Formule 1 : quatre jours de prison pour des slips aux couleurs de la Malaisie

Formule 1 : quatre jours de prison pour des slips aux couleurs de la Malaisie

SÉVÉRITÉ - Les photos montrant neuf touristes australiens venus assister au Grand Prix de Sepang ce week-end ont fait le tour des réseaux sociaux. Mais elles n'ont pas du tout plu aux autorités malaisiennes.

On ne rigole pas avec le symbole national. Neuf Australiens, qui s'étaient dévêtus pour montrer leur slip aux couleurs la Malaisie pendant le GP, ont été interpellés et placés en détention provisoire, a rapporté ce lundi l'agence de presse locale Bernama. Ces fans de F1 ont été appréhendés dimanche à Sepang, à la périphérie de la capitale Kuala Lumpur. Et ils font désormais l'objet d'une enquête pour "insulte volontaire avec l'intention de provoquer un trouble à l'ordre public", a indiqué la police, citée par l'agence de ce pays d'Asie du Sud-Est. Les neuf hommes, des touristes âgés de 25 à 29 ans, resteront en détention provisoire pendant quatre jours, a encore précisé à Bernama le chef de la police de Sepang, Abdul Aziz.

Insulte volontaire avec l'intention de provoquer un trouble à l'ordre public"- La police malaisienne

En cause, des photos les montrant simplement vécus d'un slip aux couleurs du drapeau national, et qui se sont répandues sur les réseaux sociaux en Malaisie après la course. Ces clichés ayant provoqué des réactions furieuses d'internautes qui les ont accusé d'insulter la nation... En Malaisie, les manifestations d'indécence publique ne sont pas tolérées par les autorités de ce pays à majorité musulmane, où les étrangers se voient en général infliger une amende avant d'être expulsés.

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    "Aujourd’hui, je me dis : plus jamais" : ces infirmières qui, après un an de Covid, ont rendu leur blouse

    EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

    Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

    EN DIRECT - Covid-19 : l'OMS appelle à cesser la vente de mammifères sauvages vivants sur les marchés

    Covid-19 : la pandémie à un point "critique", alerte l'OMS

    Lire et commenter