Un match à huis clos et une amende pour la Hongrie après le "comportement raciste" de ses supporters contre l’Angleterre

Un match à huis clos et une amende pour la Hongrie après le "comportement raciste" de ses supporters contre l’Angleterre

FOOTBALL - La FIFA a infligé un match à huis clos et une amende à la sélection hongroise, après le comportement raciste de ses supporters lors de la réception de l’Angleterre, le 2 septembre dernier, en match de qualification pour le Mondial 2022. La fédération hongroise a annoncé qu'elle allait faire appel de la décision.

La sanction de la Fifa est tombée. La fédération hongroise de football (MLSZ) a écopé d'un match en huit clos et d'une mande de 200.000 francs suisses, soit un peu plus de 184.000 euros, en raison "du comportement raciste de bon nombre de ses supporters" envers des joueurs anglais, lors d'un match le 2 septembre dernier à Budapest.  En cas de récidive, les Hongrois risquent un deuxième match sans spectateurs, avec "un sursis de deux ans".

Toute l'info sur

La Coupe du monde 2022 au Qatar

Lors de la victoire des "Three Lions" (4-0) face à la Hongrie en match de qualification pour le Mondial-2022, des médias britanniques avaient fait état de chants racistes, ainsi que des cris de singe, visant le milieu de terrain Jude Bellingham et l'attaquant Raheem Sterling.

La justice interne de l'instance a pris en compte "la gravité des incidents constatés", ajoutant aux "paroles et actes racistes" le "jet d'objets", l'utilisation d'engins pyrotechniques et le "blocage d'escaliers", a-t-elle énuméré dans un communiqué.

La fédération hongroise va faire appel

Invitée à sévir par le gouvernement britannique après la rencontre, la Fifa dit condamner "toute forme de racisme et de violence, ainsi que toute autre forme de discrimination ou d'abus", promettant une "tolérance zéro face aux comportements déplorables qui touchent le football".

De son côté, la MLSZ a réagi en rappelant qu'elle avait porté plainte "contre les auteurs identifiés des infractions commises lors du match". Elle estime dans un communiqué que "punir une foule bon enfant dans un stade de 60.000 personnes et l'association organisatrice n'est pas un geste juste mais contre-productif". "Les décisions disciplinaires de la Fifa ne pénalisent pas les vrais auteurs et sont inefficaces dans leur forme actuelle", ajoute la Fédération hongroise, en précisant "attendre des explications détaillées pour faire appel"

Déjà des sanctions en juillet pour des cris racistes

En juillet déjà, la Hongrie avait été sanctionnée de trois matches à huis clos (dont un avec sursis), cette fois par l'UEFA, pour le "comportement discriminatoire de ses supporters" lors des trois matches disputés par sa sélection à l'Euro. 

Lire aussi

Des cris racistes à l'encontre de joueurs noirs de l'équipe de France avaient notamment été lancés depuis la tribune où se trouvaient les ultras hongrois à Budapest, le 19 juin. L'UEFA avait également enquêté sur des banderoles ou pancartes homophobes brandies par des supporters durant les autres rencontres du premier tour contre le Portugal et l'Allemagne.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Anne Sila remporte "The Voice All Stars"

Présidentielle 2022 - "Il n'y a pas de Jupiter" : pour son premier meeting, Anne Hidalgo s'en prend à Emmanuel Macron

"The Voice All Stars" : qui a le plus de chances de remporter la finale ?

EN DIRECT - Covid-19 : le seuil d'alerte de 50 cas pour 100.000 de nouveau franchi en France

"The Voice" : en larmes, Jenifer annonce qu'on ne la reverra "probablement" plus dans l'émission

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.