant, les Catalans ont su renverser la situation mercredi en s'imposant 6 à 1. Un scénario certes spectaculaire, mais qui s'est déjà vu dans le passé. Aussi bien en football que dans d'autres sports.

Oui, c'est une remontée fantastique oui. Mais ce n'est pas la première fois qu'une équipe parvient à inverser la tendance de façon stupéfiante lors d'une compétition. Avant le FC Barcelone qui s'est imposé 6-1 face à Paris mercredi soir suite à sa défaite 4-0 au match aller, il y'en a eu bien d'autres.

De nombreux retournements en Ligue des Champions

Toujours dans le monde du football, certains se souviendront certainement de la finale de la Ligue des Champions en 2005. A la mi-temps beaucoup auraient pu penser que le match était déjà plié. Milan AC menait 3 à 0 contre Liverpool. Mais le club anglais a ensuite su trouver la faille en inscrivant trois buts en six minutes. La séance de tirs au but s'est finalement révélée fatale à l'équipe Milanaise

Et c'est loin d'être un cas isolé. Si l'on remonte aux quarts de finale de la même compétition en 1999/2000, rappelle le site de l'UEFA, Chelsea avait battu le Barça 3-1 à l'aller avant d'être dominé par l'équipe Catalane au match retour (5-1).

Même désillusion pour le Real Madrid en 2003/2004. Après avoir gagné en quarts de finale contre l'AS Monaco dans un premier temps (4-2), il s'lincline  3-1 au retour. Les Monégasques iront ensuite en finale.

Même scénario en golf, en voile et au football américain

Mais il n'y a pas que le football qui a connu des remontées impressionnantes. Cette année, lors de la finale du Superbowl, le championnat de football américain, les New England Patriots étaient menés 28-3 dans le troisième quart-temps face aux Atlanta Falcons. Mais ils ont malgré tout remporté le match 34-28 en prolongations.

En 2012, lors de la Ryder Cup, la prestigieuse compétition de golf, l'équipe européenne est menée 10-4 par l'Américaine avant le début des simples Mais sur le dernier green, le putt de l'Allemand Martin Kaymer lui assure la victoire 14,5-13,5.

Et ce même scénario se répète en 2013, mais en voile cette fois-ci. Lors de la coupe de l'America, les Néo-Zélandais de Team New Zealand ont une large avance sur les Américains d'Oracle (8 à 1). Ils n'étaient alors qu'à un point du titre. Ce qui ne les  empêchéent de perdre au final 9 à 8. Preuve qu'en sport, rien n'est gagné d'avance. 

Lire aussi

En vidéo

Ligue des Champions : le Barça inflige 6-1 au PSG

Lire et commenter